Vince Gilligan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vince Gilligan
Description de cette image, également commentée ci-après

Vince Gilligan en 2010

Nom de naissance George Vincent Gilligan, Jr.
Naissance (48 ans)
Richmond, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Scénariste
Producteur
Réalisateur
Séries notables X-Files
Breaking Bad

Vince Gilligan, né le à Richmond, est un scénariste, producteur et réalisateur américain au cinéma et à la télévision. Après s'être fait connaître pour son travail de scénariste sur la série télévisée X-Files, il a créé et est devenu le showrunner de la série Breaking Bad.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Vince Gilligan est le fils de Gail, institutrice, et de George Vincent Gilligan, Sr., expert en sinistres de compagnie d'assurances[1]. Ses parents divorcent en 1974 et lui et son frère cadet Patrick grandissent à Farmville[2]. Il se lie d'amitié avec Angus Wall, et la mère de celui-ci lui donne une caméra et l'incite à faire des films[3]. À l'âge de treize ans, il gagne un prix dans une compétition de films amateurs[2].

Après être sorti diplômé du lycée en 1985, il fait ses études supérieures à la Tisch School of the Arts de l'université de New York et obtient un B.A. en production audiovisuelle en 1989[4]. La même année, il gagne un concours de scénarios avec Méli-mélo, qui sera adapté au cinéma en 1998, et attire l'attention du producteur Mark Johnson, qui devient son mentor[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

X-Files et The Lone Gunmen[modifier | modifier le code]

Après avoir écrit un premier scénario pour le cinéma, celui du film Mise à feu (1993), il devient fan de la série télévisée X-Files et son agent, cousine de la femme de Chris Carter, le présente au créateur de cette série[5]. Le courant passe bien entre eux et il écrit pour la série un scénario en freelance en 1995. L'année suivante, Carter lui propose de rejoindre son équipe de scénaristes[5], et Gilligan devient rapidement l'un des meilleurs scénaristes de la série, se spécialisant dans les épisodes de type « monstre de la semaine » et le profil psychologique des personnages[6].

Gilligan reste dans l'équipe jusqu'à la fin de la série, en 2002, et gravit les échelons, finissant producteur délégué de la série. Il écrit, seul ou en collaboration, 30 épisodes de X-Files, dont certains « classiques » de la série aussi bien dramatiques (Autosuggestion, Cœurs de tissu, Poursuite, Lundi[7],[8]) qu'humoristiques (La Queue du diable, Le shérif a les dents longues, Zone 51, Peur bleue, Je souhaite[9],[8]).

Vince Gilligan et ses complices John Shiban et Frank Spotnitz co-créent The Lone Gunmen, spin-off de X-Files. Cette série dérivée au ton humoristique se concentre moins sur le paranormal et plus sur des conspirations plausibles et réalistes. La série dure une saison, diffusée en 2001 sur la Fox, Gilligan écrit 6 épisodes. Les audiences étant décevantes, la série est annulée au bout de 13 épisodes en restant sur son cliffhanger de fin de saison, qui sera résolu par l'épisode de X-Files N'abandonnez jamais[10].

Après la dernière saison de X-Files, Gilligan traverse une période creuse de cinq ans au cours de la quelle il n'écrit que quelques scénarios d'épisodes de séries télévisées qui ne connaissent qu'une brève carrière à la télévision[1]. Il écrit également la version finale du scénario du film Hancock (2008)[11].

Breaking Bad[modifier | modifier le code]

Vince Gilligan entouré par Aaron Paul et Bryan Cranston en 2011.

Pendant plusieurs années, Vince Gilligan mûrit son projet de propre série télévisée, où le personnage principal se transformerait peu à peu en antagoniste[12]. Cette série, Breaking Bad, est l'histoire d'un professeur de chimie, Walter White (interprété par Bryan Cranston, que Gilligan a rencontré à l'occasion de l'épisode Poursuite de X-Files[1]), atteint d'un cancer, qui va se lancer dans le trafic de méthamphétamine avec son ancien élève Jesse Pinkman (incarné par Aaron Paul). Ils doivent affronter de nombreuses péripéties et dangers dans le marché impitoyable de la drogue, où chaque choix est douloureux et a des conséquences sur l'évolution morale des personnages[12].

