Steve Savidan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savidan.
Steve Savidan
Steve Savidan publess.jpg
Steve Savidan en 2009
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (38 ans)
Lieu Angers (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1997 - 2009
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1997-1999 Drapeau : France SCO Angers 044 0(17)
1999-2003 Drapeau : France LB Châteauroux 022 00(3)
2000-2001 Drapeau : France AC Ajaccio 039 00(7)
2001-2002 Drapeau : France SCO Angers 038 00(7)
2002-2003 Drapeau : France AS Beauvais 028 00(3)
2003-2004 Drapeau : France AS Angoulême 037 0(12)
2004-2008 Drapeau : France Valenciennes FC 153 0(63)
2008-2009 Drapeau : France SM Caen 041 0(16)
1997-2009 Total 402 (128)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008 Drapeau : France France 001 00(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Steve Savidan, né le à Angers (Maine-et-Loire), est un footballeur français. L'ancien joueur est aujourd'hui consultant radio sur RMC.

Les débuts en amateur[modifier | modifier le code]

Steve Savidan a vécu son enfance dans les quartiers modestes d'Angers[1]. Il découvre le football à l'ASPTT Angers[2] et à l'Intrépide d'Angers puis poursuit sa formation au SCO Angers. Pour gagner sa vie, il occupe alors des petits boulots en parallèle comme éboueur ou serveur dans des bars[réf. nécessaire].

Mais en 1998/1999, alors que le SCO est en National, Steve réalise une saison exceptionnelle : 17 buts en 29 matchs. Plusieurs clubs lui font les yeux doux mais c'est Joel Bats et La Berrichonne de Châteauroux qui lui font signer un contrat de 3 ans[3].

La découverte du milieu professionnel[modifier | modifier le code]

En Division 2 pour la première fois, le joueur déchante vite[réf. nécessaire] : seuls deux buts et 20 apparitions qui déçoivent. Il tente de se relancer[réf. nécessaire] aux côtés de Baptiste Gentili qui dirige l'AC Ajaccio. Avec ce club corse, il fait une première véritable saison pleine en D2 enchaînant 37 matchs et 6 buts qui permettent au club de se maintenir. Toutefois, le joueur ne convainc toujours pas au cours de cette saison[réf. nécessaire], et c'est finalement à Angers qu'il tente de se relancer en se faisant une nouvelle fois prêter, en National. Sans la même réussite qu'autrefois, si le joueur fait une saison pleine, il ne marque qu'à six reprises, loin des 17 buts de la saison 1998/1999.

En fin de contrat avec Châteauroux, il est recontacté par Bati Gentili, cette fois coach de l'ASBO Beauvais ce qui lui permet de retrouver la D2 rebaptisée L2. Aux côtés de joueurs comme Grégory Thil, David De Freitas ou Rémi Maréval, Savidan est repositionné ailier. Muet devant le but en championnat pour 26 rencontres, il connaît sa première relégation puisque le club se retrouve en National, alors que la saison précédente il jouait la montée en L1.

Pour rebondir[réf. nécessaire], Steve Savidan signe en 2003 à l'AS Angoulême-Charente 92, club de National qui n'a pas le statut professionnel. Saison compliquée où le club se sauve à la dernière journée mais ponctuée par un quart de finale de coupe de France, le joueur démontre bien plus d'envie et de qualité[réf. nécessaire], avec 12 buts.

La naissance de Savigoal[modifier | modifier le code]

C'est dans le Nord de la France et dans le club de Valenciennes, toujours en National, que le joueur tente sa chance à l'aube de la saison 2004/2005. Il y réalise une excellente saison : il inscrit 19 buts, ce qui en fait le meilleur buteur du championnat, et remporte le titre de champion de France du National avec le club. Puis il confirme au cours de la saison suivante en Ligue 2 : en inscrivant 16 buts, il termine meilleur buteur de la compétition, ex aequo avec l'attaquant du Havre Jean-Michel Lesage, et contribue donc largement au nouveau titre de champion du club. Il est le symbole de la renaissance du club et de son retour au plus haut niveau. Au stade Nungesser, un chant lui est même dédié : « Steve Savidan, c'est notre meilleur joueur !!! Steve Savidan... », tout comme son surnom "SAVIGOAL!". Steve Savidan ouvre à cette époque un bar-restaurant à Valenciennes, le K9, en référence à sa femme Karine et à son numéro sur le terrain[4].

Steve Savidan à l'échauffement avec Valenciennes en 2006-2007

En 2006-2007, il évolue pour la première fois de sa carrière en Ligue 1, toujours avec Valenciennes. Il est élu en août 2006 meilleur joueur du mois de Ligue 1. En février 2007, il inscrit un quadruplé face au FC Nantes, dont le gardien de but est Fabien Barthez, ancien international. Il achève cette saison à la deuxième place du classement des buteurs du championnat (derrière Pauleta) avec 13 buts. Il réédite la performance lors de la saison 2007-2008 et impose son image de joueur vivace, généreux dans l'effort, instinctif et spectaculaire.

