Twin Peaks: Fire Walk with Me

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Twin Peaks.
Twin Peaks: Fire Walk with Me
Description de l'image Twin Peaks Fire Walk With Me (logo).svg.
Titre québécois Twin Peaks : Feu marche avec moi
Titre original Twin Peaks: Fire Walk with Me
Réalisation David Lynch
Scénario David Lynch
Robert Engels
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Durée 135 minutes
Sortie 1992

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Twin Peaks: Fire Walk with Me ou Twin Peaks[1] ou Twin Peaks : Feu marche avec moi au Québec[2] est un film réalisé par David Lynch et sorti en 1992.

Il est adapté de la série télévisée Twin Peaks (1990) du même réalisateur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film, qui constitue une préquelle à la série télévisée, s'ouvre sur la découverte du corps de Teresa Banks et l'enquête sur son assassinat, se poursuit avec la prémonition, par l'agent Cooper, qu'un autre meurtre aura lieu, puis, « un an plus tard[3] », raconte les sept derniers jours de la vie de Laura Palmer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Musique non-originale : Requiem en ut mineur de Luigi Cherubini

À propos du film[modifier | modifier le code]

Certains des acteurs jouant des rôles importants de la série n'ont pas participé au film. C'est notamment le cas de Lara Flynn Boyle (Donna Hayward), Sherilyn Fenn (Audrey Horne) et Richard Beymer (Benjamin Horne). Au moment du tournage, ces absences sont imputées à leurs emplois du temps, mais Sherilyn Fenn déclarera plus tard que « la deuxième saison s'était égarée, et que cela l'avait déçue. » Elle ne participera donc pas au tournage[4]. Les scènes impliquant son personnage sont supprimées du script, et celles impliquant Benjamin Horne ne sont pas tournées. Lara Flynn Boyle est quant à elle remplacée par Moira Kelly pour le rôle de Donna Hayward.

Kyle MacLachlan est également réticent, pour les raisons évoquées par Sherilyn Fenn. Alors que le financement du film est prévu, les productions Lynch/Frost annoncent le 11 juillet 1991 que le film ne se fera pas, car l'acteur refuse de reprendre son rôle. Un mois plus tard, Kyle MacLachlan accepte finalement de tourner à condition que ses interventions soient réduites. David Lynch et Robert Engels réécrivent le scénario en conséquence. En particulier, l'enquête sur le meurtre de Teresa Banks, initialement prévue pour l'agent Dale Cooper, est attribuée à un autre agent du FBI. Kyle MacLachlan ne fera que cinq jours de tournage. Il affirmera plus tard :

« David [Lynch] et Mark [Frost] n'étaient là que pour la première saison, et je me suis battu et battu pour essayer de les faire revenir — mais… Je pense qu'on s'est tous senti un peu abandonnés. J'avais donc du ressentiment, au moment de faire le film Fire Walk With Me[5]. »

Le film marque l'arrêt de la collaboration entre Lynch et MacLachlan, jusqu'à la Saison 3 de Twin Peaks tournée en 2016.

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France, le film a été fraîchement accueilli par les critiques lors du Festival de Cannes[6]. La plupart des critiques négatives sont venues de critiques de films américains. Parmi les critiques négatives, Janet Maslin de "New York Times" "a écrit:" Le goût de M. Lynch pour le morbide grotesque a perdu de son originalité "[7]. Le cinéaste"Times", le cinéaste Vincent Canby, a déclaré:" Ce n'est pas le pire film de tous les temps; mais ça y ressemble "[8]. Dans son compte rendu pour Todd McCarthy, magazine "'Variety" ", a déclaré:" Après tout ce qu'il a dit, Laura Palmer n'est pas un personnage très intéressant ou convaincant et bien avant que l'apogée ne soit devenue un adolescent ennuyeux "[9]. USA Today a donné au film une étoile et demie sur quatre, l'appelant "une affaire morbide sans joie"[10]. 'Rolling Stone' 'du magazine Peter Travers a écrit: "Même si le film dépasse les attentes de la télévision sur la nudité, le langage et la violence, le contrôle de Lynch faiblit. Mais si l'inspiration manque, le talent ne l'est pas. Comptez Lynch vers le bas mais ne sortez jamais "[11]. Dans son compte rendu sur The Washington Post , Rita Kempley a décrit le film comme un "prequel profondément émouvant et profondément indulgent"[12].

Une exception parmi les critiques américaines au moment de la sortie du film (et plus tard appelée "l'une des critiques les plus courageuses du film"[13]) était du romancier Steve Erickson, qui a défendu le film dans le film LA Weekly et a contesté sa réception négative. [citation nécessaire]

Les critiques les plus positives sont venues de critiques de films britanniques, puis d'une analyse rétrospective. Mark Kermode a noté que beaucoup avaient fini par considérer le film comme un "chef-d'œuvre"[14]. Parmi les critiques positives, Kim Newman du magazine britannique Sight & Sound a déclaré: "Les nombreux moments d'horreur du film [...] montrent à quel point le film d'horreur générique des années 1980 et 1990 est devenu ordonné, conventionnel et domestiqué"[15]. Ed Gonzalez de 'Slant Magazine' 'a attribué au film quatre étoiles sur quatre[16], et le magazine l’a ensuite répertorié dans la liste des "100 films essentiels"[17]. À l'affiche du podcast The Cinephiliacs , réalisateur James Gray l'a appelé "un film incroyable", "un chef-d'œuvre" et "un exemple classique de la façon dont les critiques se trompent". Parlant de "Fire Walk with Me", il a déclaré: "Je n'ai jamais vu de film réalisé au cours des 30 dernières années... je n'ai pas vu de film au cours des 30 dernières années, en Amérique, qui nous demande donc de comprendre et d’être à la place d’une personne qui souffre si profondément. C’est une affaire de beauté. "[18]

