Élection générale québécoise de 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1985 Drapeau du Québec 1994 Suivant
Élection générale
québécoise de 1989
25 septembre 1989
Postes à élire  125 députés
Démographie électorale
Inscrits  4 670 690
Votants 3 408 909
  
74,96 %
Robert-Bourassa.jpg
PLQ - Robert Bourassa
  
49,95 %
Sièges obtenus 92
Jacques Parizeau1.jpg
PQ - Jacques Parizeau
  
40,16 %
Sièges obtenus 29
No flag.svg
EGA - Robert Libman
  
3,69 %
Sièges obtenus 4
Gouvernement
Diagramme
Premier ministre
Sortant
Élu

L’élection générale québécoise de 1989 se déroule le 25 septembre 1989 afin d'élire les députés de la 34e législature à l'Assemblée nationale du Québec. Il s'agit de la 34e élection générale dans la province depuis la confédération canadienne de 1867. Le Parti libéral du Québec, dirigé par le premier ministre Robert Bourassa et au pouvoir depuis 1985, est reporté au pouvoir, formant un deuxième gouvernement majoritaire. Le Parti québécois de Jacques Parizeau forme l'opposition officielle.

Contexte de l'élection[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 1987, l'Assemblée nationale adopte le texte de l'Accord du lac Meech et se prononce pour l'adhésion du Québec à la constitution canadienne. L'accord n'est cependant pas ratifié par l'ensemble des législatures provinciales tel que requis et reste lettre morte.

Le chef de l'opposition et président du Parti québécois, Pierre Marc Johnson, démissionne le 10 novembre 1987 et est remplacé par Guy Chevrette à titre de chef de l'opposition. Le 18 mars 1988, Jacques Parizeau devient président du Parti québécois. Il ne cherche cependant pas à se faire élire à l'Assemblée nationale avant les élections de 1989.

Cette élection marque l'arrivée du Parti Égalité sur la scène politique québécoise. Le parti avait été formé afin de militer pour les droits de la minorité anglophone au Québec. Grâce à une forte concentration d'anglophones dans quelques circonscriptions de l'île de Montréal, ainsi qu'un fort mécontentement de la population anglophone face au Parti libéral, leur parti traditionnel, le Parti Égalité fait élire quatre députés lors de cette élection. Toutefois, il n'obtiendra plus de succès lors des élections subséquentes.

Dates importantes[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Libéral Parti québécois Égalité
92 sièges 29 sièges 4 sièges
^
majorité

Résultats par parti politique[modifier | modifier le code]

élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1989 • élection suivante
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1985 diss. Élus +/- Nb  % +/-
     Libéral Robert Bourassa 125 99
-
92 -7 1 702 808 49,95 % -6,04 %
     Parti québécois Jacques Parizeau 125 23
-
29 +6 1 369 067 40,16 % +1,47 %
     Égalité Robert Libman 19
-
-
4 +4 125 726 3,69 %
-
     Vert Jean Ouimet 46
-
-
-
-
67 675 1,99 % +1,85 %
     NPD Québec Roland Morin 55
-
-
-
-
41 504 1,22 % -1,20 %
     Parti Unité 16
-
-
-
-
33 862 0,99 %
-
     Parti citron 11
-
-
-
-
7 550 0,22 %
-
     Travailleurs 19
-
-
-
-
5 497 0,16 %
-
     Progressiste conservateur 12
-
-
-
-
4 750 0,14 % -0,89 %
     Parti indépendantiste Gilles Rhéaume 12
-
-
-
-
4 607 0,14 % -0,31 %
     Marxiste-léniniste 30
-
-
-
-
4 245 0,12 %
-
     Parti 51 11
-
-
-
-
3 846 0,11 %
-
     Crédit social uni Jean-Paul Poulin 11
-
-
-
-
2 973 0,09 % +0,04 %
     Mouvement socialiste 10
-
-
-
-
2 203 0,06 % +0,01 %
     République du Canada 11
-
-
-
-
1 799 0,05 % -0,02 %
     Communiste Samuel Walsh 10
-
-
-
-
808 0,02 % +0,00 %
     Libertarien[1] 1
-
-
-
-
192 0,01 %
-
     Indépendant 33
-
-
-
-
29 797 0,87 % +0,44 %
Total 557 122 125   3 408 909 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 74,96 % et 92 159 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 4 670 690 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection.

