Michel Pagé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Pagé
Fonctions
Ministre de l'Éducation
5 octobre 199029 octobre 1992
(&&&&&&&&&&&&07552 ans, 0 mois et 24 jours)
Gouvernement Gouvernement Robert Bourassa (2)
Prédécesseur Claude Ryan
Successeur Lucienne Robillard
Leader parlementaire du gouvernement
11 octobre 198929 octobre 1992
(&&&&&&&&&&&011143 ans, 0 mois et 18 jours)
Gouvernement Gouvernement Robert Bourassa (2)
Prédécesseur Michel Gratton
Successeur Pierre Paradis
Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
12 décembre 19855 octobre 1990
(&&&&&&&&&&&017584 ans, 9 mois et 23 jours)
Gouvernement Gouvernement Robert Bourassa (2)
Prédécesseur Jean Garon
Successeur Yvon Picotte (Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries, de l'Alimentation et du Développement régional)
Député de Portneuf
29 octobre 197316 novembre 1992
(&&&&&&&&&&&0695819 ans, 0 mois et 17 jours)
Législature Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Antoine Drolet
Successeur Roger Bertrand
Biographie
Date de naissance 4 décembre 1949
Lieu de naissance Saint-Basile
Date de décès 4 septembre 2013 (à 63 ans)
Lieu de décès Québec
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômé de Université Laval
Profession Avocat

Michel Pagé (né le 4 décembre 1949 à Saint-Basile et mort le 4 septembre 2013 à Québec) est un avocat et homme politique québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Pagé a été admis au Barreau du Québec en 1974 et a pratiqué comme avocat jusqu'en 1985. Cependant sa carrière politique était déjà débutée à ce moment[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Député pendant dix-neuf ans, Michel Pagé a d'abord été élu à l'Assemblée nationale du Québec aux élections de 1973, représentant la circonscription de Portneuf. Il avait alors 23 ans et était le plus jeune député de cette assemblée. Aux élections de 1976, malgré la défaite du Parti libéral, il a conservé son siège. En 1981, il est nommé président du caucus des députés libéraux et whip en chef de l'opposition officielle. Lors du retour des libéraux au pouvoir aux élections de 1985, il accède au Conseil des ministres comme ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation[1].

Après l'élection de 1989 qui voit les libéraux conserver le pouvoir, Michel Pagé conserve son ministère mais y ajoute la responsabilité de leader parlementaire du gouvernement. Puis, lors d'un important remaniement ministériel en octobre 1990, il est remplacé par Yvon Picotte à l'Agriculture et devient ministre de l'Éducation, succédant à Claude Ryan. Il quitte ses fonctions de ministre et de leader parlementaire en octobre 1992, puis démissionne comme député le mois suivant[1].

Carrière après la politique[modifier | modifier le code]

Michel Pagé a été président et chef de la direction de la société papetière Donohue d'octobre 1992 à août 1994. Par la suite il a occupé par intérim le poste de président de Radio-Québec en 1995 et 1996. Dans l'entreprise privée, il a occupé des postes de direction à la société minière Lithos et chez Canadian Investors Corporation, et a été vice-président de la compagnie aérienne Inter-Canadien. Il a présidé la Commission canadienne du lait en 2001 et 2002[1].

Il est mort le 4 septembre 2013 après une longue maladie. Ses obsèques ont eu lieu dans son village natal de Saint-Basile[2].

Le fonds d’archives Michel Pagé est conservé au centre d’archives de Québec de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Michel Pagé — Biographie sur le site de l'Assemblée nationale du Québec
  2. Un dernier adieu à Michel Pagé, dans Le Courrier de Portneuf, 16 septembre 2013
  3. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « Bibliothèque et Archives nationales du Québec – Fonds Michel Pagé (P627) » (consulté le 10 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Michel Pagé — Biographie sur le site de l'Assemblée nationale du Québec