Hamburger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamburger (homonymie).

Hamburger
Image illustrative de l’article Hamburger
Bun (pain), viande hachée de bœuf, bacon, salade, tomate, oignon, sauce tartare

Autre nom Burger, hambourgeois[1]
Lieu d’origine Hambourg (Allemagne)
Date 1758
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaud
Mets similaires Sandwich, sandwich américain, hot-dog, Kebab
Accompagnement Soda, bièreetc.
Classification Restauration rapide, Cuisine des États-Unis, Culture des États-Unis

Un hamburger (initialement hamburg-er, soit galette de Hambourg en allemand, et non pas galette de jambon en anglais) ou par aphérèse burger, est un sandwich d'origine allemande, composé de deux pains de forme ronde (bun) généralement garnis de viande hachée (généralement du bœuf) et de crudités, salade, tomate, oignon, cornichon (pickles), de fromage, et de sauce... Ce plat célèbre dans le monde entier, est depuis les années 1950, un des emblèmes de la culture et de la cuisine américaine, ainsi que de la restauration rapide (avec les sandwich, sandwich américain, Hot-dog, pizza, Kebab... )...

Étymologie[modifier | modifier le code]

Hamburger fait référence à la ville de Hambourg, en Allemagne. Il n'existe aucun rapport étymologique entre le hamburger et le jambon (ham, en anglais), puisque le nom de la ville de Hambourg a une étymologie différente[2]. Il est courant en Allemagne de nommer les spécialités culinaires selon leur ville d'origine. Le Berliner (beignet fourré de confiture), le Frankfurter (hot-dog) et le Bremer (sorte de pain au poisson dénommé en anglais Fishburger), respectivement originaires de Berlin, Francfort-sur-le-Main et Brême, en sont trois autres exemples.

La recette a probablement été importée aux États-Unis par des immigrés allemands vers le milieu du XIXe siècle. Il s'agissait à l'origine d'un steak servi avec un accompagnement de sauces[3].

Aujourd'hui, en anglais (du moins en anglais américain), le mot hamburger désigne autant le sandwich que le steak haché[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du hamburger.
Le plus ancien McDonald's des frères Richard et Maurice McDonald en activité du monde, de 1953, de Downey en Californie (musée McDonald's)

Le hamburger a pour origine le steak de Hambourg (en), spécialité culinaire notamment servie dans du pain brioché comme plat roboratif des ouvriers dans les cantines allemandes. Ce steak de bœuf haché est le principal plat servi à bord des bateaux de la H.A.P.A.G., la ligne maritime qui relie Hambourg à New York. C'est ainsi grâce aux vagues successives de l'immigration européenne sur le Nouveau Monde au XIXe siècle que le hamburger connaît le succès sur le sol américain. Initialement vendu au coin des rues new-yorkaises par des marchands ambulants, la vente de hamburgers devient très vite, avec l'avènement de la société de consommation, un enjeu économique pour les chaînes de restauration rapide : White Castle la première en 1921, McDonald's des frères Richard et Maurice McDonald et de Ray Kroc en 1952, Burger King en 1954[5], etc.

Wimpy est la première chaîne de restauration rapide montée en France par Jacques Borel en 1961. N'atteignant pas le succès escompté, elle ferme en 1969[6]. McDonald's souhaite s'installer en France mais ne se voyant aucun avenir au pays de la gastronomie, la marque cède à Raymond Dayan — un homme d'affaires français résidant aux États-Unis — une licence pour 30 ans à des conditions très avantageuses. Ce dernier ouvre son premier McDonald's le à Créteil. Devant le succès, le leader du hamburger tente de dénoncer le contrat de franchise. Dayan refuse, mais la firme américaine invoque le non-respect de ses règles d'hygiène pour mettre fin au contrat de franchise[7] et ouvre en pleine bataille judiciaire son premier restaurant à Strasbourg le 17 septembre 1979[8].

Présence mondiale[modifier | modifier le code]

Le hamburger est aujourd'hui connu partout dans le monde, via notamment différentes multinationales américaines et européennes de restauration rapide telles que McDonald's et Burger King.

En France[modifier | modifier le code]

En 2012, selon une étude du cabinet NPD, les Français consomment 14 hamburgers en restauration par an et par personne, ce qui les place en quatrième position mondiale et en deuxième position en Europe, juste derrière les Britanniques[9].

Cette étude révèle la propension du burger à sortir du périmètre de la restauration rapide vendant des burgers à bas prix pour se lancer dans les enseignes françaises de burger premium (Five Guys, Steak 'n Shake, Big Fernand) de type restauration traditionnelle.

Selon une étude du cabinet Gira Conseil portant sur la consommation du hamburger en France en 2013, 75 % des restaurants traditionnels français (110 000 au total) proposent au moins un hamburger à leur carte et pour un tiers de ces restaurants, il est devenu le leader de la gamme de plat, devant l’entrecôte, les grillades ou les poissons[10].

