Palais Grassalkovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais Grassalkovitch
Image illustrative de l'article Palais Grassalkovitch
Présentation
Nom local Grasalkovičov palác
Période ou style Baroque tardif, rococo
Type Résidence d'État
Architecte Andreas Mayerhoffer
Date de construction 1760
Destination initiale Résidence d'Anton Grassalkovitch
Destination actuelle Résidence officielle du Président slovaque
Géographie
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Région de Bratislava
District District de Bratislava
Localité Bratislava
Localisation
Coordonnées 48° 08′ 58″ N 17° 06′ 28″ E / 48.149444, 17.107778 ()48° 08′ 58″ Nord 17° 06′ 28″ Est / 48.149444, 17.107778 ()  

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Palais Grassalkovitch

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

(Voir situation sur carte : Slovaquie)
Palais Grassalkovitch

Le palais Grassalkovitch ou palais présidentiel (en Slovaque : Grasalkovičov palác, Prezidentský palác) est la résidence du président de la République de Slovaquie. Il est situé à côté du palais d'été de l'archevêque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du temps des Habsbourgs[modifier | modifier le code]

Ce palais royal est l’édifice baroque (baroque tardif) le plus grand et le plus important de Slovaquie. Ce monument de style rococo fut terminé en 1760 et entouré d'un très beau jardin à la française. Il fut réalisé par l'architecte Andreas Mayerhoffer à la demande du comte Anton Grassalkovitch, aristocrate croate chambellan à la Cour de Hongrie (une sorte de ministère de l'économie et des finances du royaume de Hongrie). Il comporte beaucoup de belles pièces et un escalier impressionnant.

On peut admirer dans le parc la sculpture de Hummel et remarquer sur la façade latérale, côté Stefanikova, un panneau commémoratif de Joseph Haydn qui y donnait des concerts.

Le palais était un des hauts-lieux de Presbourg (aujourd'hui Bratislava) où l'on jouait de la musique baroque. Joseph Haydn y a présenté ici ses premières œuvres. Le comte Grassalkovitch avait aussi son propre orchestre et son ami, le comte Eszterházy, avait l'habitude de mettre à sa disposition son chef d'orchestre préféré : Joseph Haydn. Grassalkovitch était un sujet de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche qui fréquentait le palais avec sa cour impériale à l'occasion de bals et de fêtes donnés en son honneur.

Haydn fut le chef d'orchestre du mariage de la fille de l'impératrice Marie-Thérèse avec Albert de Saxe-Teschen, gouverneur du royaume de Hongrie (voir le Château de Bratislava). On dit que Ľudovít Štúr aurait déclaré sa flamme à son grand amour Adela Ostrolúcka pour la première fois à l'occasion d'un bal organisé par l'archiduc Étienne. Les derniers propriétaires du palais, avant la chute de l'Empire d'Autriche-Hongrie, étaient l'archiduc Frédéric de Teschen et sa femme, née princesse Isabelle de Croÿ.

Après 1939[modifier | modifier le code]

Le palais devint la résidence du président de la première République slovaque (c'est-à-dire de Mgr Jozef Tiso) de 1939 à 1945.

À l'époque communiste, il fut d'abord à partir de 1945 le siège du « Conseil des commissaires » (appelé aussi corps des plénipotentiaires), sorte d'instance régionale pour la Slovaquie au sein de la Tchécoslovaquie.

En 1950, le bâtiment fut transformé en « Maison des pionniers et de la jeunesse Klement Gottwald » (Ústredný dom pionierov a mládeže Klementa Gottwalda), c’est-à-dire un centre d'activité pour les jeunes de Bratislava (membres de l'organisation des pionniers). Les enfants causèrent de nombreux dommages dans le palais.

Sa restauration fut entreprise durant la phase de transition du communisme après sa chute en 1989 (la Révolution de Velours).

Après sa rénovation au début des années 1990, le palais devint la résidence officielle du président de la République de Slovaquie à partir du 30 septembre 1996.

Liens externes[modifier | modifier le code]