Dans le livre "Lynch on Lynch", Chris Rodley a qualifié le film de "brillant mais excitant" en écrivant qu '"au moment où Lynch dévoilait" Twin Peaks: Fire Walk With Me "en 1992, la réaction critique était devenue hostile. Le film fait maintenant l'objet d'une réévaluation critique prudente mais sympathique: c'est sans aucun doute l'une des visions les plus cruelles et les plus sombres de Lynch, et a même réussi à déplaire aux fans inconditionnels de la série. ] En exposant le cœur même de la série télévisée, Lynch a été obligé d’accepter qu’il ne reviendrait probablement pas dans la ville de Twin Peaks. "[19]

Le film détient une note de 62% sur le site de Rotten Tomatoes, basé sur 71 critiques (44 positives) avec une note moyenne de 6.3 / 10. Le site Web a écrit à propos du consensus des critiques: « Pour le meilleur ou pour le pire, Twin Peaks: Fire Walk with Me est tout aussi étrange et tordu que ce à quoi vous pouvez vous attendre venant de David Lynch ». Metacritic, qui attribue une note sur 100 aux critiques de critiques de films grand public, indique qu'il existe des « critiques généralement défavorables », avec une moyenne de 28 sur 16 critiques[20].

Diffusion en vidéo[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Le film est distribué en DVD en France par MK2 sous son titre original Twin Peaks: Fire Walk with Me[21],[22].

Bien que détenant les droits d’exploitation du film Twin Peaks: Fire Walk with Me et de ses scènes non présentes dans le montage[23], MK2 n'a pas souhaité insérer sur DVD les 17 scènes coupées. D'une durée approximative d'une heure, ces scènes ont pourtant été remontées et postsynchronisées par David Lynch et son équipe en avril 2000[24].

Blu-ray[modifier | modifier le code]

Le film sort en France en Blu-ray à l'automne 2010[25].

L'intégrale de la série, contenant également le film Twin Peaks: Fire Walk with Me sort en France en Blu-ray le 29 juillet 2014 chez Paramount Home Entertainment. Son contenu est conséquent : 10 disques remplis de bonus dont certains exclusifs à ce coffret. Par exemple, Les pièces manquantes du dossier regroupe 90 minutes inédites de scènes coupées, et alternatives du film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre français, Twin Peaks, n'a été utilisé que lors de la sortie cinéma ; voir sur encyclocine.com.
  2. (fr) Twin Peaks : Feu marche avec moi sur lecinema.ca.
  3. Carton intertitre.
  4. « I was extremely disappointed in the way the second season got off track. As far as Fire Walk with Me, it was something that I chose not to be a part of. » (1995) David Hughes, The Complete Lynch (2001). Virgin Media.
  5. « David and Mark [Frost - the executive producers of Twin Peaks] were only around for the first series, and I fought and fought to try and get them back - but... I think we all felt a little abandoned. So I was fairly resentful when the film, Twin Peaks: Fire Walk With Me, came round. » Paul Tozer, « I, Claudius », The Observer,‎ (lire en ligne)
  6. « Bouygues modère ses ambitions hollywoodiennes », sur lesechos.fr
  7. David Hughes, « The Complete Lynch », Virgin Media,‎
  8. « One Long Last Gasp pour Laura Palmer », The New York Times,‎
  9. (en) Todd McCarthy, « Twin Peaks: Fire Walk with Me », sur Variété, (consulté le 5 août 2012)
  10. Susan Wloszcyna, « Faits sombres et déprimants dans Twin Peaks  », USA Today,‎
  11. (en) Peter Travers, « Twin Peaks: Fire Walk with Me », Rolling Stone,‎ (https: //www.rollingstone.com/movies/reviews/twin-peaks-fire-walk-with-me-20010418)
  12. Rita Kempley, « 'Twin Peaks: Fire Walk with Me' (R) », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  13. Manohla Dargis, « They Lost It at the Movies », LA Weekly,‎ (lire en ligne)
  14. Mark Kermode, « David Lynch », guardian.co.uk, (consulté le 5 août 2012)
  15. Kim Newman, « Twin Peaks: Fire Walk with Me », Sight and Sound, no novembre 1992, {{Article}} : paramètre « date » manquant
  16. (en) Ed Gonzalez, « Twin Peaks: Fire Walk with Me », sur Slant Magazine, (consulté le 5 août 2012)
  17. « 100 Films essentiels », Magazine Slant, (consulté le 5 août 2012)
  18. (en) Peter Labuza, « Episode 61 - James Gray (Nuits de Cabiria) », sur Les Cinéphiliacs, (consulté le 7 juillet 2015)
  19. Lynch 2005, p. 185.
  20. « Critiques de Twin Peaks: Fire Walk With Me », Métacritique, CBS Interactive (consulté le 5 août 2012)
  21. Twin Peaks: Fire Walk with Me en DVD.
  22. « Twin Peaks, le film : MK2 détient la clé (et les scènes coupées) » sur fluctuat.net.
  23. (fr) DVD Twin Peaks: Fire Walk with Me (édition collector) sur objectif-cinema.com.
  24. (fr) Pétition mondiale pour les scènes inédites du prochain DVD 2008.
  25. (en) « Twin Peaks: Fire Walk with Me Blu-ray », sur Blu-ray.com (consulté le 6 juillet 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]