Supercar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le groupe de musique japonais, voir Supercar (groupe).

Supercar (littéralement « super voiture » en français) est un terme informel parfois utilisé pour qualifier des véhicules extrêmement performants pour leur époque. Ce terme est très discuté dans la mesure où il n'en existe aucune définition officielle ; de fait, il n'existe pas de liste exhaustive de modèles ainsi classés et chaque personne peut se faire sa propre idée de ce qu'est une supercar.

Définition[modifier | modifier le code]

Malgré le flou relatif de cette notion, plusieurs définitions plus ou moins précises peuvent nous donnent des indications quant aux voitures à inclure dans cette catégorie :

L'Oxford English Dictionary définit ainsi le terme : « Une voiture de sport hautes performances »[1], sans plus de précisions.

Certains magazines spécialisés dans la presse automobile en ont quant à eux établi une définition à vocation interne. Voici celle du magazine français Sport Auto : « une voiture ultra-sportive, aux performances extrêmes et hors de prix. Mais cela ne suffit pas : il faut qu'elle offre une technicité, des matériaux ou des solutions réservées à la compétition. Enfin et surtout, il faut qu'elle soit issue d'une production confidentielle, le plus souvent en marge des séries habituelles du constructeur. Qu'elle en soit la représentante ultime, l'ambassadrice de choc, la vitrine technologique »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Pontiac GTO (1966)

Le mot « supercar » est apparu pour la première fois le 11 novembre 1920, dans une publicité publiée dans le quotidien britannique The Times[3] : « Si vous êtes tenté par une supercar, vous ne pouvez pas ignorer les prétentions de l’Ensign 6 »[4]. La revue Popular Science, en 1966, qualifie plusieurs modèles de supercars, tout en précisant qu'ils ont les moteurs les plus puissants, mais aussi des bons freins et des suspensions dures[5]. En font partie par exemple la Buick Skylark GS 400, la Pontiac GTO ou encore la Dodge Coronet. En Europe, la Lamborghini Miura sortie en 1966 est considérée comme une des voitures les plus puissantes de son époque, et l'une des premières supercar.

Supercar, hypercar, megacar ?[modifier | modifier le code]

Dans la guerre aux superlatifs et pour distinguer les modèles les plus performants et exceptionnels du reste des supercars, sont apparus d'autres termes comme « hypercar » (littéralement « hyper voiture » en français). C'est un terme parfois utilisé par la presse et certains constructeurs à des fins marketing et aucun critère précis ne caractérise ce genre de modèle.

Le terme « megacar » est utilisé par la marque Koenigsegg, dans sa communication concernant la Koenigsegg One:1[6],[7]. Celle-ci a en effet une puissance de 1 000 kW (1 360 ch), soit Mégawatt, d'où la dénomination de megacar. Il ne s'agit donc pas d'une catégorie à proprement parler.

Dans le reste de cet article, les modèles sont tous regroupés sous la dénomination de « supercar », par simplification.

Exemples de supercars par décennies[modifier | modifier le code]

Les véhicules sont classés dans la décennie de leur première année de production. Ainsi, la Vector W8 produite entre 1989 et 1993 est classée dans les années 1980.

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Lamborghini Miura P400S

Années 1970[modifier | modifier le code]

BMW M1 (1978)

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

McLaren F1 (1993)

Années 2000[modifier | modifier le code]

Ferrari Enzo (2002)
Bugatti Veyron 16.4 (2005)
Supercars des années 2000
Modèle Puissance max (ch) Vitesse max (km/h) 0 à 100 km/h (s)
9ff GT9 987 408 2,9
Aston Martin One-77 760 354 3,3
B.Engineering Edonis 680 365 3,2
Bristol Fighter T 1 012 362 3,7
Bugatti Veyron 16.4 1 001 à 1 200 408 à 434 2,5
Caparo T1 610 330 2,5
Ferrari 458 Italia 570 325 3,4
Ferrari Enzo 660 350 3,5
Ferrari FXX 800 360 2,5
Gumpert Apollo 650 360 2,9
Koenigsegg CC8S 655 386 3,2
Koenigsegg CCX 906 395 3,2
Laraki Fulgura 660 350 3,4
Lamborghini Murciélago 580 330 3,6
Lamborghini Reventón 650 340 3,4
Maxximus G-Force[8] 1 600 413 2,0[9]
Mercedes-Benz SLR McLaren 626 334 3,7
Mosler MT900 GTR XX 620 340 3,1
Pagani Zonda R 750 375 2,7
Porsche Carrera GT 612 330 3,8
Ruf CTR3 700 375 3,2
Saleen S7 Twin-Turbo 750 340 2,8
SSC Ultimate Aero 1 183 412 2,8
Ultima GTR 720 368 2,7
Zenvo ST1 1 104 375 3,0

Années 2010[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz SLS AMG (2010)
McLaren P1 (2013)

Depuis les années 2010, la vitesse maximale atteint des valeurs encore inédites, avec plus de 440 km/h pour la Koenigsegg One:1.

L'année 2013 voit aussi l'apparition de supercars hybrides, comme la McLaren P1, la Porsche 918 ou la Ferrari LaFerrari.

Supercars des années 2010
Modèle Puissance max (ch) Vitesse max (km/h) 0 à 100 km/h (s)
Ferrari LaFerrari 963 350 3,0
Hennessey Venom GT 1 244 435 2,7
Koenigsegg One:1 1 360 440 2,8
Koenigsegg Regera 1 500 410 2,8
Lamborghini Gallardo LP570-4 Superleggera 570 325 3,4
Lamborghini Aventador 700 350 2,9
Lamborghini Huracán 610 325 3,3
Locus HTT Plethore 750 350 2,9
McLaren MP4-12C 600 330 3,3
McLaren P1 916 350 2,8
Mercedes-Benz SLS AMG 571 317 3,8
Porsche 918 Spyder 887 345 2,6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Definition of supercar in English », Oxford English Dictionary (consulté le 30 juillet 2015) : « A high-performance sports car. »
  2. Yves Bey-Rozet, Laurent Chevalier & Julien Diez, « Supercars : 20 monstres sacrés », éd. Tana, 2007, page 8 (ISBN 2-8456-7386-8) (ISBN 978-2 8456 7386 1)
  3. (en) « British Ensign Motors », The Times,‎ 11 nov. 1920, p. 6
  4. « Qu’est-ce qu’une supercar ? », Calandre (consulté le 30 juillet 2015)
  5. La revue sur Google Books : (en) « The hot ones : Supercars », sur http://books.google.fr, Popular Science,‎ (consulté le 30 juillet 2015), p. 84
  6. Site officiel de la Koenigsegg One:1, consulté le 30 juillet 2015
  7. (en) Alexander Stoklosa, « 2014 Koenigsegg One:1 Revealed: A Magic Ratio That Puts Bugatti to Shame », sur www.caranddriver.com,‎ (consulté le 30 juillet 2015).
  8. La Maxximus G-Force n'existe qu'à un seul exemplaire. Voir : (en) Maxximus G-Force: First (and Last) Glimpse of a 1600-hp Beast - Steve Siler, Car and Driver, février 2009
  9. (en) Driving the G-Force: Records Broken - Record battu le 23 décembre 2009, site officiel de la G-Force