Sologne Olympique Romorantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SOR.
SO Romorantin
Logo du SO Romorantin
Généralités
Nom complet Sologne Olympique Romorantin
Surnoms SOR
Noms précédents Stade olympique romorantinais (1930-2015)
Fondation (85 ans)
Couleurs Vert et blanc
Stade Stade Jules-Ladoumègue
(6 200 places)
Siège 15 avenue de Paris,
41200 Romorantin-Lanthenay
Championnat actuel CFA (D4)
Président Drapeau : France J-P. Perraguin et M. Cheminot
Entraîneur Drapeau : France Xavier Dudoit
Joueur le plus capé Drapeau : France Romuald Ardeois (241)
Meilleur buteur Drapeau : France Julien Girard (60)
Site web soromorantin.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France amateur de football 2015-2016
0

Le Sologne Olympique Romorantin, nommé Stade olympique romorantinais jusqu'en 2015, est un club de football français fondé en 1930 et basé à Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher.

Créé en 1930, le SO Romorantin ne s’extrait des divisions régionales qu’au début des années 1990 et franchit petit à petit les échelons. Il atteint le championnat de National en 2002, niveau auquel il évolue jusqu'en 2008, son plus haut niveau à ce jour[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Premiers pas régionaux (1930-1990)[modifier | modifier le code]

Le Stade olympique romorantinais est créé le 5 mai 1930[2].

Échelons nationaux (depuis 1990)[modifier | modifier le code]

Logo du club jusqu'en 2010.

Le SOR s'extrait des championnats régionaux en 1991 en remportant le titre de champion de Division d'Honneur de la Ligue du Centre. Depuis lors, le club évolue au niveau national.

En 1998, Vincent Dufour arrive en tant qu'entraîneur adjoint. Il passe entraîneur en chef au durant l'été suivant[3]. Le club participe alors au CFA (4e division)[4].

Lors de la saison 2000-2001, le SO Romorantin est en CFA (4e division) quand Cédric Liabeuf rejoint l'équipe. Celle-ci contient alors beaucoup d'anciens mais aussi de jeunes joueurs comme Liabeuf, en manque de temps de jeu. Le club vise alors la montée en National mais échoue[5].

En 2002, le Stade olympique romorantinais (SOR) accède au championnat National et rentre dans le club fermé des 60 meilleures équipes françaises[6]. Au terme de la saison 2003-2004, les Verts terminent 4e à 3 points de la montée en Ligue 2 et avec la seconde meilleure attaque emmenée par Alexandre Baylet et ses 12 buts. Il finit 5e meilleur buteur à égalité avec un certain Steve Savidan.

Au cours de la saison 2004-2005, le SOR atteint pour la première fois de son histoire les 32e de finale de la Coupe de France. Il y bat le SR Haguenau, pensionnaire de Division d'honneur. Le club s'incline en 16e de finale face à Quevilly (CFA)[2], 1-0.

Au terme de l'exercice 2005-2006, le SOR est recalé par la DNCG. Le club doit alors trouver 120 000 € pour espérer repartir en National au mois d'août suivant. « Comme plusieurs clubs de National, nous nous sommes fait gronder par la DNCG. Notre dossier a été refusé, les sanctions possibles sont un encadrement serré de la masse salariale, mais aussi une possible rétrogradation en CFA[7]. »

En mars 2007, Jean-Claude Guémon, le président des Verts, déclare que l'équipe compense sont manque de moyen financier « par la motivation, l’état d’esprit. Ici, il n’y a pas de vedette. Chacun doit donner le meilleur de lui-même par respect pour les spectateurs, 1 200 en moyenne par match ». Ce manque de moyens financiers se traduit par un effectif de 21 joueurs seulement et une gestion au plus juste des dépenses, que ce soit la masse salariale (950 000 €) ou les déplacements qui ont lieu exclusivement en autocar (100 000 €). Côté joueurs, pas de « cadors » grassement payés mais des joueurs recrutés judicieusement et dont le salaire évolue en fonction des résultats. Cette année-là, la Coupe de France, où le club a atteint les 16e de finale, révèle un groupe soudé autour des cadres de l’équipe : Romuald Ardeois, gardien, Philippe Durpes et Michaël Villatte, défenseurs. Bien que battu (1-2) face au Valenciennes FC au stade Gaston-Petit de Châteauroux devant plus de 7 000 spectateurs[2], l’équipe entraînée par l’expérimenté Ludovic Lidon (arrivé au club en 1991 comme joueur), prouve sa valeur et ne doit son élimination qu'à un but contre son camp (2-1)[6]. Au tour précédent, le SOR effectue un premier exploit en battant le Stade rennais à l'extérieur (3-1).

