Énergie en Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Énergie en Pologne
La centrale thermique de Dolna Odra en Pologne.
La centrale thermique de Dolna Odra en Pologne.
Bilan énergétique (2012)
Offre d'énergie primaire (TPES) 97,9 M tep
(4 097 PJ)
par agent énergétique charbon : 52 %
pétrole : 24,9 %
gaz naturel : 13,9 %
électricité : 0,4 %
Énergies renouvelables 0,6 %
Consommation totale (TFC) 62 M tep
(2 595,6 PJ)
par habitant 2,54 tep/hab
par secteur ménages : 31,6 %
industrie : 22,8 %
transports : 26,5 %
services : 13,2 %
agriculture : 5,9 %
pêche : 0 %
Électricité (2012)
Production 162,14 TWh
par filière thermique : 89,3 %
biomasse/déchets : 6,3 %
éoliennes : 2,9 %
hydro : 1,5 %
autres : 0 %
Combustibles (2012)
Production pétrole : 700 ktep
gaz naturel : 3826 ktep
charbon : 57819 ktep
Réserves prouvées pétrole : 114,88 G barils
gaz naturel : 165,37 Gm3
charbon : 22,16 Gt
Commerce extérieur (2012)
Importations électricité : 9803 GWh
pétrole : 25198 ktep
gaz naturel : 10041 ktep
charbon : 6121 ktep
Exportations électricité : 12643 GWh
pétrole : 214 ktep
gaz naturel : 3 ktep
charbon : 9356 ktep
Sources
AIE[1]

Le secteur énergétique polonais se caractérise avant tout par la prépondérance massive du charbon, qui en 2012 assurait 52 % de la consommation intérieure totale d'énergie primaire et 84 % de la production d'électricité, avec en conséquence de fortes émissions de dioxyde de carbone : 300 Mt en 2011, soit 7,79 tonnes de CO2 par habitant[K 1], à comparer à l'Allemagne : 9,14 t/hab et à la France : 5,04 t/hab[K 2].

La Pologne est au 2e rang européen et au 9e rang mondial pour la production de charbon et lignite en 2012 : 144 Mt (1,8 % de la production mondiale), juste derrière l'Allemagne : 197 Mt (2,5 %)[K 3].

La consommation intérieure totale d'énergie primaire de la Pologne par habitant était de 2,63 tep en 2011[K 1], à comparer avec l'Allemagne : 3,81 tep/hab et à la France : 3,88 tep/hab[K 2].

Afin de remplir ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la Pologne a engagé une politique de développement des énergies renouvelables, en particulier de la biomasse et des éoliennes, et se prépare à construire sa première centrale nucléaire.

Production[modifier | modifier le code]

Énergie en Pologne[1]
Population Énergie prim. Production Importations nettes Prod. électricité Émissions CO2
Million Mtep Mtep Mtep TWh Mt
2000 38,26 89,1 79,6 9,6 145 291
2007 38,12 96,6 72,5 25 159 304
2008 38,13 98 71,2 30,3 155 300
2009 38,15 94,3 67,4 30,2 152 289
2010 38,51 100,6 67,3 32,1 158 306
2011 38,53 101,2 68,4 34,6 164 301
2012 38,54 97,85 71,4 30,9 162 294
Var.2000–2012 0,7 % 9,8 % -10,3 % 222 % 11,7 % 1 %

La Pologne a connu une vive croissance qui a entraîné une progression de la consommation d'énergie et plus encore d'électricité ; comme la production d'énergie est en baisse, les importations ont connu une véritable explosion et représentaient 32 % de l'approvisionnement total en 2012.

Charbon[modifier | modifier le code]

Centrale thermique de Bełchatów ; photo : 30/10/2011.
Mine de lignite de Bełchatów ; photo : juin 2007.

La Centrale thermique de Bełchatów, dans la Voïvodie de Łódź, est la centrale thermique la plus puissante d'Europe et la 5e mondiale avec une capacité de 5 053 MW. Elle produit près de 20 % de l'électricité polonaise à partir de lignite. En 2011 a été mise en service une nouvelle unité supercritique de 858 MW, construite par Alstom[2] qui a aussi modernisé 12 turbines et a signé en 2012 un contrat pour réhabiliter 6 unités[3] ; des travaux de modernisation en cours porteront la puissance de la centrale à 5 474 MW d'ici 2015.

Nucléaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Programme nucléaire de la Pologne.

La Pologne envisageait en 2011 de se doter de deux centrales nucléaires de 3 000 mégawatts chacune d'ici à 2024[4] ; le programme a depuis lors pris du retard.

Le gouvernement polonais a officiellement adopté le 28 janvier 2014 son premier programme nucléaire : la première centrale, dotée de deux ou trois tranches, aura une puissance de 3 000 MW ; son coût est estimé entre 9,5 et 14,3 milliards d’euros ; les travaux devraient débuter en 2019 et elle devrait être mise en service en 2024. La construction de la seconde centrale ne devrait pas être lancée avant 2025, pour une mise en service en 2035[5],[6].

Éolien[modifier | modifier le code]

La Pologne a été en 2013 le 3e marché européen de l'éolien : 893 MW (+28 %) ; la puissance installée est passée de 2 497 MW fin 2012 à 3 390 MW fin 2013 (9e rang) ; la production 2013 a été de 6 600 GWh (9e rang européen) ; la puissance éolienne par habitant n'est encore qu'à 88 MW/hab alors que la moyenne de l'Union européenne est à 233 MW/hab. Les côtes de la mer Baltique bénéficient d'un régime de vents très favorable, en particulier dans leur partie est et nord-est, ainsi que les zones montagneuses du sud (Basse-Silésie et Basses-Carpathes). Un nouveau cadre juridique est en préparation ; il devrait être moins avantageux pour les producteurs ; la proposition de loi penche pour un système d'appel d'offres, avec comme critères le prix d'achat de l'électricité et la stabilité du réseau, l'objectif étant de contrôler l'évolution de l'éolien afin d'atteindre 7 000 MW en 2020 à un coût aussi bas que possible[7].

Transport d'électricité[modifier | modifier le code]

Le réseau de transport électrique polonais est constitué de 12 692 km de lignes à haute tension, dont 114 km de lignes à 750 kV, de 4 677 km à 400 kV, de 7 901 km à 220 kV et de 27 km à 110 kV. Il possède également 274 km de lignes de moyen voltage et 380 000 km de lignes de bas voltage[8].

Le pays possède des interconnexions de son réseau électrique avec l'Allemagne, le Bélarus, la République tchèque, la Slovaquie, la Suède et l'Ukraine. Une connexion avec la Lituanie était en cours d'étude en 2002[8].

Structure du marché[modifier | modifier le code]

La principale entreprise du secteur énergétique polonais est la société publique Polskie Sieci Energetyczne (PSE), elle contrôle et gère notamment le réseau de transport. PSE produit environ 12 GW avec près de 5 millions de clients essentiellement dans la partie centrale et orientale du pays[9]. Viens, ensuite la société Koncern du Sud (PKE), crée en 2001, qui concentre son activité en Silésie.

Il existait après 1989, 35 entreprises de production et 33 compagnies de distribution d'électricité[9]. Cependant en 2006, il ne restait déjà plus que 7 sociétés de distribution[8].

L'auto-production d'électricité a une puissance installée de 2 641 MW et produit 8 159 GWh par année, soit 7,7 % de la production d'électricité[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b p. 54-55
  2. a et b p. 51
  3. p. 15
  • autres références :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :