Tony Iommi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tony Iommi
Description de cette image, également commentée ci-après

Tony Iommi en concert avec Heaven And Hell en 2009

Informations générales
Nom de naissance Frank Anthony Iommi
Naissance (68 ans)
Birmingham
Activité principale Auteur-compositeur, musicien
Genre musical Heavy metal
Instruments Guitare
Années actives années 1960 à aujourd'hui
Labels Sanctuary Records
Rhino Records
Site officiel http://www.iommi.com/

Frank Anthony "Tony" Iommi est un guitariste britannique né le 19 février 1948 à Birmingham en Angleterre, célèbre pour avoir été l'un des membres fondateurs du groupe de metal Black Sabbath, considéré comme le pionnier du heavy metal , groupe dont il est le seul membre permanent. Iommi est largement reconnu comme l'un des guitaristes les plus influents du heavy metal. En 2012, Gibson le classe d'ailleurs en tête de son classement des 10 plus grands guitaristes de metal de tous les temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tony Iommi présente un parcours unique : il était "à deux doigts" de passer à côté de sa carrière de guitariste étant jeune. Alors qu'il travaillait à l'usine en tant qu'ouvrier métallurgiste, il se fait sectionner l'extrémité de deux de ses doigts par une presse hydraulique, à la main droite (étant gaucher, c'est sa main droite qui est sur le manche, la main gauche servant à gratter les cordes de la guitare).

Alors qu'il pensait être passé à côté de sa carrière de guitariste, un ami lui fait écouter un disque de Django Reinhardt, un guitariste qui avait perdu l'usage de deux doigts. Cela redonne de l'espoir à Tony, qui va tenter de reprendre la guitare. Il commencera par essayer de jouer uniquement avec deux doigts mais il abandonnera rapidement cette technique pour recommencer à jouer avec tous ses doigts. Néanmoins, l'exercice s'avère douloureux car il n'a plus de chair au bout de ses deux phalanges sectionnées ; sa peau ainsi fragilisée est rapidement blessée par les cordes. Une nuit, il fait fondre le plastique d'un flacon souple et façonne une boule qu'il va travailler avec du papier de verre pour obtenir un embout en forme de dé à coudre. En collant du cuir dessus, il va pourvoir ré-utiliser ses deux doigts mutilés et jouer de la guitare pratiquement comme avant. Grâce à ces prothèses maison, il va développer un style de jeu et un son unique. Depuis, il utilise des prothèses en silicone qui lui donnent plus de souplesse et de feeling.

De plus, il va équiper ses guitares de cordes extrêmement souples (des cordes de banjo en attendant que les cordes souples existent pour la guitare), et jouer un demi ton plus bas (pour diminuer la tension des cordes) de manière à ne pas être handicapé par les dés en plastique qu'il place sur ses doigts, ce qui donnera au son de Black Sabbath une couleur particulière qui influencera de nombreux groupes de heavy metal.

Notons que Tony Iommi fera un passage de quelques mois au sein de Jethro Tull fin 1968 / début 1969 entre le premier album et le second album de ce groupe. Le film des Rolling Stones The Rock and Roll Circus, témoigne de ce passage (presque) inaperçu avant l'arrivée de Martin Barre qui restera comme le guitariste attitré de Jethro Tull.

Il est élu 25e meilleur guitariste de tous les temps par le magazine américain Rolling Stone dans le classement des 100 Meilleurs guitaristes de tous les temps (en 2011)[1].

Témoignage de son immense influence dans le giron du Metal, il a été nommé plus grand guitariste de Heavy Metal de tous les temps en septembre 2012 par Gibson dans leur classement des 10 plus grands guitaristes Metal de l'histoire[2].

En marge de sa carrière avec Black Sabbath, il a également publié 3 albums solos, en collaborant notamment avec Glenn Hughes.

On peut aussi noter une collaboration avec Dave Grohl (ex-batteur de Nirvana) sur le titre Goodbye Lament tiré de la bande originale de Blair witch 2

En 2006, il participe avec le bassiste Geezer Butler, le batteur Vinnie Appice et le chanteur Ronnie James Dio à la reformation da la plus célèbre formation de Black Sabbath (en dehors de la formation "classique", avec Ozzy Osbourne), sous le nom Heaven and Hell, en référence à la chanson la plus célèbre du quartet en question et pour limiter le répertoire de la tournée aux chansons ayant vu le jour à l'époque Dio (soient trois albums : Heaven and Hell, Mob Rules et Dehumanizer). L'expérience est tellement gratifiante que le groupe poursuit son activité et enregistre même en avril 2009 un nouvel album, The Devil You Know, salué par la critique et jouissant d'un certain succès commercial. Heaven And Hell sera dissout en 2010 à la suite du décès de Ronnie James Dio la même année.