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

     Abitibi-Est : Raymond Savoie (Parti libéral)
     Abitibi-Ouest : François Gendron (Parti québécois)
     Acadie : Yvan Bordeleau (Parti libéral)
     Anjou : René-Serge Larouche (Parti libéral)
     Argenteuil : Claude Ryan (Parti libéral)
     Arthabaska : Jacques Baril (Parti québécois)
     Beauce-Nord : Jean Audet (Parti libéral)
     Beauce-Sud : Robert Dutil (Parti libéral)
     Beauharnois-Huntingdon : André Chenail (Parti libéral)
     Bellechasse : Louise Bégin (Parti libéral)
     Berthier : Albert Houde (Parti libéral)
     Bertrand : François Beaulne (Parti québécois)
     Bonaventure : Gérard D. Levesque (Parti libéral)
     Bourassa : Louise Robic (Parti libéral)
     Bourget : Huguette Boucher-Bacon (Parti libéral)
     Brôme-Missisquoi : Pierre Paradis (Parti libéral)
     Chambly : Lucienne Robillard (Parti libéral)
     Champlain : Pierre Brouillette (Parti libéral)
     Chapleau : John Kehoe (Parti libéral)
     Charlesbourg : Marc-Yvan Côté (Parti libéral)
     Charlevoix : Daniel Bradet (Parti libéral)
     Châteauguay : Pierrette Cardinal (Parti libéral)
     Chauveau : Rémy Poulin (Parti libéral)
     Chicoutimi : Jeanne Blackburn (Parti québécois)
     Chomedey : Lise Bacon (Parti libéral)
     Chutes-de-la-Chaudière : Denise Carrier-Perreault (Parti québécois)
     Crémazie : André Vallerand (Parti libéral)
     D'Arcy-McGee : Robert Libman (Parti égalité)
     Deux-Montagnes : Jean-Guy Bergeron (Parti libéral)
     Dorion : Violette Trépanier (Parti libéral)
     Drummond : Jean-Guy Saint-Roch (Parti libéral)
     Dubuc : Gérard Morin (Parti québécois)
     Duplessis : Denis Perron (Parti québécois)
     Fabre : Jean Joly (Parti libéral)
     Frontenac : Roger Lefebvre (Parti libéral)
     Gaspé : André Beaudin (Parti libéral)
     Gatineau : Réjean Lafrenière (Parti libéral)
     Gouin : André Boisclair (Parti québécois)
     Groulx : Madeleine Bleau (Parti libéral)
     Hochelaga-Maisonneuve : Louise Harel (Parti québécois)
     Hull : Robert Lesage (Parti libéral)
     Iberville : Yvon Lafrance (Parti libéral)
     Îles-de-la-Madeleine : Georges Farrah (Parti libéral)
     Jacques-Cartier : Neil Cameron (Parti égalité)
     Jean-Talon : Gil Rémillard (Parti libéral)
     Jeanne-Mance : Michel Bissonnet (Parti libéral)
     Johnson : Carmen Juneau (Parti québécois)
     Joliette : Guy Chevrette (Parti québécois)
     Jonquière : Francis Dufour (Parti québécois)
     Kamouraska-Témiscouata : France Dionne (Parti libéral)
     Labelle : Jacques Léonard (Parti québécois)
     Lac-Saint-Jean : Jacques Brassard (Parti québécois)
     LaFontaine : Jean-Claude Gobé (Parti libéral)
     La Peltrie : Lawrence Cannon (Parti libéral)
     La Pinière : Jean-Pierre Saintonge (Parti libéral)
     La porte : André Bourbeau (Parti libéral)
     La Prairie : Denis Lazure (Parti québécois)
     L'Assomption : Jacques Parizeau (Parti québécois)
     Laurier : Christos Sirros (Parti libéral)
     Laval-des-Rapides : Guy Bélanger (Parti libéral)
     Laviolette : Jean-Pierre Jolivet (Parti québécois)
     Lévis : Jean Garon (Parti québécois)
     Limoilou : Michel Després (Parti libéral)
     Lotbinière : Lewis Camden (Parti libéral)
     Louis-Hébert : Réjean Doyon (Parti libéral)
     Marguerite-Bourgeoys : Liza Frulla (Parti libéral)
