Aller au contenu

Championnat de France féminin de football 2023-2024

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Division 1
2023-2024
Description de l'image D1 Arkema Logo.png.
Généralités
Sport Football
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) FFF
Édition 50e
Lieu(x) France
Date du au
Participants 12
Statut des participants professionnel
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2 2023-2024

Palmarès
Tenant du titre Olympique lyonnais
Promu(s) en début de saison LOSC Lille
AS Saint-Étienne
Vainqueur Olympique lyonnais (17e titre)
Deuxième Paris Saint-Germain
Troisième Paris FC
Relégué(s) Girondins de Bordeaux
LOSC Lille
Meilleure joueuse Tabitha Chawinga
Meilleure(s) buteuse(s) Tabitha Chawinga (19)
Meilleure(s) passeuse(s) Tabitha Chawinga (10)
Clara Matéo (10)

Navigation

La saison 2023-2024 de Division 1 est la 50e édition du championnat de France féminin de football. Le premier niveau du championnat féminin oppose douze clubs français en une série de vingt-deux rencontres jouées durant la saison de football. La compétition débute en et s'achève en .

Pour la première fois depuis 2004, une phase finale est mise en place à la fin de la saison entre les quatre premiers afin de déterminer le champion de France et les trois qualifiés pour la Ligue des champions[1]. Les deux dernières places de la saison régulière restent synonymes de relégation en Division 2.

Participants[modifier | modifier le code]

Douze équipes participent à cette édition, les dix maintenues de la saison précédente, auxquelles s'ajoutent les deux promus de Division 2 : l'AS Saint-Étienne et le LOSC Lille. Ces deux clubs remplacent les relégués : le Rodez AF et l'ASJ Soyaux.

Localisation des clubs d'Île-de-France
engagés dans le championnat.

Ce tableau présente les douze équipes qualifiées pour disputer le championnat 2022-2023. On y trouve le nom des clubs, le nom des entraîneurs et leur nationalité, l'année de la dernière montée au sein de l'élite, leur classement de la saison précédente, le nom des stades ainsi que la capacité de ces derniers.

Club Dernière
montée
Classement
2022-2023
Entraîneur Stade principal[note 1] Capacité Nombre
de saisons
en D1
Olympique lyonnais 1977 1er Sonia Bompastor Groupama OL Training Center, Décines-Charpieu 1 524 46
Paris Saint-Germain 2001 2e Jocelyn Prêcheur Stade Georges-Lefèvre, St-Germain-en-Laye 2 164 36
Paris FC 1979 3e Sandrine Soubeyrand Stade Charléty, Paris 18 845 45
FC Fleury 91 2017 4e Fabrice Abriel Stade Robert-Bobin, Bondoufle 18 850 6
Montpellier HSC 1997 5e Yannick Chandioux Centre d'entrainement Bernard-Gasset, Montpellier 1 280 30
Stade de Reims 2019 6e Amandine Miquel Stade Louis-Blériot, Bétheny 500 16
Girondins de Bordeaux 2016 7e Patrice Lair Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat 7 000 7
EA Guingamp 2006 8e Mathieu Rufié Stade de l'Akademi EA Guingamp, Pabu 1 960 42
Le Havre AC 2022 9e Romain Djoubri Stade Océane, Le Havre 25 178 2
Dijon FCO 2018 10e Sébastien Joseph Stade Gaston-Gérard 18 376 5
LOSC Lille 2023 1er du gr. A (D2) Rachel Saïdi Stadium annexe 1, Villeneuve-d'Ascq 650 2
AS Saint-Étienne 2023 1er du gr. B (D2) Laurent Mortel Stade Salif-Keita, Saint-Étienne 1 250 13
Légende des couleurs

Changements d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Club Entraîneur partant Motif du départ Date de départ Position Entraîneur arrivant Date d'arrivée
EA Guingamp Frédéric Biancalani Poste à la fédération[2] Pré-saison Mathieu Rufié[3]
Le Havre AC Frédéric Gonçalves Fin de contrat Romain Djoubri[4]

Compétition[modifier | modifier le code]

Avant saison[modifier | modifier le code]

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point.

