Jean Leclerc (homme politique, 1958)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Leclerc.

Jean Leclerc (28 mai 1958 à Québec - ) est un politicien et un homme d'affaires québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires et collégiales au Séminaire de Québec, il entreprend un baccalauréat en administration à l'Université Laval en 1977. Cette même année, il devient adjoint au directeur du marketing chez Biscuits Leclerc, une entreprise agro-alimentaire majeure de la région de Québec que son arrière-grand-père avait fondé en 1905.

Il devient par la suite directeur du marketing puis directeur général de Biscuits Leclerc, jusqu'en 1985. Il est également directeur de l'Association canadienne des manufacturiers de biscuits de 1981 à 1985. En 1985, il est élu député du comté de Taschereau, dans la ville de Québec, pour le Parti libéral du Québec. Il occupera les postes d'adjoint parlementaire du Ministre de la Main-d'œuvre et de la Sécurité du revenu, puis du ministre de l'Industrie, du Commerce et de la Technologie, et finalement du ministre des Affaires Culturelles.

En 1994, le premier ministre Daniel Johnson le nomme ministre délégué aux Services Gouvernementaux et ministre responsable de la région de Québec[1]. Il ne se représente pas aux élections qui suivront la même année.

Il retourne donc chez Biscuit Leclerc comme vice-président aux finances. En 2003, il accède au poste de Président-directeur général du Groupe Leclerc, l'entreprise-mère des biscuits Leclerc.

En août 2006, il devient président de l'organisation des festivités pour le 400e anniversaire de Québec en 2008.

Le 17 juin 2009, il a été fait Chevalier de l'Ordre national du Québec[2].

Le fonds d’archives Jean Leclerc est conservé au centre d’archives de Québec de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec[3].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Leclerc — Assemblée nationale du Québec
  • Pierre-André Normandin, « Jean Leclerc nommé président du 400e », Le Soleil,‎ 26 août 2006, p. 4.
  • Pierre-André Normandin, « L'homme de la situation, selon Andrée Boucher », Le Soleil,‎ 26 août 2006, p. 5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Leclerc, Ordre national du Québec, Gouvernement du Québec, consulté en ligne le 21 septembre 2012.
  2. Citation sur le site de l'Ordre national du Québec.
  3. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Fonds Jean Leclerc (P736) » (consulté le 10 février 2014)