     Marie-Victorin : Cécile Vermette (Parti québécois)
     Marquette : Claude Dauphin (Parti libéral)
     Maskinongé : Yvon Picotte (Parti libéral)
     Masson : Yves Blais (Parti québécois)
     Matane : Claire-Hélène Hovington (Parti libéral)
     Matapédia : Henri Paradis (Parti libéral)
     Mégantic-Compton : Madeleine Bélanger (Parti libéral)
     Mercier : Gérald Godin (Parti québécois)
     Mille-Îles : Jean-Pierre Bélisle (Parti libéral)
     Montmagny-L'Islet : Réal Gauvin (Parti libéral)
     Montmorency : Yves Séguin (Parti libéral)
     Mont-Royal : John Ciaccia (Parti libéral)
     Nelligan : Russell Williams (Parti libéral)
     Nicolet-Yamaska : Maurice Richard (Parti libéral)
     Notre-Dame-de-Grâce : Gordon Atkinson (Parti égalité)
     Orford : Robert Benoît (Parti libéral)
     Outremont : Gérald Tremblay (Parti libéral)
     Papineau : Norman MacMillan (Parti libéral)
     Pointe-aux-Trembles : Michel Bourdon (Parti québécois)
     Pontiac : Robert Middlemiss (Parti libéral)
     Portneuf : Michel Pagé (Parti libéral)
     Prévost : Paul-André Forget (Parti libéral)
     Richelieu : Albert Khelfa (Parti libéral)
     Richmond : Yvon Vallières (Parti libéral)
     Rimouski : Michel Tremblay (Parti libéral)
     Rivière-du-Loup : Albert Côté (Parti libéral)
     Robert-Baldwyn : Sam Elkas (Parti libéral)
     Roberval : Gaston Blackburn (Parti libéral)
     Rosemont : Guy Rivard (Parti libéral)
     Rousseau : Robert Thérien (Parti libéral)
     Rouyn-Noranda-Témiscamingue : Rémy Trudel (Parti québécois)
     Saguenay : Ghislain Maltais (Parti libéral)
     Sainte-Anne : Normand Cherry (Parti libéral)
     Sainte-Marie-Saint-Jacques : André Boulerice (Parti québécois)
     Saint-François : Monique Gagnon-Tremblay (Parti libéral)
     Saint-Henri : Nicole Loiselle (Parti libéral)
     Saint-Hyacinthe : Charles Messier (Parti libéral)
     Saint-Jean : Michel Charbonneau (Parti libéral)
     Saint-Laurent : Robert Bourassa (Parti libéral)
     Saint-Maurice : Yvon Lemire (Parti libéral)
     Salaberry-Soulanges : Serge Marcil (Parti libéral)
     Sauvé : Marcel Parent (Parti libéral)
     Shefford : Roger Paré (Parti québécois)
     Sherbrooke : André Hamel (Parti libéral)
     Taillon : Pauline Marois (Parti québécois)
     Taschereau : Jean Leclerc (Parti libéral)
     Terrebonne : Jocelyne Caron (Parti québécois)
     Trois-Rivières : Paul Philibert (Parti libéral)
     Ungava : Christian Claveau (Parti québécois)
     Vachon : Christiane Pelchat (Parti libéral)
     Vanier : Jean-Guy Lemieux (Parti libéral)
     Vaudreuil : Daniel Johnson (Parti libéral)
     Verchères : Luce Dupuis (Parti québécois)
     Verdun : Henri-François Gautrin (Parti libéral)
     Viau : William Cusano (Parti libéral)
     Viger : Cosmo Maciocia (Parti libéral)
     Vimont : Benoît Fradet (Parti libéral)
     Westmount : Richard Holden (Parti égalité)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Parti libertarien n'est officiellement pas reconnu par le Directeur général des élections lors de l'élection de 1989. Toutefois, l'auteur Pierre Drouilly retrace un candidat lors de cette élection (Voir : Pierre Drouilly, Statistiques électorales du Québec. 1867-1989. 3e éd., Québec, Assemblée nationale du Québec,‎ 1990, 962 p. (ISBN 2-551-12466-2)

Sources[modifier | modifier le code]