Ian Gillan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ian Gillan
Deep Purple - MN Gredos - 02.jpg
Ian Gillan jouant avec Deep Purple lors d’un concert à Hoyos del Espino en 2013
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
ChiswickVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Acton High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Tessiture
Instruments
Labels
EarMUSIC (d), Island RecordsVoir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Distinction
Ordre de l'Insigne d'honneur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Discographie d'Ian Gillan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ian Gillan est un chanteur rock né le (73 ans) à Hounslow, Londres. Chanteur le plus emblématique du groupe hard rock Deep Purple, il est aussi connu pour une carrière solo très riche et un bref passage au micro de Black Sabbath.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il joue dans plusieurs groupes, dont Wainwright's Gentlemen (en 1965) avec le futur batteur de Sweet, Mick Tucker. Il rejoint en août 1969 Deep Purple, en compagnie de son ami le bassiste Roger Glover, qu'il a côtoyé dans Episode Six. Cette formation de Deep Purple, couramment appelée « Mark II », produit les albums les plus fameux du groupe : In Rock (1970), Fireball (1971), Machine Head (1972) et le live Made in Japan (1972). À la même période, Gillan participe à l'enregistrement de l'opéra-rock Jesus Christ Superstar de Tim Rice et Andrew Lloyd Webber avec entre autres Murray Head, ainsi que Karl Jenkins et John Marshall futurs Soft Machine, dans lequel il interprète le rôle de Jésus. Toutefois, fatigué par ses relations conflictuelles avec le guitariste Ritchie Blackmore, il quitte Deep Purple en 1973, en plein succès international, alors que paraît l’album Who Do We Think We Are. Il se retire momentanément de la scène rock.

En 1975, il fonde son propre groupe, le Ian Gillan Band, et sort l’album Child in Time (produit par Roger Glover), qui contient une reprise de la chanson fétiche de Ian, Child in Time. Son groupe interprète alors un jazz-rock énergique mais sophistiqué qui décontenance quelque peu les fans de hard rock pur et dur. Le manque de succès du groupe incite Gillan à revenir a un rock plus hard. La formation est modifiée, à l'instar du nom du groupe qui devient simplement Gillan et obtient un certain succès de 1979 à 1982.

En 1983, à la suite d'une soirée arrosée avec Tony Iommi et Geezer Butler, il accepte le poste de chanteur de Black Sabbath en remplacement de Ronnie James Dio. Il enregistre avec le groupe l’album Born Again, succès commercial pour le groupe. Mais cet assemblage inattendu a vite été sujet à controverse, certains (y compris Gillan lui-même) estimant que le son style n'était pas compatible avec celui de Black Sabbath. Gillan a plutôt mal vécu son expérience au sein de Black Sabbath : il était frustré par la direction artistique de Born Again, désapprouvant la pochette de l'album et surtout son mixage. Son influence sur le groupe était mal perçue par certains fans, Sabbath allant même jusqu'à interpréter Smoke on the Water en rappel lors de la tournée promotionnelle du nouvel album. De l'aveu même de Gillan, cette tournée inspirera le film parodique Spinal Tap. N'y trouvant définitivement pas son compte, Gillan quitte Black Sabbath aussitôt la tournée achevée. Bien qu'il ait déclaré se considérer comme « le pire chanteur que Black Sabbath ait jamais eu », il n'a jamais remis en question son amitié avec Iommi et Butler. La chanson Trashed issue de Born Again sera souvent reprise par Gillan lors de la suite de sa carrière solo.

L'année suivante, en 1984, Deep Purple se reforme avec Gillan, Ritchie Blackmore, Ian Paice, Jon Lord et Roger Glover. Soutenu par une intense campagne publicitaire, la formation classique réunifiée enregistre aussitôt l’album Perfect Strangers, qui rencontre un vif succès. Deux ans plus tard, les tensions avec Blackmore refont rapidement surface, et après la sortie de l’album The House of Blue Light (1987), le chanteur britannique quitte à nouveau le groupe. Il laisse brièvement sa place à l'ex-Rainbow Joe Lynn Turner, avant de réintégrer Deep Purple pour de bon en 1992. Ses relations avec Blackmore virent dès lors à la haine pure et simple et, finalement, après l'enregistrement et la tournée promotionnelle du bien-nommé The Battle Rages On, le guitariste quitte définitivement Deep Purple pour former Blackmore's Night. Ce départ sera décrit par Gillan comme « un rayon de soleil dissipant les ténèbres. » Blackmore et lui ne se sont jamais réconciliés, et plus de quinze ans après leur séparation, Gillan nourrit encore une haine féroce à l'encontre de son ancien partenaire, jurant de ne plus jamais lui adresser la parole.