En championnat, 11e en mars, le SOR termine à la 10e place malgré son objectif d’évoluer en Ligue 2 : « Nous avons failli monter en 2004. Rien n’est impossible, il nous faudrait pour cela disposer d’un budget un peu plus conséquent, de l’ordre de 1,8 à 1,9 million d’euros. Notre stade, d’une capacité de 7 500 places (dont 3 000 assises couvertes), est homologué. Il ne manque plus que la vidéosurveillance »”, détaille le président Jean-Claude Guémon en mars 2007. Pour cela, le Président dit compter développer le sponsoring avec l’aide du club d’entreprises créé cette même année mais aussi passer des accords avec des clubs professionnels pour le prêt de joueurs[6].

Lors de la saison suivante (2007-2008), Romorantin se voit relégué en Championnat de France amateur.

Le , Romorantin réussit un nouvel exploit en Coupe de France en battant Angers (Ligue 2) aux tirs au but. Au tour suivant, le SOR élimine de la même manière l'AS Nancy-Lorraine pensionnaire de Ligue 1. En 16e de finale, Romorantin s'incline contre Sedan (Ligue 2) encore aux tirs aux buts[2].

En mars 2010, l'équipe emmenée par Jean Acédo vise la 2e place amateur derrière l'US Orléans[8]. Acédo à qui les membres du Comité Exécutif annonce leur choix de ne pas prolonger son contrat au-delà de la saison en cours le mois suivant[9]. Le milieu de terrain du club, Xavier Dudoit, est nommé pour reprendre l'équipe la saison suivante. À 35 ans, il met un terme à sa carrière de joueur pour commencer celle d'entraîneur[10]. La saison 2009-2010 se finit à la 8e place, loin de la seconde marche visée.

Considérant la proximité entre Tours et Romorantin, les dirigeants des deux clubs s'entendent sur leurs intérêts communs de conclure un partenariat entre le Tours FC et le SO Romorantin. Celui-ci s'oriente en plusieurs axes : orientation des jeunes romorantinais prometteurs vers le TFC, celui-ci gardant un œil attentif et bienveillant sur ces joueurs et pouvant les faire venir à Tours régulièrement dans la saison au gré des besoins du club, ainsi qu'une collaboration technique, logistique et médicale[11]. C'est dans le cadre de ce partenariat qu'Audrick Linord est prêté par le TFC pour la saison 2010-2011[12].

Lors de la Coupe de France 2013-2014, après avoir éliminé Dunkerque (National), ils rencontrent en 32e de finale le Toulouse FC (Ligue 1) au stade Jules-Ladoumègue. Ils sont éliminés par Toulouse sur le score de 2-1, à cause d'un but de Martin Braithwaite à la 93e minute, après que le SOR ait égalisé à la 86e minute[13].

En 2015, le « Stade Olympique Romorantinais » est renommé « Sologne Olympique Romorantin »

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Palmarès du SO Romorantin en compétitions officielles[2]
Compétitions nationales Compétitions régionales
  • CFA (D4)
    • Champion du groupe C en 2002

Évolution[modifier | modifier le code]

Évolution du championnat disputé par le SO Romorantin depuis 1990[2]
Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VI
Division 1 Division 2 Division 3 Division 4 DH Centre
1990-1991
1991-1993
Division 1/Ligue 1 Division 2/Ligue 2 National 1/National National 2/CFA National 3/CFA 2 DH Centre
1993-1995
1995-1996
1996-1997
1997-2002
2002-2008
2008-...
  •      Championnat national professionnel
  •      Championnat national professionnel et amateur
  •      Championnat national amateur
  •      Championnat régional amateur
  •       Pas de promotion/relégation

Saison après saison[modifier | modifier le code]

Bilan saison après saison depuis 1990 du SO Romorantin[15].