L’apothéose et fin de carrière brutale[modifier | modifier le code]

Après quatre saisons réussies au sein du club nordiste, les dirigeants valenciennois cèdent pourtant le buteur au SM Caen en juin 2008 (après un refus de Laurent Roussey, alors entraîneur de Saint-Etienne), en échange d'une indemnité jugée « satisfaisante » [5]. Les médias évoquent une somme comprise entre 3 et 5M€. Le , il signe un contrat de trois ans au Stade Malherbe de Caen.

Après un début de saison réussi à Caen, Raymond Domenech le sélectionne en équipe de France de football pour le match amical face à l'Uruguay. Le , il rentre à la mi-temps à la place de Nicolas Anelka. Franchement applaudi par les spectateurs, il apporte sa fraîcheur et son enthousiasme, sans parvenir à marquer cependant (0-0). Dans la foulée de cette première sélection, son contrat au Stade Malherbe de Caen est réévalué et prolongé jusqu'en 2012, alors qu'il était déjà le joueur le mieux payé du club[réf. nécessaire]. À l'image de l'équipe caennaise, il rencontre des difficultés sportives à partir de cette période, et n'est plus sélectionné avec les Bleus. Bien qu'au final, il dépasse son record de buts (14) en une saison en Ligue 1, il n'empêche pas la relégation du club. Son départ de Normandie apparaît alors comme une évidence sportive et une nécessité financière pour le club caennais.

Alors qu'il doit s'engager avec l'AS Monaco, il annonce le l'arrêt de sa carrière pour raisons médicales[6] : la visite médicale effectuée à Monaco a révélé une anomalie cardiaque d'apparition récente.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Le 14 janvier 2010, il publie sa biographie : Une Balle en plein cœur, écrite avec David Berger. Il rejoint le Groupe Canal+ et devient consultant télévision pour les matchs de Ligue 1 sur Foot+ et dans l'émission Les spécialistes.

Toujours sous contrat avec le Stade Malherbe de Caen, Steve Savidan attaque son employeur lorsque celui-ci arrête ses versements de salaire[7]. Ce bras de fer prend fin à la suite d'un accord à l'amiable entre les deux parties en septembre 2010[8], pour un montant légèrement inférieur à celui demandé.

Steve Savidan rejoint l'équipe des consultants Foot d'Eurosport à partir de septembre 2011. On le retrouve tous les lundis soirs en direct pour la Grande affiche de Ligue 2. En compagnie de Thomas Bihel il fait vivre les avant-matchs, sera en bord terrain pendant la rencontre et débriefera le match en plateau juste après le coup de sifflet final. Il est par ailleurs le commentateur de la finale de FIFA 13 à Barcelone qui voit l'étincelante victoire du français Bruce Grannec en finale face au Mexicain Andrei Vivero. Il qualifiera ce match d'exceptionnel, "l'un des plus beaux spectacles de la décennie" dira-t-il.

Le 30 juin 2013, au Stade du Hainaut, il fête son jubilé. Le match oppose la Savigoal Team face à une équipe composée de joueurs de France 98 et du Club des Internationaux de France. Parmi les joueurs des deux équipes, on retrouve notamment Rudy Mater, Laurent Dufresne, Lilian Thuram, Robert Pirès, Sylvain Wiltord ainsi que le chanteur M.Pokora. Steve Savidan joua une mi-temps de chaque côté et inscrit 3 buts au total pour un score final de 2-2.

En Juin 2014, Steve Savidan rejoint le SC Beaucouzé, club situé dans la périphérie d'Angers, aux côtés de Lionel Duarte, faisant également partie des joueurs emblématiques du SCO d'Angers.

Il a également ouvert une discothèque à Angers, le K9, K pour le prénom de sa femme Karine et 9 pour son numéro fétiche.

À la rentrée 2015, il officie dans l'émission Luis attaque sur la radio RMC.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Steve Savidan [9]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
1997-1998 Drapeau de la France SCO Angers National 12 0 1 1 1 - - - - - - - 13 1 1
1998-1999 Drapeau de la France SCO Angers National 29 15 7 2 1 - - - - - - - 31 16 7
1999-2000 Drapeau de la France LB Châteauroux Division 2 20 3 5 1 0 - 1 0 - - - - 22 3 5
2000-2001 Drapeau de la France AC Ajaccio (prêt) Division 2 37 6 4 1 0 - 1 1 - - - - 39 7 4
2001-2002 Drapeau de la France SCO Angers (prêt) National 36 6 7 1 0 - 1 1 - - - - 38 7 7
2002-2003 Drapeau de la France AS Beauvais Ligue 2 24 0 7 2 3 - 2 0 - - - - 28 3 7
2003-2004 Drapeau de la France AS Angoulême National 37 12 14 - - - - - - - - - 37 12 14
2004-2005 Drapeau de la France Valenciennes FC National 38 19 9 - - - - - - - - - 38 19 9
2005-2006 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 2 35 16 11 2 0 - - - - - - - 37 16 11
2006-2007 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 1 34 13 6 3 2 - 1 0 - - - - 38 15 6
2007-2008 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 1 38 13 5 1 0 - 1 0 - - - - 40 13 5
2008-2009 Drapeau de la France Stade Malherbe Caen Ligue 1 38 14 5 2 2 - 1 0 - 1 0 0 42 16 5
Total sur la carrière 378 117 81 16 9 0 8 2 0 1 0 0 403 128 81

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]