En 2015, 1,23 milliard de sandwiches jambon-beurre ont été vendus en grande surface ou dans les boulangeries contre 1,19 milliard de hamburgers, ce qui permet au cabinet de prévoir que le jambon-beurre sera détrôné par le hamburger l'année suivante[11]. En 2016, le hamburger est devenu le sandwich préféré des français devant le jambon-beurre et le pain pita[12].

Aspect diététique[modifier | modifier le code]

Burger de produit frais et pommes frites servi dans un bistrot en Provence

Comme le hot-dog (autre spécialité allemande d'origine), le hamburger est très calorique.

Certaines chaînes de restauration rapide, vendant ce type de produit, se sont vues poursuivies en justice par des consommateurs devenus obèses, malades, ou par des familles de personnes ayant consommé de façon excessive ces produits[réf. souhaitée].

La composition d'un hamburger de fast-food est plus complexe que la recette originale.

Par exemple, voici la composition partielle d'un hamburger chez McDonald's France selon McDonald's en 2015[13] :

Hamburger végétarien.

Variations[modifier | modifier le code]

Les hamburgers sont aujourd'hui composés d'ingrédients beaucoup plus divers qu'autrefois. Hormis les hamburgers traditionnels avec un steak, on en trouve au poulet, au poisson, végétariens ou végétaliens. De nouveaux hamburgers plus excentriques sont créés. On peut trouver par exemple au Japon des hamburgers avec de la salade de choux et du riz[17].

Records et anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le , Takeru Kobayashi, détenteur du record du monde du plus grand mangeur de hamburgers, a battu son propre record en avalant 69 hamburgers en 8 minutes au cours d'un concours organisé à Chattanooga, dans le Tennessee. Ce Japonais a conservé son titre sans problème lors de la deuxième édition de ce concours, l'Américaine Sonya Thomas finissant avec 46 hamburgers à son actif.
  • Un restaurant de Pennsylvanie, le Denny's Beer Barrel Pub, propose à ses clients un hamburger de 6,75 kg ce qui constitue le record actuel en la matière. Ce Belly Buster est composé de 4,7 kg de bœuf, 25 tranches de fromage, une laitue, trois tomates, deux oignons, et de sauces en quantités proportionnelles.
  • Donald A. Gorske, un Américain, a décidé de faire le pari de manger un Big Mac par jour à vie. En octobre 2012, il en était à son 26 000e Big Mac mangé (en à peine 40 ans)[18].
  • Le Black Bear Casino Resort au Minnesota, a battu le record du plus gros hamburger avec un diamètre de 3,05 mètres et pesant 913,54 kg. Il était constitué de 23,81 kg de tomates, 2,68 kg de laitue, 27,22 kg d'oignons, 8,62 kg de cornichons, 18,14 kg de fromage et 7,48 kg de bacon[19].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Sandra Mahut, Le meilleur des burgers maison, Hachette (Département Marabout), février 2013 (ISBN 978-2-501-08618-9).
  • Victor Garnier, Hamburger Gourmet, Hachette (Département Marabout), 2012 (ISBN 2501081358)[20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « hamburger », Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 11 juin 2018).
  2. Origine du mot expliquée dans Karambolage/Le mot : le hamburger, émission d'Arte du 23 mai 2004. (Lien mort)
  3. (en) Andrew F. Smith, Hamburger: A Global History, Londres, Reaktion Books, coll. « The Edible Series », , p. 15-18
  4. L'histoire du hamburger sur www.club-sandwich.net, 30 septembre 2008.
  5. Jérémy Morvan, « Histoire d'un globe-trotter. Le hamburger », Réponses Cuisine, no 18,‎ , p. 64.
  6. Gilles Verlant & Pierre Mikaïloff, Le Dictionnaire des années 80, Larousse, , p. 58.
  7. Dayan devra rebaptiser ses 12 restaurants O'Kitch.
  8. Catherine Heurtebise, Les petites bêtises du marketing, Éditions François Bourin, , p. 38.
  9. Audrey Parfait, « Les Français, deuxièmes plus gros consommateurs de hamburgers en Europe », sur lexpress.fr, .
  10. « Le burger détrône le sandwich jambon-beurre », sur ladepeche.fr, .
  11. « Le jambon-beurre sera détrôné par le hamburger en 2016 », sur francetvinfo.fr, .
  12. Tanneguy De Kerpoisson, avec Léonor Lumineau, « Le burger ? So French ! », sur leparisien.fr, .
  13. « LE HAMBURGER », sur McDonald's France (consulté le 1er octobre 2015)
  14. « Ingrédients des produits MacDonald's. », sur mcdonalds.ca,
  15. « NOS STEAKS HACHÉS », sur McDonald's France (consulté le 1er octobre 2015)
  16. Isabelle Delaleu, « Nutrition : zoom sur… la moutarde »,
  17. Mos Burger
  18. « Les 13 records alimentaires les plus fous du monde! », (consulté le 22 septembre 2016)
  19. « Largest hamburger - Guinness World Records », (consulté le 22 septembre 2016)
  20. « Hamburger gourmet - Victor Garnier - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 22 septembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Quelques marques célèbres[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]