Saison Division Championnat Coupe de France Entraineurs
Class. Pts J V N D Bp Bc Diff
1990-1991 DH Centre 1er 58 22 17 2 3 48 12 +36 n.c. ?
1991-1992 Division 4 - Gr.F 4e 31 26 12 7 7 44 31 +13 n.c.
1992-1993 Division 4 - Gr. E 6e 26 26 8 10 8 38 31 +7 n.c.
1993-1994 National 3 - Gr. E 7e 28 26 11 6 9 40 33 +7 n.c.
1994-1995 National 3 - Gr. ? n.c. ? ? ? ? ? ? ? ? n.c.
1995-1996 National 2 - Gr. D 17e 32 34 7 11 16 34 44 -10 n.c.
1996-1997 National 3 - Gr. F 3e 46 26 12 10 4 34 20 +14 n.c.
1997-1998 CFA - Gr. C 5e 51 34 13 12 9 52 46 +6 n.c.
1998-1999 CFA - Gr. C 8e 80 34 13 7 14 51 49 +2 n.c.
1999-2000 CFA - Gr. C 3e 87 34 14 11 9 57 42 +15 n.c. Vincent Dufour
2000-2001 CFA - Gr. C 10e 79 34 11 13 10 55 57 -2 n.c.
2001-2002 CFA - Gr. C 1er 96 34 18 8 8 53 31 +22 n.c.
2002-2003 National 11e 50 38 12 14 12 39 40 -1 n.c.
2003-2004 National 4e 61 38 16 13 9 51 39 12 n.c.
2004-2005 National 15e 46 38 11 13 14 42 42 0 16e de finale Joël Beaujouan
2005-2006 National 10e 50 38 13 11 14 39 46 -7 n.c. Ludovic Lidon
2006-2007 National 10e 48 38 12 12 14 48 60 -12 16e de finale
2007-2008 National 20e 37 38 8 13 17 31 47 -16 32e de finale L. Lidon puis J-M Pilorget
2008-2009 CFA - Gr. C 7e 82 34 13 10 11 49 49 0 16e de finale Jean Acédo
2009-2010 CFA - Gr. D 8e 81 34 12 11 11 59 57 +2 8e tour
2010-2011 CFA - Gr. D 11e 73 32 11 8 13 43 44 -1 7e tour Xavier Dudoit
2011-2012 CFA - Gr. D 5e 89 34 16 7 11 58 33 +25 7e tour
2012-2013 CFA - Gr. D 5e 86 34 14 10 10 39 31 +8 7e tour
2013-2014 CFA - Gr. D 12e 64 30 8 10 12 33 36 -3 32e de finale
2014-2015 CFA - Gr. A 8e/16 68 30 10 8 12 29 35 -6 4e tour
Promotion en division supérieure
Relégation en division inférieure

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs du SOR[2] :

  1. Stenuit
  2. Herbault
  3. Bailey J.
  4. Bailey P.
  5. Dumez
  6. Debriez
  7. Gruet
  8. Richard
  9. Deboistel
  10. Barboux
  11. Roche
  12. Lorgeoux
  13. Fassot
  14. Cheminot
  15. Guy Grelet
  • 2002-2009 : Jean-Claude Guémon
  • 2009-2011 : Michel Rebrioux
  • depuis 2011 : J-P. Perraguin et M. Cheminot

Direction actuelle[modifier | modifier le code]

Structure administrative du SO Romorantin[16]
Comité exécutif Conseil d'administration

Co-présidents :

  • Michel Cheminot
  • Jean-Philippe Perraguin

Vice-présidents :

  • Jean-Claude Charbonnier
  • Jean-François Doyon
  • Jean-Claude Gorges

J. Campos (membre)

Membres :

  • Michel Rebrioux
  • P. Alzy
  • G. Antigny
  • Michel Marseille
  • S. Pichereau

Thenier (coordinateur)

Entraineurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des joueurs du SO Romorantin.

(voir aussi Catégorie:Joueur du SO Romorantin)