En octobre 2010, Iommi compose et enregistre le single "Out Of My Mind" avec Ian Gillan, Jon Lord et Nicko McBrain, dont les bénéfices seront consacrés à la reconstruction d'une école de musique en Arménie. Le même mois, il déclare qu'il est en train de composer de nouveaux titres avec Geezer Butler et qu'ils prévoient de poursuivre leur activité ensemble, sans préciser si l'objectif est, à terme, de relancer Black Sabbath ou s'il s'agit d'autre chose[3].

Le 11 novembre 2011 (11/11/11), après des mois de rumeurs c'est l'événement : lors d'une conférence de presse au Whisky a Go Go à Los Angeles, Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Geezer Butler et Bill Ward réunis annoncent officiellement la reformation du line-up historique de Black Sabbath. Sont évoqués au cours de cette annonce un nouvel album à paraître (le premier avec Ozzy depuis 1978) produit par Rick Rubin ainsi qu'une tournée mondiale pour 2012.

Néanmoins, début 2012, un cancer lymphatique est diagnostiqué chez Tony Iommi. Consécutivement à cette annonce, la tournée mondiale de reformation de Black Sabbath prévue pour 2012 est annulée (mis à part un concert dans le cadre du Download Festival le 10 juin 2012 et un autre à l'occasion du festival Lollapalooza le 3 août à Chicago, dernier live du groupe en date), les dates ayant à la place été assurées par Ozzy Osbourne accompagné d'invités spéciaux. Dans un message posté par Iommi lui-même sur son site officiel [1] le 27 mars 2012, il évoque sa convalescence, annonce avoir mené à terme ses traitements et continuer à travailler avec Ozzy et Geezer Butler sur un nouvel album de Black Sabbath à paraître en 2013. Produit par Rick Rubin, l'album s'intitule justement 13 et sonne comme du bon vieux Black Sabbath, cela grâce à une idée du producteur qui conseille aux musiciens d'oublier tout ce qu'ils ont réalisé avant et de jouer comme si c'était leur premier disque en carrière. Mais si Tony Iommi, Geezer Butler et Ozzy Osbourne sont bien présents, ce n'est pas le cas de Bill Ward avec lequel ils n'ont pas réussi à s'entendre sur des questions contractuelles, c'est donc le batteur américain Brad Wilk qui le remplace. Et pour la tournée qui a suivi la parution de l'album, c'est Tommy Clufetos qui a pris la relève, ce dernier a joué auparavant avec Rob Zombie et Ozzy Osbourne.

Depuis 1999 Tony Iommi est marié à Maria Sjöholm, chanteuse du groupe suédois Drain.

Influence sur l'univers metal[modifier | modifier le code]

Tony Iommi au Forum

Tony Iommi est très régulièrement cité comme étant plus ou moins à la source même de la musique Metal. De nombreuses personnalités du milieu lui rendent très régulièrement hommage à travers leurs propos dans le cadre d'interviews, preuve de l'immense influence du guitariste sur des générations de musiciens.

"Mr Iommi, alias le Riffmaster... c'est entièrement de sa faute si je suis là où j'en suis maintenant !". James Hetfield - Iron Man, My Journey Throught Heaven & Hell with Black Sabbath, 2011

"Il n'y a personne d'autre sur cette planète qui ait composé autant de supers riffs de guitare qui passeront l'épreuve du temps que Mr Tony Iommi". Ozzy Osbourne - Interview extraite de l'intronisation du groupe au Rock and Roll Hall of Fame en 2006

"Sans Tony, le Heavy Metal n'existerait pas. Il est le créateur du Heavy Metal. Tony est une légende, il est parti du rock and roll et l'a fait évoluer vers le Heavy Metal". Eddie Van Halen - Iron Man, My Journey Throught Heaven & Hell with Black Sabbath, 2011

"L'homme qui a créé les riffs qui inspireront une légion de guitaristes". Gene Simmons - Interview extraite du programme tv Gene Simmon's RockSchool, 2005

"Tony est le véritable père du Heavy Metal, un constant créateur de riffs de génie et un être humain formidable". Brian May - Iron Man, My Journey Throught Heaven & Hell with Black Sabbath, 2011

Matériel[modifier | modifier le code]

Tony Iommi utilise une guitare électrique Gibson SG. Il est souvent considéré avec Angus Young comme le guitariste le plus emblématique de ce modèle. Gibson a d'ailleurs réalisé un modèle "signature" il y a quelques années[4] en récompense pour sa fidélité à la marque. Il utilise aussi une guitare Jaydee, fabriquée sur mesure par un luthier anglais (de forme identique à une SG). Il utilise en outre une pédale de marque Wha Tycobrahe Parachute.