Vince Gilligan est showrunner des cinq saisons et producteur de tous les épisodes de Breaking Bad, il est le scénariste de treize épisodes et en réalise cinq. Il supervise entièrement le processus scénaristique et créatif de la série aux côtés de cinq autres scénaristes. Breaking Bad dure 62 épisodes, répartis sur cinq saisons diffusées de 2008 à 2013 sur la chaine câblée AMC. La série connaît un succès critique colossal : des dizaines de récompenses dont seize Emmys Awards, des audiences records pour une chaîne du câble et des revues de presses considérant Breaking Bad comme l'une des meilleures séries télévisées jamais créées[12],[13].

Battle Creek et Better Call Saul[modifier | modifier le code]

Vince Gilligan et David Shore (créateur de Dr House) ont l'idée de la série Battle Creek d'après un script de Vince Gilligan écrit en 2002. Cette série policière sombre, basée sur deux partenaires de travail au FBI, est diffusée sur CBS début 2015, à la mi-saison, le pilote étant réalisé par Bryan Singer[14]. CBS annonce à la fin de la première saison que Battle Creek n'est pas reconduite[15].

En avril 2013, AMC annonce Better Call Saul, une série dérivée de Breaking Bad, qui se concentre sur le personnage de Saul Goodman (interprété par Bob Odenkirk), l'avocat véreux de Walter White et Jesse Pinkman. Better Call Saul est moins sombre et plus humoristique que Breaking Bad, et la série dérivée ne se limite pas au stade de préquelle, pouvant se dérouler pendant et au-delà de la série-mère. La série est diffusée depuis le 8 février 2015 sur AMC, avec deux saisons d'une dizaine d'épisodes de prévues. Gilligan en est le showrunner avec Peter Gould, le créateur de Saul Goodman[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vince Gilligan vit en couple avec sa petite amie Holly Rice depuis 1991[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

X-Files[modifier | modifier le code]

Breaking Bad[modifier | modifier le code]

  • 2008 (saison 1) : Chute libre (épisode 1), Le Choix (épisode 2), Dérapage (épisode 3), Retour aux sources (épisode 4)
  • 2009 (saison 2) : Règlements de comptes (épisode 6), Effet papillon (épisode 13)
  • 2010 (saison 3) : Crash (épisode 1), Pleine Mesure (épisode 13)
  • 2011 (saison 4) : Le Cutter (épisode 1), Mat (épisode 13)
  • 2012-2013 (saison 5) : Vivre libre ou Mourir (épisode 1), Madrigal (épisode 2), Revenir et Mourir (épisode 16)

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Vince Gilligan. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[17].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) David Segal, « The Dark Art of ‘Breaking Bad’ », The New York Times,‎ (consulté le 6 août 2015)
  2. a et b (en) Jim McConnell, « Our Man in Hollywood », sur chesterfieldmonthly.com (consulté le 6 août 2015)
  3. a et b (en) Richard Foster, « Bad Man », sur richmondmagazine.com,‎ (consulté le 6 août 2015)
  4. (en) « Vince Gilligan Biography », sur starpulse.com (consulté le 6 août 2015)
  5. a et b « Réunir une nouvelle équipe », sur dailymars.net,‎ (consulté le 6 août 2015)
  6. « Âmes damnées », sur dailymars.net,‎ (consulté le 6 août 2015)
  7. (en) « Top 10 X-Files Standalone Episodes », IGN,‎ (consulté le 6 août 2015)
  8. a et b (en) Todd VanDerWerff, « 10 must-see episodes of The X-Files », The A.V. Club,‎ (consulté le 6 août 2015)
  9. (en) Rob Bricken, « The 10 Funniest X-Files Episodes », sur toplessrobot.com,‎ (consulté le 6 août 2015)
  10. « The Lone Gunmen : Au cœur du complot », sur theavengers.fr (consulté le 6 août 2015)
  11. (en) Michael Cieply, « A Man of Steel With Feet of Clay », The New York Times,‎ (consulté le 7 août 2015)
  12. a, b et c (en) Andrew Romano, « Breaking Bad: The Finest Hour on Television », Newsweek,‎ (consulté le 7 août 2015)
  13. (en) « Breaking Bad », Metacritic (consulté le 7 août 2015)
  14. (en) Bill Carter, « ‘Breaking Bad’ Creator Gilligan in Deal for CBS Show, ‘Battle Creek’ », The New York Times,‎ (consulté le 7 août 2015)
  15. (en) Lesley Goldberg, « CBS Cancels Vince Gilligan's 'Battle Creek,' 'Stalker' », The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 7 août 2015)
  16. (en) Rachel Arons, « Better Call Saul! Breaking Bad's Spinoff Series », Condé Nast,‎
  17. (en) « Awards for Vince Gilligan », sur Internet Movie Database (consulté le 6 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]