Les Hommes du jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Hommes du jour
Image illustrative de l’article Les Hommes du jour

Pays France
Langue français
Périodicité hebdomadaire
Genre Presse politique
Fondateur Victor Méric et Henri Fabre
Date de fondation 1908
Date du dernier numéro 1919 (pour la première époque)

ISSN 2019-8507
OCLC 858134106
Georges Clemenceau vu par Aristide Delannoy, n°1, janvier 1908
Jean Grave, n°24, 1908.
Victor Griffuelhes, n°56, 13 février 1909.
Pierre Kropotkine, n°79, 24 juillet 1909.
Le 26 septembre 1908, Aristide Delannoy lors de son procès pour une caricature du général Albert d'Amade publiée dans Les Hommes du jour (dessin de Vivriès).
Caricature du Général Albert d'Amade par Aristide Delannoy, n°12, 1908.

Publiés entre 1908 et 1919, Les Hommes du jour, est une collection de brochures hebdomadaires grand format d'inspiration libertaire[1]. Elles sont majoritairement rédigées par Victor Méric, sous les pseudonymes de Flax ou Lux, avec une illustration de couverture d’Aristide Delannoy. Deux cent quarante cinq numéros sortiront jusqu'en septembre 1912.

À partir de 1909, parait une collection annexe, Portraits d’hier, « études sur la vie, les œuvres, l’influence des grands morts de notre temps », ainsi qu'en 1910 La Petite bibliothèque des Hommes du jour.

Histoire[modifier | modifier le code]

En janvier 1908, Victor Méric lance, avec Henri Fabre, la collection Les Hommes du jour, une revue mi-politique, mi-satirique, à la verve libertaire, appelée à un succès durable[2]. Le gérant est Ernest Reynaud[3].

Chaque numéro présente la biographie d’un personnage contemporain rédigée non sans humour par Victor Méric, sous la signature « Flax », tandis qu’une truculente caricature de Delannoy donne les traits du personnage. Les Hommes du jour paraissent sous cette forme jusqu’après 1918. La série est complétée par les Portraits d’hier, bi-mensuels consacrés à des célébrités des lettres, des arts, de la politique ayant vécu au XIXe siècle[4].

Plusieurs numéros sont consacrés à des anarchistes et des syndicalistes révolutionnaires parmi lesquels : Charles-Albert, Lucien Descaves, Sébastien Faure, Francisco Ferrer, Jean Grave, Victor Griffuelhes, Pierre Kropotkine, Maximilien Luce, Charles Malato, Octave Mirbeau, Émile Pouget, Paul Robin et Georges Yvetot[5].

Procès, prison et amendes[modifier | modifier le code]

Pour la couverture du premier numéro, Aristide Delannoy réalise une caricature de Georges Clemenceau à l’apparence d’une tête de mort, au lendemain de la sanglante répression du mouvement des carriers des sablières de Draveil.

Victor Méric a raconté dans un numéro consacré à Delannoy en mai 1911, l’accueil qui fut fait à ce dessin devenu fameux : « Nous étions assez inquiets. Il nous fallait, pour le premier numéro destiné au Grand Flic Clemenceau, un dessin vigoureux, acerbe, mordant. J’avais fait le possible pour le texte. Quand Delannoy, quelques jours après, revint avec son carton et exhiba la fameuse tête de mort, nous trépignâmes de joie. Avec un dessin semblable, c’était le succès assuré. Ce fut le triomphe. La Gueule de Clemenceau tirée à 25 000 s’enleva comme du petit pain »[6].

Quelques mois plus tard, le 26 septembre 1908, Victor Méric et Aristide Delannoy sont condamnés à un an de prison et à 3 000 francs d’amende[7] pour avoir, représenté le général Albert d'Amade, protagoniste d’une expédition coloniale au Maroc, en boucher au tablier taché de sang. Le 12 novembre 1908, les deux hommes sont incarcérés à la prison de la Santé, au quartier politique. Delannoy, atteint de tuberculose, est libéré le 21 juin 1909 avant l’expiration de sa peine[6]. Victor Méric n'est placé en liberté conditionnelle que le 18 août 1909[2].

La publication continue jusqu’en 1939 avec des collaborateurs divers, la caricature étant remplacée par un cliché photographique en couverture.

Numéros notables[modifier | modifier le code]

Portraits d'hier[modifier | modifier le code]

La Petite bibliothèque des Hommes du jour[modifier | modifier le code]

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Auteurs[modifier | modifier le code]

Illustrateurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Portraits d'hier[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Data Bnf : notice.
  2. a et b Dictionnaire des anarchistes : Victor Méric.
  3. L'Éphéméride anarchiste : notice biographique.
  4. Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, « Le Maitron » : Henri Fabre.
  5. Dictionnaire international des militants anarchistes : Henri Fabre.
  6. a et b Dictionnaire des anarchistes : Aristide Delannoy.
  7. L'Éphéméride anarchiste : Aristide Delannoy lors de son procès (dessin de Vivriès).
  8. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Michel Bakounine.
  9. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Pierre-Joseph Proudhon.
  10. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Fernand Pelloutier.
  11. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Max Stirner.
  12. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Louis Blanc.
  13. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Frédéric Nietzsche.