Falafel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Falafel
Image illustrative de l’article Falafel

Autre nom Tamiya
Lieu d’origine Moyen-Orient
Ingrédients Pois chiches ou fèves, épices
Accompagnement Tahina, yaourt à la grecque ou les deux
Classification Plat ou sandwich, végétarien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les nouilles ashkénazes, voir farfel.

Les falafels (arabe : فلافل ; hébreu : פלאפל) ou ta‘amiyya (autre nom en arabe), sont une spécialité culinaire levantine très répandue au Proche-Orient, constituée de boulettes de pois chiches ou de fèves mélangées à diverses épices, et frites dans l'huile. Depuis quelques années, on retrouve cette spécialité également dans les pays européens et occidentaux[1]..

Origine[modifier | modifier le code]

Ce mets provient du Moyen-Orient, l'origine exacte faisant l'objet de controverses[2].

Le mot « falafel » pourrait venir du terme mlaff, signifiant « emballé », car on le mange souvent en sandwich. Il est également possible que ce mot provienne du terme arabe felfel, signifiant « piment ».

Consommation[modifier | modifier le code]

Pita avec falafels et crudités.

Les falafels sont très populaires dans les pays du Moyen-Orient. Ce sont des plats typiques qu'on peut trouver habituellement au Liban, en Israël[3], en Égypte, en Turquie, en Jordanie, en Palestine, en Syrie, en Irak ou encore en Iran.

Les Israéliens ont également lancé[4] il y a quelques années la mode de ce sandwich végétarien dans les quartiers branchés de New York, qu'on retrouve aujourd'hui dans de nombreuses grandes villes européennes et occidentales[1].

Ils sont généralement consommés en sandwich, dans un pain de type pita, accompagnés de crudités et de sauce à base de tahini ou de yaourt.

En Égypte, où ils sont appelés ta‘amiyya, les meilleurs falafels sont composés de fèves et non de pois chiches et peuvent être consommés dès le petit déjeuner[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « European guide to falafel » (consulté le 18 janvier 2019)
  2. (en) Carlo Petrini et Watson, Benjamin, Slow food: Collected Thoughts on Taste, Tradition, and the Honest Pleasures of Food, Chelsea Green Publishing, (ISBN 978-1-931498-01-2, lire en ligne), p. 55.
  3. Yael Raviv, « Falafel: A National Icon », Gastronomica, vol. 3, no 3,‎ , p. 20–25 (DOI 10.1525/gfc.2003.3.3.20, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  4. Yonathan Weitzman Le Monde, « Le falafel, boulette de la discorde », magazine,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 18 janvier 2019)
  5. (en-US) « La cuisine en Égypte (TravelingEast) », (consulté le 11 août 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :