Valvignères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valvignères
Valvignères
Vue du village devant des vignes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Intercommunalité Communauté de communes Ardèche Rhône Coiron
Maire
Mandat
Jean-Luc Flaugère
2020-2026
Code postal 07400
Code commune 07332
Démographie
Gentilé Valvignérois
Population
municipale
447 hab. (2018 en diminution de 9,33 % par rapport à 2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 30′ 05″ nord, 4° 34′ 30″ est
Altitude Min. 136 m
Max. 521 m
Superficie 29,78 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Montélimar
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Berg-Helvie
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Valvignères
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Valvignères
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valvignères
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valvignères
Liens
Site web valvigneres.fr

Valvignères est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est située dans le sud de l'Ardèche, dans l'ancienne région du Bas Vivarais.

Les habitants sont appelés les Valvignérois et les Valvignéroises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes

Valvignères est limitrophe de six communes[2], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans une remarquable vallée orientée nord-sud sur des terrains argilo-calcaires.

Climat[modifier | modifier le code]

Valvignères bénéficie d'un climat méditerranéen sec très bien ensoleillé, très propice à la culture de la vigne. De fortes pointes de chaleur (42 °C) peuvent se produire l'été.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Valvignères est une commune rurale[Note 1],[3]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Montélimar, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 45 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (69,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (70,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (45,7 %), cultures permanentes (24,6 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (23,4 %), zones agricoles hétérogènes (6,2 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Tour médiévale encore présente.

Au Ier siècle av. J.-C., lorsque Alba devient capitale de l’Helvie, la petite Vallée, qui d’Alba se prolonge vers le sud, va rentrer dans l’Histoire.

Ce village n'est autre que l'antique Vallis Vinaria dont les vins étaient déjà fort appréciés par les Gallo-Romains. A l'époque d'Auguste ( 62 avant J.-C. -14 après J.-C.), Pline décrit les vertus du vignoble de "Vallis Vinaria" dans son "Histoire Naturelle". Le vin helvien est acheminé vers Lyon et Rome et même vers les Pays-Bas. Au Moyen Age, ce sont les évêques de Viviers qui vantent le vin de Valvignères. Malheureusement, comme tout le vignoble français, il subit les dégâts du phylloxera en 1868. Les vignes sont replantées à partir de 1880 grâce à l'importation de plants américains et à l'hybridation des plants français.

Sarcophages, colonnes et tuiles antiques ont été découverts sur le sol de la commune.

Fortifié au Moyen Âge, le village a conservé deux tours, deux portes et des tronçons de rempart. Un traité de paix entre catholiques et protestants fut signé en 1589 en présence d'Olivier de Serres dans la plus belle demeure de la cité, la maison de Bonas. Au XVIe siècle la communauté de Valvignères avait accordé le privilège de l’exemption de la taille à noble Louis de Bonas en reconnaissance des services rendus à ses compatriotes pendant les guerres de Religion. Le village conserve encore son église romane du XIIe siècle, remaniée depuis.

Les Surville s'installent à Valvignères au XVIIe siècle. Joseph-Etienne de Surville, officier et contre-révolutionnaire jouera un rôle important dans le Bas Vivarais, notamment en devenant Premier consul de la ville de Viviers en 1787.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
24 août 1944 10 mai 1953 Marcel Gillard PCF Agriculteur
Président du comité de Libération
Élu maire le 17 mai 1945
10 mai 1953 24 septembre 1960 Eugène Allignol SE Retraité
24 septembre 1960 mars 1971 Joseph Comte SE  
mars 1971 juin 1995 Georges Lebrat   Agriculteur
juin 1995 mars 2001 François Lebrat    
mars 2001 27 mai 2020 Jacques Lebrat DVG Agent EDF
27 mai 2020 En cours
(au 1er juillet 2020)
Jean-Luc Flaugère DVD Agriculteur
Président de la Chambre d'Agriculture de l'Ardèche

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Fidèle à sa tradition viticole, Valvignères se développe au cours des siècles. La population atteint un seuil maximum en 1856 avec 1120 habitants. Dans les années qui suivent, beaucoup de Valvignérois quittent le pays, ruiné par la crise du phylloxéra qui détruit le vignoble. La population amorce une courbe descendante dès cette deuxième moitié du XIXe siècle.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2018, la commune comptait 447 habitants[Note 3], en diminution de 9,33 % par rapport à 2013 (Ardèche : +1,94 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5245225346278879511 0001 0401 028
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1201 012978907880825790772768
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
693649607482468440423390349
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
329341311318336377411416421
2013 2018 - - - - - - -
493447-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église romane.
  • L'église Saint-Symphorien est le plus bel édifice du village avec son clocher coloré, typiquement roman. Elle date du douzième siècle avec son retable en bois torsadé et une pierre sculptée dans le mur, au départ de l'escalier de la tribune.
  • En haut de la colline se trouve une table d’interprétation disposant d'une superbe vue sur la vallée de la vigne. S'appuyant sur les vestiges d’un riche passé et sur sa célèbre tradition viticole, Valvignères s’est donné pour objectif de préserver son patrimoine architectural et vinicole afin de le léguer aux générations futures tel qu’il lui a été transmis.
  • Sur la place de la fontaine, on peut admirer plusieurs maisons typiques du quinzième et seizième siècles. Elles présentent un balcon couvert dont la toiture est supportée par des colonnes de pierre. Avec les caves au rez-de-chaussée, la maison est représentative de la maison vigneronne en bas-Vivarais. La maison de Bonas est la plus belle demeure du quinzième siècle, avec ses fenêtres à meneaux, sa magnifique entrée surmontée d'un blason, sa grande salle où trône une élégante cheminée. Cette demeure a eu le privilège d'accueillir l'illustre agronome Olivier de Serres, qui conduisait la délégation huguenote, lors du traité de paix de Valvignères, signé entre protestants et catholiques le 15 juin 1589.
    Vignes de Valvignères.
  • Fondée en 1952, la cave coopérative réceptionne les raisins d'une centaine de coopérateurs. L'encépagement de base est identique à celui du fameux Côte du Rhône : Grenache, Syrah. Cependant, aujourd'hui, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Chardonnay, Viognier complètent cet encépagement initial. La cave de Valvignères est l'une des 12 caves du Sud-Ardèche qui fait partie de l'union des Vignerons Ardéchois. Les Vignerons Ardèchois décident de créer un vignoble participatif baptisé '"Ardèche Vignoble" en 2018[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

- Blaise Charlet : sculpteur. - Amandine Ferrato : championne du monde de trail en 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_valvigneres_07332.html
  2. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr, (consulté le 2 octobre 2011)
  3. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  4. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 23 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 23 avril 2021)
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 23 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « Investir dans le vignoble », sur Vignerons Ardéchois UVICA - Groupement de vignerons des côteaux de l'Ardèche méridionale (consulté le 4 avril 2019)