Tacos français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Taco.

Tacos français
Lieu d’origine Banlieue lyonnaise
Date c. 2004
Place dans le service Snack
Température de service Chaud
Ingrédients tortilla, viande, frites, sauce
Classification Cuisine française, restauration rapide, cuisine de rue

Un tacos français ou un tacos lyonnais, aussi appelé matelas[1], par opposition au taco, originaire du Mexique, se compose d'une tortilla repliée sur elle-même et grillée contenant toujours une garniture qui est le plus souvent à base de viande certifiée halal[2],[3],[4],[5], de frites et de sauce. Très différent du taco, le tacos (avec un « s » même au singulier) français, hybride entre panini, kebab et burrito, est de forme rectangulaire et comprend des frites et un fromage crémeux industriel [6].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon Daniel Shkolnik du journal Vice Magazine, le nom de tacos français est « une sorte de pirouette marketing, attirant les clients sur la promesse d'un symbole de la cuisine mexicaine tout en leur vendant un truc totalement différent »[7].

Historique[modifier | modifier le code]

Selon Mohamed Soualhi, fondateur de la chaîne Tacos Avenue, le « french tacos est né à Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise, vers 2004. Pendant longtemps, c'est resté en Rhône-Alpes avant de se développer partout en France »[3]. Toutefois selon le magazine marocain Telquel, identifie « Abdelhadi et Mohammed Moubarek, deux frères casaouis originaires de Hay Farah, installés en Savoie » comme inventeurs du tacos français[8]. Selon 66 minutes , le tacos français aurait été inventé a la fin des années 2000 , a Grenoble , par le futur fondateur de Tacos Avenue [9].

Trois enseignes françaises se partagent le marché du tacos français : O'Tacos et Tacos Avenue[10] (anciennement Takos King[11]) bien que le marché soit majoritairement composé de commerces indépendants.

En 2013, les frères Moubarek ouvrent le premier restaurant de Tacos français à Mers Sultan au Maroc[8].

Préparations[modifier | modifier le code]

Le tacos se compose d'une galette de blé (tortilla) contenant une garniture composé de :

  • viande (steak, escalope, poulet pané, bacon[12], kebab, cordon bleu, nuggets, merguez) ;
  • sauce fromagère (souvent à base de crème liquide et d'emmental) ;
  • frites ;
  • crudités (salade, tomates, oignons) ;
  • sauce (algérienne, curry, barbecue, blanche, mayonnaise, burger, samuraï, ketchup) ;
  • sauce chakchouka (confit de poivrons).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les « tacos » lyonnais, l'invention qui conquiert toute la France | Petit Paumé », sur www.petitpaume.com (consulté le 8 mai 2018)
  2. « Les tacos à la française », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  3. a et b Grazia.fr, « Pourquoi la nouvelle génération raffole autant des tacos », Grazia.fr,‎ (lire en ligne)
  4. Centre France, « À table - Le tacos s'invite dans la rue des Carmes à Aurillac », www.lamontagne.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  5. « ENQUÊTE : Les Tacos, nouveaux rois du fast-food français », Clique.tv,‎ (lire en ligne)
  6. « Lobster roll ou taco “à la française” : qui va succéder au burger ? », Télérama.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  7. « Quand les Américains découvrent les « tacos français » », sur Munchies, (consulté le 5 février 2018)
  8. a et b « Phénomène: le tacos français, le nouveau chawarma des Marocains », Telquel.ma,‎ (lire en ligne)
  9. Tacos Avenue, « Reportage sur la tendance du French tacos - Tacos Avenue », (consulté le 25 juillet 2018)
  10. « Tacos Avenue vise 20 restaurants d'ici fin 2017 », Snacking.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « La mode des tacos déferle sur Charleville », sur l'Union,
  12. « Nos produits », sur Tacos Avenue (consulté le 5 février 2018)