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2014-2015 au 18 juin 2014[17]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[18] Nom Date de naissance Sélection[19] Club précédent Contrat
Gardiens de buts
999 G Drapeau de la France Cosson, YohanYohan Cosson 22/8/1991 (24 ans)
0 Formé au club -
999 G Drapeau du Bénin Djidonou, YoannYoann Djidonou 17/5/1986 (29 ans) Drapeau : Bénin Bénin Drapeau : France FC Mulhouse 2013-
Défenseurs
999 D Drapeau de la France Bernardet, VincentVincent Bernardet 23/4/1981 (34 ans)
Drapeau : France SR Colmar 2014-
999 D Drapeau de la France El Moaddem, IhabIhab El Moaddem 1/1/1992 (23 ans)
Drapeau : France Chamois niortais 2010-
999 D Drapeau de la France Jean-Etienne, CédricCédric Jean-Etienne 19/6/1991 (24 ans)
Drapeau : France US Orléans 2013-
999 D Drapeau de la France Joinville, GianyGiany Joinville 1/7/1984 (31 ans)
Drapeau : France Fréjus-Saint-Raphaël 2012-
999 D Drapeau de la France Nicolas, FabriceFabrice Nicolas 9/2/1984 (31 ans)
Drapeau : France Pau FC 2009-
999 D Drapeau du Bénin Olou, OscarOscar Olou 16/11/1987 (27 ans) Drapeau : Bénin Bénin Drapeau : France FC Rouen 2009-
Milieux
999 M Drapeau de la France Bourillon, YoannYoann Bourillon 9/1/1982 (33 ans)
Drapeau : France La Vitréenne FC 2012-
999 M Drapeau de la France Dembélé, BoubakarBoubakar Dembélé 1/3/1982 (33 ans)
Drapeau : France Fréjus-Saint-Raphaël 2013-
999 M Drapeau de la France Josué, HermannHermann Josué 8/7/1992 (23 ans)
Drapeau : France Tours FC 2012-
999 M Drapeau de la République démocratique du Congo Lubasa, CédricCédric Lubasa 30/7/1983 (32 ans)
Drapeau : France Fréjus-Saint-Raphaël 2013-
999 M Drapeau de la France Sanchez, MichelMichel Sanchez 9/4/1990 (25 ans)
Drapeau : France SO Cholet 2014-
999 M Drapeau de la France Serin, MathiasMathias Serin 1/8/1991 (24 ans)
Drapeau : France FC Chartres 2014-
Attaquants
999 A Drapeau de la France Felsina, AndyAndy Felsina 25/12/1986 (28 ans)
Drapeau : France Bourges 18 2013-
999 A Drapeau de la France Girard, JulienJulien Girard 5/7/1984 (31 ans)
Drapeau : France AFC Compiègne 2008-
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Pascal Louis
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Romuald Ardeois



Légende

Consultez la documentation du modèle

Structures du club[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et financiers[modifier | modifier le code]

Le club est une association loi 1901.

Pour l'exercice 2006-2007, le budget du club est de 1 250 000 € dont 160 000 € de subvention du Conseil général, l’un des plus faibles du National. Il n’a alors rien à voir avec celui des « grosses écuries » comme Laval, Nîmes, Angers ou Cannes, deux à trois fois supérieur[6]. Lors de la saison 2010-2011, son budget est de 950 000 €[20].

Stade Jules-Ladoumègue[modifier | modifier le code]

L'équipe évolue au stade Jules Ladoumègue, du nom du coureur de demi-fond vice-champion olympique du 1 500m en 1928. Il contient 6 200 places dont 2 600 assises couvertes. Lors de la saison 2009-2010, une moyenne de 735 personnes se rendent à chaque match à domicile[20].

Supporters[modifier | modifier le code]

Les « Tonics » supportent les clubs et organisent les déplacements pour les matchs à l'extérieur ainsi que de nombreuses animations autour du club.

En novembre 2009, le club des supporters « Les Tonic's » en collaboration avec le SO Romorantin présente la mascotte « Tonix ». Ce jeune renard débarqué dans la capitale solognote a pour but d'accompagner les joueurs et les supporters les soirs de match au stade Jules-Ladoumègue[21].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stade Rennais - Romorantin : l’historique sur le site du Stade rennais, le 5 janvier 2007.
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Historique et palmarès sur le site officiel
  3. Fiche de Vincent Dufour sur le site chamoisfc79.fr
  4. Fiche de Vincent Dufour sur footballdatabase.eu
  5. Liabeuf : « Romorantin a constitué un déclic » sur vannes.maville.com, le 12 décembre 2009.
  6. a, b, c et d Il a tout d’un grand ! sur scoop-studioenligne.com, en mars 2007
  7. Le SOR dans l'œil du cyclone, le 16 juin 2006.
  8. Retour sur les 15 jours avec Jean Acédo sur le site officiel, le 19 mars 2010.
  9. Le contrat de Jean Acédo ne sera pas reconduit sur le site officiel, le 19 avril 2010.
  10. Xavier Dudoit nouvel entraîneur sur le site officiel, le 11 mai 2010.
  11. Partenariat Tours FC / SO Romorantin sur le site officiel, le 29 avril 2010.
  12. A. Linord accueilli par J. Converso sur le site officiel, le 8 juillet 2010.
  13. La Coupe de France cruelle avec Romorantin, encore une fois... dans la Nouvelle République, le 5 janvier 2014.
  14. Page du SOR sur allezcannes.fr
  15. Fiche du club sur footballenfrance.fr
  16. Structure administrative sur le site officiel
  17. « L'effectif CFA », sur soromorantin.com (consulté le 15 juin 2014)
  18. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  19. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  20. a et b Informations générales sur le site officiel
  21. Tonix, la nouvelle mascotte du S.O. Romorantin sur le site officiel, le 23 novembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]