Les critères utilisés pour départager les équipes en cas d'égalité au classement sont les suivants :

  1. plus grand nombre de points dans les confrontations directes ;
  2. plus grande différence de buts particulière ;
  3. plus grande différence de buts générale ;
  4. plus grand nombre de buts marqués ;
  5. rencontre supplémentaire sur terrain neutre avec, éventuellement, l'épreuve des tirs au but.
Classement — mise à jour : 08/05/24
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique lyonnais T 61 22 20 1 1 82 13 +69
2 Paris Saint-Germain C 50 22 15 5 2 67 17 +50
3 Paris FC 42 22 13 3 6 56 27 +29
4 Stade de Reims 35 22 10 5 7 33 31 +2
5 FC Fleury 91 33 22 10 3 9 37 33 +4
6 Montpellier Hérault SC 32 22 9 5 8 33 36 -3
7 AS Saint-Étienne P 29 22 9 2 11 31 52 -21
8 Dijon FCO 23 22 6 5 11 26 47 -21
9 Le Havre AC 22 22 5 8 9 33 49 -16
10 EA Guingamp 16 22 4 4 14 26 49 -23
11 Girondins de Bordeaux 13 22 3 4 15 17 49 -32
12 LOSC Lille P 13 22 2 7 13 27 65 -38
Phase finale
  • 1er au 4e : demi-finale
Relégation en Seconde Ligue 2024-2025
  • 11e et 12e : relégation
Abréviations

T : Tenant du titre
C : Vainqueur de la Coupe de France 2023-2024
P : Promu de D2

Domicile et extérieur[modifier | modifier le code]

Domicile
Classement — mise à jour : 08/05/2024
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique lyonnais T 31 11 10 1 0 39 4 +35
2 Paris Saint-Germain 28 11 9 1 1 42 5 +37
3 FC Fleury 91 23 11 7 2 2 21 14 +7
4 Stade de Reims 23 11 7 2 2 16 11 +5
5 Montpellier HSC 19 11 6 1 4 20 16 +4
6 Paris FC 19 11 6 1 4 19 17 +2
7 AS Saint-Étienne P 17 11 5 2 4 15 21 -6
8 Dijon FCO 14 11 4 2 5 15 27 -12
9 EA Guingamp 12 11 3 3 5 19 26 -7
10 Le Havre AC 11 11 2 5 4 18 25 -7
11 Girondins de Bordeaux 9 11 2 3 6 11 24 -13
12 LOSC Lille P 6 11 1 3 7 11 32 -21
Extérieur
Classement — mise à jour : 08/05/2024
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique lyonnais T 30 11 10 0 1 43 9 +34
2 Paris FC 23 11 7 2 2 37 10 +27
3 Paris Saint-Germain 22 11 6 4 1 25 12 +13
4 Montpellier HSC 13 11 3 4 4 13 20 -7
5 Stade de Reims 12 11 3 3 5 17 20 -3
6 Le Havre AC 12 11 3 3 5 15 24 -9
7 AS Saint-Étienne P 12 11 4 0 7 16 31 -15
8 FC Fleury 91 10 11 3 1 7 16 19 -3
9 Dijon FCO 9 11 2 3 6 11 20 -9
10 LOSC Lille P 7 11 1 4 6 16 33 -17
11 EA Guingamp 4 11 1 1 9 7 23 -16
12 Girondins de Bordeaux 4 11 1 1 9 6 25 -19

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BOR DIJ FLE GUI HAC LOSC MHSC OL PFC PSG REI STE
Girondins de Bordeaux 0-2 0-3 1-1 1-1 3-0 1-1 2-1 2-6 0-3 0-2 1-4
Dijon FCO 1-0 0-5 2-0 1-2 3-3 1-0 1-3 0-6 2-5 1-1 3-2
FC Fleury 91 2-1 2-1 3-1 2-2 2-2 2-3 1-3 2-1 1-1 1-0 2-1
EA Guingamp 1-0 1-1 3-1 3-4 4-3 0-1 1-5 0-4 3-3 0-0 3-4
Le Havre AC 1-1 3-3 1-3 2-0 2-2 3-3 0-4 1-4 1-1 0-2 4-2
LOSC Lille 1-2 2-2 2-1 0-2 3-3 0-0 0-7 0-4 0-4 2-5 1-2
Montpellier HSC 2-1 2-0 1-1 3-1 2-1 1-2 1-2 1-4 1-3 2-1 4-0
Olympique lyonnais 4-0 4-1 4-0 2-1 3-0 5-0 5-0 1-0 1-1 4-1 6-0
Paris FC 1-0 0-1 3-1 2-0 3-2 3-2 3-0 1-6 1-2 2-2 0-1
Paris Saint-Germain 8-1 3-0 2-1 5-0 4-0 6-0 4-1 0-1 1-1 4-0 5-0
Stade de Reims 3-0 1-0 2-0 1-0 0-0 3-1 0-3 1-5 1-1 2-1 2-0
AS Saint-Étienne 1-0 2-0 1-0 2-1 1-2 1-1 1-1 1-6 1-6 0-1 4-3
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Phase finale[modifier | modifier le code]

