War Commentary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

War Commentary
Image illustrative de l’article War Commentary

Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue Anglais
Périodicité bimensuel
Genre Presse écrite
Presse anarchiste
Date de fondation 1939
Ville d’édition Londres

War Commentary for Anarchism (1939-1945) est un journal antimilitariste et libertaire publié légalement à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peu après le début de la révolution sociale espagnole de 1936, Vernon Richards crée le journal Spain and the World qui paraît jusqu'en 1938. En 1939, ce journal change de nom et devient Revolt !. Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale parait War Commentary[1].

Fondé en novembre 1939[2] par Vernon Richards[3], Marie-Louise Berneri[4], Philip Sansom et John Hewetson, il est d’abord polycopié avant de devenir un bi-mensuel imprimé à 6 000 exemplaires[5]. Il sera le seul organe de presse anti-militariste dans le Royaume-Uni en guerre[6].

En novembre 1944, la police britannique fait une première perquisition dans les bureaux londoniens du journal[7].

Le jeudi 22 février 1945, Marie-Louise Berneri, John Hewetson et Vernon Richards sont interpellés[7].

Le 10 mars, avec Philip Sansom. ils sont accusés de conspiration et d'incitation à la désertion[7].

On leur reproche notamment le poème-manifeste Fight ? What for ? (Combattre ? Pour quoi ?)[8].

Un Comité de défense (Freedom Defence Committee) est créé par George Woodcock et Herbert Read, et soutenu par de nombreuses personnalités de la vie intellectuelle et politique britannique comme Harold Laski, Bertrand Russell et George Orwell (vice-président)[9],[10]. Le Freedom Defence Committee, dissout en 1949, s'est fixé pour tâche de « défendre les libertés fondamentales des individus et des organisations, et [de] venir en aide à ceux qui sont persécutés pour avoir exercé leurs droits à la liberté de s'exprimer, d'écrire et d'agir ».

Le procès se tient les 17 et 23 avril. L'accusation réclame une peine de 14 ans de prison mais la campagne de soutien, permet de réduire la peine à neuf mois de prison pour les trois hommes. Marie-Louise Berneri est quant à elle acquittée du fait d'un article du droit anglais qui précise qu’une femme ne peut conspirer avec son mari[11].

En 1945, le journal reprend le titre de Freedom, fondé en 1886 par Pierre Kropotkine et Charlotte Wilson[12].

Articles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « War Commentary: Background », sur Institut international d'histoire sociale (Amsterdam) (consulté le 26 mai 2014)
  2. « notice bibliographique », sur Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) (consulté le 26 mai 2014)
  3. « Vernon Richards, un anarchiste photographe », sur Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Marseille) (consulté le 26 mai 2014)
  4. « Marie-Louise Berneri », sur Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron » (consulté le 26 mai 2014)
  5. « RICHARDS, Vernon [RECCHIONI, Vero, Benevento, Constantino dit] », sur Dictionnaire international des militants anarchistes, (consulté le 26 mai 2014)
  6. « Éphéméride Anarchiste du 13 avril », sur Éphéméride Anarchiste (consulté le 26 mai 2014)
  7. a b et c (en) Huub Sanders, « Anarchists in court, England, April 1945 », sur Freedom Press, (consulté le 26 mai 2014)
  8. (en) « Fight ? for What ? Poem read at the Old Bailey », sur Freedom Press, (consulté le 26 mai 2014)
  9. Jean-Claude Michéa, Orwell, anarchiste Tory, Climats, 1995, extraits en ligne.
  10. (en) « Freedom Defense Committee (London) », sur Institut international d'histoire sociale (Amsterdam).
  11. « Marie-Louise Berneri », sur L'Éphéméride anarchiste (consulté le 26 mai 2014)
  12. « Freedom, le bi-mensuel anarchiste le plus lu au Royaume-Uni depuis octobre 1886 », sur Fédération anarchiste, (consulté le 26 mai 2014)