Johnny s'en va-t-en guerre (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Johnny s'en va-t-en guerre
Auteur Dalton Trumbo
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman de guerre
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Johnny Got His Gun
Date de parution

Johnny s'en va-t-en guerre (titre original en anglais : Johnny Got His Gun) est le titre d'un roman de Dalton Trumbo, romancier américain, publié en 1939.

Résumé[modifier | modifier le code]

Joe Bonham, un jeune Américain décide de s'engager pour participer à la Première Guerre mondiale. Au cours d'une mission de reconnaissance, il est gravement blessé par un obus et perd la parole, la vue, l'ouïe et l'odorat. Amputé des quatre membres les médecins ne le croit plus conscient. Sur son lit d'hôpital, il se remémore le passé et essaie de deviner le monde qui l'entoure. Une infirmière attentive parvient à communiquer avec lui par le seul sens qu'il lui reste, la sensibilité de la peau. À sa demande, elle tente de lui donner la mort mais les médecins en décident autrement.

Critique de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Chef-d’œuvre de la littérature antimilitariste, le roman raconte l'histoire d'un soldat américain, véritable mort-vivant dont l’âme s’agrippe à un corps inerte. Le roman retrace, avec une puissance narrative remarquable, l’horreur absolue vécue à cause de la guerre.

Ce livre mythique était lu dans les meetings pacifistes pendant la guerre du Viêt Nam. Il constitue sans doute la condamnation la plus crue de la guerre en général.

Articles connexes[modifier | modifier le code]