La phase finale du championnat réunit les quatre premières équipes du classement de la saison régulière. Les demi-finales à élimination directe opposeront le 1er au 4e et le 2e au 3e. La finale se disputera sur le terrain de l'équipe la mieux classée au terme de la saison régulière. Une petite finale décidera de la troisième place européenne[5]. Dans le cas où un match se termine sur un match nul après la fin du temps réglementaire, il n'y a pas de prolongation, mais une séance de tirs de buts[6].

Dans la première demi-finale, après un score nul 2-2 c'est le Paris Saint-Germain qui s'impose au tirs au buts face au Paris FC[7]. La deuxième demi-finale voit l'Olympique lyonnais s'imposer face au Stade de Reims sur le score de 6-0[8].

Le match pour la troisième place se conclut sur la victoire à domicile du Paris FC contre le Stade de Reims (1-1 et 4-2 aux tirs au but) ; le Paris FC se qualifie donc pour le 1er tour de qualification de la Ligue des champions féminine de l'UEFA 2023-2024[9].

La finale est remportée par l'Olympique lyonnais, qui s'impose contre le Paris Saint-Germain sur le score de 2 buts à 1. Les Lyonnaises remportent ainsi le 17e titre de leur histoire[10].

Demi-finales Finale
1 Olympique lyonnais T 6
4 Stade de Reims 0    
Olympique lyonnais 2
    Paris Saint-Germain 1
2 Paris Saint-Germain 2 (5) tab
3 Paris FC 2 (4)
Match pour la troisième place
Paris FC 1 (4) tab
Stade de Reims 1 (2)


Légende des couleurs

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Demi-finale 1 Olympique lyonnais T 6 - 0 Stade de Reims Groupama Stadium, Décines-Charpieu

17:00
Renard But inscrit après 12 minutes 12e
van de Donk But inscrit après 36 minutes 36e
Majri But inscrit après 42 minutes 42e
Diani But inscrit après 56 minutes 56e But inscrit après 67 minutes 67e
Dumornay But inscrit après 58 minutes 58e
(3 - 0) Spectateurs : 11 110
Diffuseur : Canal+ Foot
Arbitrage : Clémence Goncalves
Morroni Averti après 88 minutes 88e Rapport

Demi-finale 2 Paris Saint-Germain 2 - 2 Paris FC Parc des Princes, Paris

21:00
Geyoro But inscrit après 52 minutes 52e (pen.)
Katoto But inscrit après 72 minutes 72e
(0 - 1) But inscrit après 36 minutes 36e Mateo
But inscrit après 56 minutes 56e D. Corboz
Spectateurs : 3 458
Diffuseur : Canal+ Foot
Arbitrage : Audrey Gerbel
Groenen Averti après 74 minutes 74e Rapport Averti après 54 minutes 54e Ribadeira
Karchaoui Réussi
Katoto Réussi
Baltimore Réussi
Martens Réussi
Geyoro Réussi
Tirs au but
5 - 4
Réussi Greboval
Manqué Bourdieu
Réussi Thiney
Réussi Le Mouël
Réussi Sissoko

Match pour la troisième place[modifier | modifier le code]

Match pour la 3e place Paris FC 1 - 1 Stade de Reims Stade Charléty, Paris

18:00
Mateo But inscrit après 84 minutes 84e (0 - 0) But inscrit après 87 minutes 87e (pen.) R. Corboz (en) Spectateurs : 1 552
Diffuseur : Canal+ Foot
Arbitrage : Victoria Beyer
Rapport Averti après 24 minutes 24e Joly
Averti après 72 minutes 72e Imuran
Greboval Réussi
Ould Hocine Réussi
Thiney Réussi
Ribadeira Réussi
Tirs au but
4 - 2
Manqué R. Corboz (en)
Réussi Gomes
Réussi Pasquereau
Manqué Ngock

Finale[modifier | modifier le code]