Entre-temps, il rejoint une tournée du groupe Garth Rockett & the Moonshiners, dont un live officiel paraîtra, et se consacre à une carrière entièrement solo.

En 2006, Ian Gillan interprète la chanson Eternity du jeu vidéo Blue Dragon, écrite par Hironobu Sakaguchi et composée par Nobuo Uematsu.

En 2007, il chante avec groupe Sed Nove et Ann Wilson à la Fête de la musique à Paris. Encore aujourd'hui, il est toujours le chanteur de Deep Purple, ce qui ne l'empêche pas de travailler sur divers projets solos comme son Gillan's Inn.

Il s'investit dans l'humanitaire, plus particulièrement pour l'Arménie, depuis le séisme en 1991 qui a fait plus de 20,000 morts et détruit des habitations. Ils financent avec plusieurs amis musiciens une école de musique qui sera inaugurée en 2013 à Erevan, la capitale du pays.

Discographie avec Deep Purple[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Concerto for Group and Orchestra
  • 1970 : In Rock
  • 1971 : Fireball
  • 1972 : Machine Head
  • 1972 : Made in Japan
  • 1973 : Who Do We Think We Are
  • 1984 : Perfect Strangers
  • 1987 : The House of Blue Light
  • 1993 : The Battle Rages On
  • 1996 : Purpendicular
  • 1997 : Live at the Olympia '96
  • 1998 : Abandon
  • 2003 : Bananas
  • 2005 : Rapture of the Deep
  • 2007 : They All Came Down to Montreux: Live at Montreux 2006
  • 2011 : Deep Purple with Orchestra: Live At Montreux 2011
  • 2013 : Now What?!
  • 2017 : Infinite

Discographie en dehors de Deep Purple[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Episode Six[modifier | modifier le code]

  • Singles :
  • "Put Yourself in My Place/That's All I Want" (1966)
  • "When I Hear Trumpets Blow/True Love Is Funny (That Way)" (1966)
  • "Here, There and Everywhere/Mighty Morris Ten" (1966)
  • "I Will Warm Your Heart/Incense" (4 November 1966) (Sheila Carter & Episode Six)
  • "Love-Hate-Revenge/Baby, Baby, Baby" (1967)
  • * "Morning Dew/Sunshine Girl" (1967)
  • "I Can See Through You/When I Fall In Love" (1967)
  • "Little One/Wild Smiles" (3 May 1968)
  • "Lucky Sunday/Mr. Universe" (1968)
  • "Mozart Verses The Rest/Jak D'Or" (1969)
  • Albums Compilations :
  • Put Yourself in My Place (1987)
  • The Complete Episode Six: The Roots of Deep Purple (1991)
  • The Radio 1 Club Sessions, Live 68/69 (1997)
  • Cornflakes and Crazyfoam (2002)
  • Love, Hate, Revenge (2005)

Tim Rice - Andrew Lloyd Webber[modifier | modifier le code]

Ian Gillan Band (1975-1978)[modifier | modifier le code]

Gillan (1978-1982)[modifier | modifier le code]

Black Sabbath[modifier | modifier le code]

Gillan & Glover[modifier | modifier le code]

Rock Aid Armenia[modifier | modifier le code]

- Single :

- Album :

  • 1990 : Rock Aid Armenia / Various – The Earthquake Album

Garth Rockett & the Moonshiners[modifier | modifier le code]

  • Live at The Ritz (1990)

En solo[modifier | modifier le code]

Mihalis Rakintzis[modifier | modifier le code]

  • So I Like It (1992) - Ian aux chœurs sur 3 chansons de cet artiste grec!

Avec The Hoochie Coochie Men[modifier | modifier le code]

  • Danger: White Men Dancing (2007) - Avec Jon Lord. Ian au chant sur deux chansons.

Avec Tony IommI[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]