24, promenade Sussex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sussex (homonymie).
24, promenade Sussex
Vue arrière.
Vue arrière.
Présentation
Période ou style Architecture normande
Type Résidence d'État
Architecte Stephen Allan Ryan
Date de construction 1866
Destination actuelle Résidence officielle du Premier ministre du Canada
Protection Édifice fédéral du patrimoine classé (1986)
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Région de la capitale nationale
Province Ontario
Ville Ottawa
Localisation
Coordonnées 45° 26′ 40″ N 75° 41′ 38″ O / 45.444348, -75.69393445° 26′ 40″ Nord 75° 41′ 38″ Ouest / 45.444348, -75.693934  

Géolocalisation sur la carte : Ontario

(Voir situation sur carte : Ontario)
24, promenade Sussex

Géolocalisation sur la carte : Ottawa

(Voir situation sur carte : Ottawa)
24, promenade Sussex

Le 24, promenade Sussex, à Ottawa, est l'adresse de la résidence officielle du premier ministre du Canada. Située sur les rives de la rivière des Outaouais, elle offre une magnifique vue sur Gatineau, Québec. Elle est située à côté de l'Ambassade de la République Française au Canada, face au Haut-Commissariat de l'Afrique du Sud, et à quelques pas de Rideau Hall, la résidence du Gouverneur général du Canada. La résidence est située dans un quartier cossue de la capitale du Canada, et non pas au cœur du centre administratif de la capitale, tel que la Maison-Blanche par exemple.

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison est construite en 1866 par Joseph Merrill Currier, propriétaire de moulin et député à la Chambre des communes, pour sa femme Hannah. Il nomme la batisse « Gorffwysfa », mot gallois signifiant « hâvre de paix ».

La maison est acquise par le gouvernement du Canada en 1943 et est gérée par la Commission de la capitale nationale. Elle devient la résidence officielle du premier ministre en 1951 lorsque Louis St-Laurent y emménage. Depuis, tous les premiers ministres canadiens (à l'exception de Kim Campbell, qui, n'ayant jamais été élue, a préféré ne pas s'y installer) vivent au 24, promenade Sussex durant leurs mandats. Auparavant, les premiers ministres ont habité à différents endroits à Ottawa. Wilfrid Laurier et William Lyon Mackenzie King, par exemple, ont tous deux été logés à la maison Laurier, à Sandy Hill.

Description[modifier | modifier le code]

Façade

Il s'agit d'une structure en pierre à chaux de 34 pièces sur un terrain de 16 000 m2 sur la rive de la rivière des Outaouais ; elle est située à côté de l'ambassade de France, en face de l'entrée principale de Rideau Hall, résidence du gouverneur général. La maison est entourée d'arbres et de haies. Contrairement à la Maison-Blanche et au 10 Downing Street, le 24, promenade Sussex est utilisé exclusivement comme lieu de résidence. Le lieu de travail du premier ministre se trouve à l'édifice Langevin, près de la Colline du Parlement à Ottawa.

Il incombe au premier ministre de meubler la maison, qui est vidée lorsque le mandat du premier ministre arrive à sa fin. Plusieurs premiers ministres ont laissé leur marque personnelle sur le bâtiment. Des associés d'affaires non-identifiés de Pierre Trudeau ont installé une piscine intérieure[réf. nécessaire] pour ses séances d'entraînement. Les coûts élevés des rénovations effectuées par Brian Mulroney ont suscité la controverse (ils étaient les premiers à révéler le montant de leurs changements), surtout lorsqu'il fut révélé qu'une partie des coûts avait été payée par le Fonds PC du Canada, qui faisait la collecte des dons individuels pour financer le Parti progressiste-conservateur.

Depuis ce temps, très peu de travaux ont été effectués sur l'édifice, dont certaines parties sont détériorées ou démodées (notamment le tapis à motif de taches de léopard que Mila Mulroney a fait poser dans l'escalier). La maison est dépourvue d'une climatisation centrale, devant dépendre de toute une série de climatiseurs dans les fenêtres. En novembre 2004, le premier ministre Paul Martin s'est plaint du système de chauffage de la maison. Selon lui, la demeure centenaire est trop froide en hiver et trop chaude en été. Le premier ministre Stephen Harper y a emménagé le 9 février 2006 et a dit qu'il pourrait la quitter temporairement pour permettre certains travaux de rénovation.

Les dispositifs de sécurité de la résidence ont été améliorés à la suite de l'entrée par effraction d'André Dallaire en 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]