Finale Olympique lyonnais T 2 - 1 Paris Saint-Germain Groupama Stadium, Décines-Charpieu

21:00
Cascarino But inscrit après 18 minutes 18e
Diani But inscrit après 22 minutes 22e
(2 - 0) But inscrit après 73 minutes 73e Chawinga Spectateurs : 15 660
Diffuseur : Canal+
Arbitrage : Maika Vanderstichel
van de Donk Averti après 86 minutes 86e Rapport Averti après 89 minutes 89e Gaetino

Statistiques[modifier | modifier le code]

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Journée →/Équipe ↓ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 1er Top 4 rel.
Bordeaux 10 9 9 9 10 11 10 11 10 12 12 12* 12* 12* 12* 12 12 12 12 12 12 11 15
Dijon 8 7 10 10 11 10 11 12 11 8 9 9 9 8 9 10 9 8 8 9 8 8 4
Fleury 4 6 7 6 5 4 3 4 4 5 6 6 6 6 6 5 6 5 5 5 4 5 6
Guingamp 7 11 12 11 9 9* 7* 8* 8* 9* 10* 10* 10* 10* 10* 9 10 10 10 10 10 10 3
Le Havre 11 10 8 8 7 7 8 7 7 7 7 7* 8*! 7**! 8**! 8*! 8! 9! 9! 8! 9! 9! 1
Lille 12 8 6 7 8 8 9 9 9 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 12 14
Montpellier 5 3 3 3 4 3 6 5 5 6 5 4 5 5 4 4 4 6 6 6 6 6 9
Lyon 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 20 22
Paris FC 2 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3* 3* 3* 3** 3* 3* 3* 3* 3 3 2 22
Paris SG 3 5 5 5* 3* 6** 4** 3** 3** 3** 3** 2** 2* 2* 2* 2 2 2 2 2 2 2 18
Reims 6 4 4 4* 6* 5* 5* 6* 6* 4* 4* 5** 4* 4* 5* 6 5 4 4 4 5 4 11
Saint-Étienne 9 12 11 12 12 12 12 10 12 10 8 8* 7* 9* 7* 7* 7* 7* 7* 7* 7 7 7

* : un match en moins
! : Le Havre a perdu un match contre Fleury par pénalité et s'est vu retirer 2 points[11]

Résultats par match[modifier | modifier le code]

Journée ╱
Équipe
12345678910111213141516171819202122
BordeauxDNDNDDDDVDDNDNDDDDDDVV
DijonDNDVDNDDVVNDNVDDVVDDNV
FleuryVDDVNVVDNDDVDNDVDVNVVD
GuingampDNDDVDVDDDNDDNVVDDDNDD
Le HavreDNDNVNNVNNDNDVNDNDDVDV
LilleDNVNDNDDDDDDNDNDDDNVDN
MontpellierVNVNNNDVDDVVDDVVNDDDVV
LyonVVVVVVVVVVVVVVNVVVVVVD
Paris FCVVVVVDVVNVDDVVVDVDVNND
Paris SGVDVVVVVVVNVVVNNVVVVNND
ReimsVNVDDVNDNVDDVDDDVVVNNV
Saint-ÉtienneDNDDDDDVDVVVVDVVDVVDDN
D = Défaite; N = Nul; V = Victoire; R = Reporté

Buts marqués par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de buts marqués lors de chaque journée.

Meilleures buteuses[modifier | modifier le code]

Mise à jour le 8 mai 2024[12].

  Buteuse Club Buts
1. Tabitha Chawinga PSG 18
2. Ada Hegerberg Olympique lyonnais 12
3. Grace Geyoro PSG 11
Marie-Antoinette Katoto PSG
5. Eugénie Le Sommer Olympique lyonnais 10
6. Gaëtane Thiney Paris FC 9
Faustine Robert Montpellier HSC
Noémie Mouchon Stade de Reims
9. Louna Ribadeira Paris FC 8
Clara Matéo Paris FC
Sara Däbritz Olympique lyonnais
Ewelina Kamczyk FC Fleury 91
Inès Benyahia Le Havre AC
14. Kessya Bussy Paris FC 7
Sandy Baltimore PSG
Julie Dufour Paris FC
17. 7 joueuses 6

Triplés[modifier | modifier le code]

