Saint-Lager-Bressac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Lager-Bressac
La mairie et l'église
La mairie et l'église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Canton Le Pouzin
Intercommunalité CC Ardèche Rhône Coiron
Maire
Mandat
Alain Bernard
2014-2020
Code postal 07210
Code commune 07260
Démographie
Gentilé Saint-Lagérois, Saint-Lagéroises
Population
municipale
906 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 41′ 36″ nord, 4° 42′ 41″ est
Altitude Min. 130 m – Max. 553 m
Superficie 15,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Lager-Bressac

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Lager-Bressac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Lager-Bressac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Lager-Bressac

Saint-Lager-Bressac est une commune française située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont appelés les Saint-Lagérois et les Saint-Lagéroises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est proche du parc naturel régional des Monts d'Ardèche à environ 9 km.

Entouré par les communes de Saint-Symphorien-sous-Chomérac, Saint-Bauzile, Saint-Vincent-de-Barrès et Baix, Saint-Lager-Bressac est situé à 13 km au sud-est de Privas préfecture de la l’Ardèche et 20 km au nord-ouest de Montélimar, les plus grandes villes aux alentours.

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Le Vieux Saint-Lager, Chamonte, les Mottes, Richard, la Civelle, la Valençonne, Granoux, Petit Granoux, la Roberte, la Chamée, Rochebonne, Pinet, Pierre Noire, Andance, les chaix, le Lac et la Moze.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chomérac Saint-Symphorien-sous-Chomérac Baix Rose des vents
N
O    Saint-Lager-Bressac    E
S
Saint-Bauzile Saint-Vincent-de-Barrès Cruas

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le village est à une altitude de 176 mètres.

Le ruisseau d'Ozon, le ruisseau de Sichier, le ruisseau de Mascoinet sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Saint-Lager-Bressac.

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'église

Saint-Lager-Bressac découle de l'unification de Saint-Lager et de Saint-André-de-Bressac qui a eu lieu par ordonnance royale le 28 décembre 1825.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 en cours
(au 24 avril 2014)
Alain Bernard[2] DVD Agriculteur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 906 habitants, en augmentation de 5,84 % par rapport à 2009 (Ardèche : 2,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
170 213 218 178 585 644 741 717 764
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
745 851 793 764 779 709 743 733 689
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
707 673 675 602 564 524 496 498 432
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
416 373 382 491 569 663 830 873 906
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :