Freedom (journal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Freedom.
Freedom
Image illustrative de l'article Freedom (journal)

Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue Anglais
Périodicité bimensuel
Genre Presse écrite
Presse anarchiste
Date de fondation 1886
Date du dernier numéro mars 2014 (édition papier)
Ville d’édition Londres

ISSN 0016-0504
Site web http://www.freedompress.org.uk/
Septembre 1897.

Freedom est un journal anarchiste fondé à Londres en octobre 1886 par Charlotte Wilson et Pierre Kropotkine.

D'abord sous-titré Journal du socialisme anarchiste, celui-ci changera à partir de juin 1889 pour devenir le Journal du communisme anarchiste[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès ses origines, Freedom n'est pas l’outil d’expression d’un groupe particulier, mais une voix indépendante au sein du mouvement social.

Parallèlement au journal, Freedom Press développe une activité éditoriale d'auteurs étrangers comme Kropotkine, Malatesta, Jean Grave, Gustav Landauer, Max Nettlau, Domela Nieuwenhuis, Émile Pouget, Emma Goldman, Alexander Berkman, Proudhon, Bakounine, mais aussi de quelques Britanniques dont Herbert Spencer, William Morris, etc.

Pendant la guerre d’Espagne le titre s'efface et devient Spain and the World entre décembre 1936 et décembre 1938.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, War Commentary sort des presses de Freedom entre novembre 1939 et août 1945. Freedom Press s’implique dans les activités antimilitaristes ce qui provoque l'incarcération de trois des éditeurs en 1945.

En août 1945, le journal reprend le nom de Freedom, et est publié tous les quinze jours. C’est une publication anarchiste indépendante de toute organisation politique ou syndicale.

Articles traduits en français[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Anarchist archives : fac-similés des premiers numéros, voir en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Éphéméride anarchiste : notice.
  2. Errico Malatesta, Réponse au manifeste, texte intégral.