Buteuse Club Adversaire Date
Louise Fleury Paris FC Le Havre AC 6 octobre 2023 (J3)
Lindsey Horan Olympique lyonnais AS St-Étienne 14 octobre 2023 (J4)
Louise Fleury Paris FC AS St-Étienne 11 novembre 2023 (J7)
Tabitha Chawinga PSG Dijon FCO 12 novembre 2023 (J7)
Clara Matéo Paris FC Girondins de Bordeaux 10 février 2024 (J15)
Louna Ribadeira Paris FC Le Havre AC 6 mars 2024 (J13)
Amel Majri Olympique lyonnais LOSC Lille 23 mars 2024 (J18)
Vicki Becho Olympique lyonnais AS St-Étienne 14 avril 2024 (J20)

Meilleures passeuses[modifier | modifier le code]

Mise à jour le 8 mai 2024[12].

  Passeuse Club Passes
1. Tabitha Chawinga PSG 10
Clara Mateo Paris FC
3. Kadidiatou Diani Olympique lyonnais 9
Inès Benyahia Le Havre AC
5. Selma Bacha Olympique lyonnais 7
Sakina Karchaoui PSG
Cindy Caputo AS Saint-Étienne
Sarah Cambot EA Guingamp
9. Marie-Antoinette Katoto PSG 6
Anaëlle Le Moguédec Stade de Reims
Léa Le Garrec FC Fleury 91
12. 5 joueuses 5

Affluences de la saison[modifier | modifier le code]

Meilleures affluences de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Mise à jour le 8 mai 2024.

Classement des affluences les plus importantes de la saison régulière
Match Journée Date Stade Affluence
1. Olympique lyonnaisParis Saint-Germain J15 Groupama Stadium 21 764
2. Paris Saint-GermainOlympique lyonnais J2 Parc des Princes 15 899
3. AS Saint-Étienne - Olympique lyonnais J20 14 avril 2024 Stade Geoffroy-Guichard 4 037
4. Paris FC - Paris Saint-Germain J11 17 décembre 2023 Stade Charléty 4 002
5. FC Fleury 91 - Paris Saint-Germain J14 2 février 2024 Stade Robert-Bobin 3 218
6. Stade de Reims - Paris Saint-Germain J22 8 mai 2024 Stade Auguste Delaune 3 012
7. EA Guingamp - Paris Saint-Germain J20 13 avril 2024 Stade du Roudourou 3 008
8. Girondins de BordeauxParis Saint-Germain J1 17 septembre 2023 Stade Chaban-Delmas 2 453
9. Paris FCOlympique lyonnais J6 5 novembre 2023 Stade Charléty 2 418
10. LOSC LilleOlympique lyonnais J18 23 mars 2024 Stadium Lille Métropole 2 418

Affluence par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de spectateurs présents dans les stades lors de chaque journée.

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Joueuse du mois[modifier | modifier le code]

Mois Meilleure joueuse Autres nommées
Septembre[13] Eugénie Le Sommer Clara Matéo, Justine Lerond
Octobre[14] Melchie Dumornay Grace Geyoro, Louise Fleury
Novembre[15] Inès Benyahia Eugénie Le Sommer, Tabitha Chawinga
Décembre[16] Damaris Egurrola Inès Benyahia, Cindy Caputo
Janvier[17] Ada Hegerberg Tabitha Chawinga, Naomie Bamenga
Février[18] Tabitha Chawinga Sakina Karchaoui, Katarzyna Kiedrzynek
Mars[19] Tabitha Chawinga Grace Geyoro, Chiamaka Nnadozie

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Trophées D1 Arkéma

La cérémonie des trophées de la D1, remis par la FFF, s'est tenue le 29 avril au Pavillon Dauphine à Paris[20].

Meilleure joueuse Révélation de la saison Meilleure gardienne Meilleur(e) entraîneur/euse Plus beau but Meilleure arbitre Coup de cœur Arkema
Tabitha Chawinga (PSG) Inès Benyahia (Le Havre AC) Chiamaka Nnadozie (PFC) Sonia Bompastor (OL) Eugénie Le Sommer (OL), contre le PFC lors de la 6e journée Émeline Rochebilière et Camille Comba (assistante) PSG
Équipe type
Gardienne de but Défenseuses Milieux de terrain Attaquantes
Chiamaka Nnadozie (PFC) Sakina Karchaoui (PSG)
Elisa De Almeida (PSG)
Griedge Mbock (OL)
Ellie Carpenter (OL)
Lindsey Horan (OL)
Damaris Egurrola (OL)
Grace Geyoro (PSG)
Tabitha Chawinga (PSG)
Eugénie Le Sommer (OL)
Inès Benyahia (Le Havre AC)
Bilan par club
Club Nombre de joueuses
Olympique lyonnais 5
Paris Saint-Germain 4
Le Havre AC 1
Paris FC 1

Trophées UNFP

Au mois de mai, lors de la cérémonie des trophées UNFP du football 2024, sont élues la meilleure joueuse, la meilleure espoir et la meilleure gardienne de but de la saison. Un onze type de la saison est également formé[21].

