Piper Laurie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosetta.
Piper Laurie
Description de cette image, également commentée ci-après
P. Laurie en 1990.
Nom de naissance Rosetta Jacobs
Naissance (85 ans)
Détroit (Michigan)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Carrie au bal du diable
Hounddog

Piper Laurie, de son vrai nom Rosetta Jacobs[1], est une actrice américaine née le à Détroit (Michigan).

Biographie[modifier | modifier le code]

Piper Laurie en 1951.

Elle est née Rosetta Jacobs le 22 janvier 1932 à Detroit au Michigan. Elle est la fille de Charlotte Sadie (née Alperin) et Alfred Jacobs, un marchand de meubles. Ses grands-parents étaient des immigrants juifs de Pologne du côté de son père et de Russie du côté de sa mère. Elle a grandi dans la rue Tyler à Detroit. La famille se déplace à Los Angeles en Californie en 1938. Elle étudie à l'école hébraïque. Pour combattre sa timidité, ses parents lui ont donné des leçons hebdomadaires d'élocution. Elle débute au cinéma dans des rôles mineurs à l'Universal Studios[2],[3].

En 1949 elle signe un contrat avec Universal Studios et change son nom de scène pour Piper Laurie. À l'Universal elle rencontre d'autres acteurs inconnus dont Julie Adams et Rock Hudson. Elle joue son premier rôle avec Ronald Reagan qu'elle a fréquenté avant son mariage avec Nancy Reagan[4].

Découragé par le manque de rôles importants elle s'installe à New York pour étudier le travail de scène et la télévision. Elle revient à Hollywood pour un rôle principale avec Paul Newman dans L'arnaqueur, sorti en 1961, et reçoit une nomination aux Oscars pour la meilleure actrice[5].

En 1976 elle joue le rôle de la mère de Carrie dans Carrie au bal du diable et reçoit une nomination aux Oscars pour la meilleure actrice de second rôle[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Bracquart, Le vrai nom des stars : et des personnalités de la politique, des arts, des lettres et du spectacle : ouvrage anecdotique, Paris, M.A. Editions, (ISBN 2-866-76463-3).
  2. Richard G. Hubler (20 June 1953). "Article From Colliers Magazine". Colliers. Archived from the original on 2009-08-03. Retrieved 2008-09-26.
  3. Laurie, Piper (2011). Learning to Live Out Loud: A Memoir. New York: Crown Archetype. p. 357. (ISBN 9780823026685).
  4. Daniel Bates, "Virgin starlet claims Ronald Reagan was a 'show-off' in bed after seducing her on set of 1950s film in which he played her father", The Daily Mail, 2011-11-14. Retrieved 2013-07-18.
  5. Tinseltown Talks: Piper Laurie goes from Gipper to Carrie". Thde Oakland Press. Retrieved 31 December 2015.
  6. Dick Kleiner, Brownwood Bulletin, May 16, 1976, p. 33

Liens externes[modifier | modifier le code]