Iommi utilise des amplificateurs Laney Gh100TI (son modèle signature), et il lui arrive de jouer aussi avec une Epiphone signature (un peu comme la SG de Gibson).

Anecdote[modifier | modifier le code]

Tony a participé à l'écriture de la chanson Lonely Planet pour et avec le groupe The Dorians, elle a été jouée au concours Eurovision de 2013. Toutefois, il n'a pas joué sur cette pièce.

Effets[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

La guitare SG noire de Tony Iommi (exposition à Londres)

Black Sabbath[modifier | modifier le code]

Albums studios :

Heaven & Hell[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Gillan's Inn[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Gillan’s Inn : Tony en compagnie de Ian Gillan, Roger Glover et Ian Paice.

Participations[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Funkist de Bobby Harrison : Avec Ian Paice, Micky Moody, Matthew Fisher, Herbie Flowers, etc.
  • 1977 : Quartz de Quartz : Tony produit cet album du groupe Quartz, dont le claviériste Geoff Nichols, jouera avec Black Sabbath de 1979 à 2001.
  • 1981 : Heavy Metal : Bande Originale pour le film éponyme sur laquelle figure une chanson de Blak Sabbath, Mob Rules.
  • 1989 : Rock Aid Armenia : Effort humanitaire de l'industrie musicale britannique afin de venir en aide aux arméniens victimes du tremblement de terre de 1988. Tony Iommi joue sur la pièce Smoke on the water en compagnie d'une belle brochette de musiciens, soit Bryan Adams, Ian Gillan, Bruce Dickinson, Paul Rodgers, Geoff Beauchamp, Geoff Downes, Keith Emerson, Jon Lord, Brian May, David Gilmour, Ritchie Blackmore, Alex Lifeson, Chris Squire, John Paul Jones et Roger Taylor.
  • 1990 : Guitar Speak II : Tony Iommi guitare et basse sur Mirahna. Tony a aussi produit l'album. Également présents sur cet album, Frank Marino anciennement de Mahogany Rush, Hank Marvin et Jan Akkerman, etc.
  • 1991 : The Stonk de Hale & Pace : Tony joue sur cet album de Gareth Hale et Norman Pace, en compagnie de Brian May, David Gilmour, Neil Murray, Cozy Powell, Roger Taylor, Rowan Atkinson à la batterie (!), ainsi que de nombreux autres musiciens.
  • 1992 : Wayne's World Soundtrack Artistes Variés : Black Sabbath prête sa pièce Time Machine.
  • 1993 : Live & Loud de Ozzy Osbourne : Les membres originaux de Black Sabbath jouent sur la pièce éponyme.
  • 1993 : Death and Progress de Diamond Head : Tony joue le solo de guitare sur la chanson Starcrossed (Lovers of the Night).
  • 1995 : The Carnival Bizarre de Cathedral : Tony à la guitare sur Utopian Blaster.
  • 1996 : Twang! – A Tribute to Hank Marvin & The Shadows Artistes Variés : Tony sur Apache et Wonderful Land.
  • 1999 : Orexis of Death de Necromandus : Tony joue sur la pièce-titre de cet album enregistré en 1973 mais publié en 1999. Il a aussi produit l'album.
  • 2002 : Party at the Palace The Queens’s Concerts, Buckingham Palace Artistes Variés : Tony accompagne Ozzy Osbourne et joue sur Paranoid avec Pino Palladino à la basse et Phil Collins à la batterie, pour ce concert en l'honneur de la Reine Elisabeth.
  • 2008 : We Wish You a Metal Xmas Artistes Variés : Tony joue sur God Rest Ye Merry Gentlemen.
  • 2008 : Legacy de Girlschool : Tony sur I Spy en compagnie de Ronnie James Dio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The 100 Guitarists of All Time », rollingstone.com,‎ (consulté le 27 février 2010)
  2. (en) « Top 10 Metal Guitarists of All Time »
  3. (en) « Tony Iommi Working On New Material », ultimate-guitar.com, 13/10/2010
  4. que l'on peut voir ici
  5. « Chicago Iron Tycobrahe Octavia » (consulté le 15 février 2013)
  6. « Tony Iommi's Equipment », sur Iommi.com (consulté le 11 février 2013)
  7. « Tony Iommi Flies Solo » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Gibson.com, consulté le 7 février 2008, brisé le février 2013


Liens externes[modifier | modifier le code]