Viré-en-Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Viré-en-Champagne
Viré-en-Champagne
Le château de Viré.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Intercommunalité Communauté de communes Loué-Brûlon-Noyen
Maire
Mandat
Catherine Paulouin
2020-2026
Code postal 72350
Code commune 72379
Démographie
Population
municipale
197 hab. (2018 en diminution de 14,72 % par rapport à 2013)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 59′ 08″ nord, 0° 17′ 16″ ouest
Altitude Min. 52 m
Max. 103 m
Superficie 11,48 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Loué
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Viré-en-Champagne
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Viré-en-Champagne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viré-en-Champagne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viré-en-Champagne

Viré-en-Champagne est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 197 habitants[1].

La commune fait partie de la province historique du Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Viré-en-Champagne est une commune de l'ouest de la Sarthe, située à 40 km à l'ouest du Mans et 45 km de Laval. La commune est bordée par le Treulon et le ruisseau du Coudray.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Viré-en-Champagne
Bannes (Mayenne) Saint-Denis-d'Orques
Cossé-en-Champagne (Mayenne) Viré-en-Champagne Avessé
Avessé

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Viré-en-Champagne est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Départ du château de Bertrand Du Guesclin pour la bataille de Pontvallain contre les Anglais.

Novembre 1370 : Séjour de du Guesclin, comte de Longueville, connétable de France, venant de Caen avec cinq cents hommes. Le à 17 h 30, il quitte le château de Viré, traverse la Vègre à Asnières, le gué de Poillé s’avérant impraticable. Il franchit la Sarthe à Parcé et arrive à 6 heures du matin à Pontvallain après avoir parcouru 47 km dans la nuit. Il surprend les Anglais et les défait en deux heures. Il poursuit le restant de l’armée anglaise et, dès le lendemain, remporte une victoire définitive à Vaas.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1960 1971 Germain Letourneau   Instituteur
? mars 2001 Robert Terrier   agriculteur
mars 2014 Michel Vannier SE agriculteur
En cours Catherine Paulouin[7] SE Chargée de promotion touristique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2018, la commune comptait 197 habitants[Note 2], en diminution de 14,72 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464530537513613695830860930
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
755715678600593591599569525
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
537514517430426408398352410
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
392342237190193164228229202
2018 - - - - - - - -
197--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Viré, inscrit en totalité aux monuments historiques en 1989 ainsi que sa chapelle et le tracé reconnu des jardins. Le portail d'entrée du château est classé depuis le [12].
  • Église Saint-Étienne du XVe siècle, elle est remaniée aux XVIIIe et XIXe siècles. Fonts baptismaux.
  • Galerie d'art à la ferme.
  • Auberge des Forges.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Fête communale le dimanche précédent de .

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[13].
  1. Population municipale 2018.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  7. Réélection 2020 : Répertoire national des élus : les maires (data.gouv.fr, téléchargement du 18 juillet 2020) )),
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. http://www2.culture.gouv.fr/culture/sites-sdaps/sdap72/sites-monuments-historiques/communes-v.html | Liste des protections du patrimoine sarthois, consulté le 24 avril 2012
  13. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :