The Eternal Idol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Eternal Idol

Album de Black Sabbath
Sortie Drapeau du Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis
Enregistré 1986–1987 aux Air Studios, Montserrat & Battery Studios, Londres
Durée 42:42
Genre Heavy metal
Producteur Jeff Glixman, Vic Coppersmith-Heaven, Chris Tsangarides
Label Vertigo, Warner Bros. (US)
Critique

Albums de Black Sabbath

The Eternal Idol est le treizième album studio du groupe britannique heavy metal Black Sabbath, produit en 1987. C'est le premier album du groupe sur lequel on retrouve le chanteur Tony Martin qui contribuera à plusieurs autres albums du groupe par la suite.

À propos de l'album[modifier | modifier le code]

Le chanteur Ray Gillen devait à l'origine assurer le chant sur cet album, mais il quitta le groupe au début de la session d'enregistrement. Tony Martin fut engagé et retravailla brièvement les parties vocales avant que la production de l'album ne soit achevée.

Une production dont le responsable fut le célèbre Jeff Glixman, reconnut pour avoir produit des artistes et groupes tels que (Bob Marley, Eric Clapton, Kansas et Kiss, il a aussi travaillé sur "Seventh Star" de Black Sabbath[2] ). Chris Tsangarides a aussi participé à la production, il est reconnu pour avoir travaillé avec un grand nombre de groupes et d'artistes aussi variés que les Strawbs, Brand X, Ozzy Osbourne et Ian Gillan ainsi que Free, Thin Lizzy et Tokyo Blade. La plupart des chansons ont été écrites par Tony Iommi et coécrites par le bassiste Bob Daisley, bien que les paroles aient été quelque peu modifiées par le claviériste Geoff Nicholls et le chanteur Tony Martin après leur adhésion au groupe.

Quant à la pochette, elle devait à l'origine reprendre en image une sculpture d'Auguste Rodin de 1889, aussi appelée Éternelle Idole. Cependant, d'après la légende, Black Sabbath ne fut pas autorisé à photographier la sculpture pour illustrer son album d'Heavy Metal. Il fut donc décidé unanimement et avec ironie il va sans dire, de prendre en photo deux femmes nues, imitant la position de l'œuvre d'art originale.

Production de l'album[modifier | modifier le code]

Black Sabbath a commencé à travailler sur du nouveau matériel en octobre 1986 aux studios Air Studios de Montserrat avec le producteur Jeff Glixman. L'enregistrement était semé d'embûches dès le début, Glixman ayant quitté les premières sessions pour être remplacé par le producteur Vic Coppersmith-Heaven. Le bassiste Dave Spitz a démissionné pour des "problèmes personnels". Bob Daisley, l'ancien bassiste de Rainbow et Ozzy Osbourne, a été recruté. Daisley a réenregistré toutes les parties de basse et a écrit les paroles de l'album. Mais avant que l'album ne soit terminé, il a quitté pour rejoindre le groupe de Gary Moore, accompagné du batteur Eric Singer. Après des problèmes avec le second producteur Coppersmith-Heaven, le groupe retourna aux studios Morgan en Angleterre en janvier 1987 pour travailler avec le nouveau producteur Chris Tsangarides. Alors qu’il travaillait au Royaume-Uni, le nouveau chanteur Ray Gillen a soudainement quitté Black Sabbath pour former Blue Murder avec le guitariste John Sykes (ex-Tygers of Pan Tang, Thin Lizzy, Whitesnake). Le groupe a alors fait appel à Tony Martin, ancien chanteur du groupe Alliance, pour ré-enregistrer les chanson de Gillen, et à Bev Bevan, ancien batteur de Electric Light Orchestra, pour compléter quelques parties de percussions. Avant la sortie du nouvel album, Black Sabbath a accepté d’offrir six représentations à Sun City, en Afrique du Sud, à l’époque de l’apartheid. Le groupe a été critiqué par des activistes et des artistes impliqués dans Artists United Against Apartheid, qui boycottait l'Afrique du Sud depuis 1985. Le batteur Bev Bevan a refusé de jouer ces spectacles et a été remplacé par Terry Chimes, anciennement des Clash.

Titres[modifier | modifier le code]

  1. The Shining – 5:59
  2. Ancient Warrior – 5:28
  3. Hard Life to Love – 5:00
  4. Glory Ride – 4:49
  5. Born to Lose – 3:43
  6. Nightmare – 5:19
  7. Scarlet Pimpernel – 2:05
  8. Lost Forever – 4:03
  9. Eternal Idol – 6:33

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Musiciens additionnels[modifier | modifier le code]

  • Geoff Nicholls : claviers.
  • Ray Gillen : Rires sinistres sur Nightmare, chant sur le Disque 2 de l'Édition Deluxe parue en 2020.
  • Bev Bevan : cymbales sur Scarlet Pimpernel et Eternal Idol.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Pays Date Label
Royaume-Uni Novembre 1987 Vertigo Records
États-Unis Decembre 8, 1987 Warner Bros. Records
Canada 1987 Warner Bros. Records
Royaume-Uni Avril 1996 Castle Communications
Royaume-Uni Octobre 25, 2004 Sanctuary Records

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]