Meilleure joueuse Meilleure espoir Meilleure gardienne
Tabitha Chawinga (Paris Saint-Germain) Louna Ribadeira (Paris FC) Chiamaka Nnadozie (Paris FC)
Équipe type
Gardiennes de but Défenseuses Milieux de terrain Attaquantes
Chiamaka Nnadozie (Paris FC) Sakina Karchaoui (Paris Saint-Germain)
Griedge Mbock (Olympique lyonnais)
Elisa De Almeida (Paris Saint-Germain)
Ellie Carpenter (Olympique lyonnais)
Lindsey Horan (Olympique lyonnais)
Inès Benyahia (Le Havre AC)
Grace Geyoro (Paris Saint-Germain)
Delphine Cascarino (Olympique lyonnais)
Tabitha Chawinga (Paris Saint-Germain)
Eugénie Le Sommer (Olympique lyonnais)

Parcours en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Le parcours des clubs français en Ligue des champions est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA de la France, et donc le nombre de clubs français présents dans la compétition européenne les années suivantes.

Club Résultat Ultime(s) adversaire(s)
Olympique lyonnais Finaliste FC Barcelone
Paris Saint-Germain Demi-finales Olympique lyonnais
Paris FC Phase de groupes Chelsea BK Häcken Real Madrid

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À noter que lors des grands matchs contre des équipes comme l'OL ou le PSG, certains clubs utilisent le stade de leur section masculine associée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « D1 Arkema : Un Final Four à partir de 2024 », (consulté le )
  2. « Frédéric Biancalani va quitter Guingamp et prendre la tête de l'équipe de France féminine U23 », sur L'Équipe, (consulté le )
  3. « D1 féminine. Mathieu Rufié (Rodez) arrive à l’En Avant Guingamp », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  4. « Football : l'équipe féminine du HAC a un nouvel entraineur », sur France 3 Normandie, (consulté le )
  5. Sebastien Duret, « FFF - Assemblée Fédérale : la Ligue Féminine Pro adoptée, les autres infos », sur Footofeminin.fr, (consulté le )
  6. Anthony Hernandez, « Pour relancer le suspense du championnat féminin de football, les playoffs donnent à la D1 des airs de Coupe » Accès limité, sur lemonde.fr, (consulté le )
  7. « Le PSG s'impose aux tirs au but face au Paris FC et se qualifie en finale de D1 Arkema » Accès libre, sur lequipe.fr, (consulté le )
  8. « L'OL féminin rejoint le PSG en finale du Championnat après une démonstration contre Reims » Accès libre, sur lequipe.fr, (consulté le )
  9. « Le Paris FC remporte la petite finale des play-offs de D1 Arkema » Accès libre, sur lequipe.fr, (consulté le )
  10. « L'OL remporte son 17e titre de champion de France » Accès libre, sur lequipe.fr, (consulté le )
  11. « #D1Arkema - LE HAVRE perd un match par pénalité », sur FootOFéminin, (consulté le )
  12. a et b « Footofeminin.fr - Championnat de France de D1 2023-2024 - Classement des buteuses », sur www.statsfootofeminin.fr (consulté le )
  13. « D1 Arkema : Eugénie Le Sommer (OL) élue joueuse du mois de septembre », sur Foot National, (consulté le )
  14. « D1 Arkema : Melchie Dumornay (OL) élue joueuse du mois d'octobre », sur Foot National, (consulté le )
  15. « INÈS BENYAHIA, JOUEUSE DU MOIS DE NOVEMBRE », sur UNFP, 2023-18-12 (consulté le )
  16. « D1 ARKEMA : DAMARIS EGURROLA (OL) A ÉTÉ ÉLUE JOUEUSE DU MOIS DE DÉCEMBRE », sur Foot National, (consulté le )
  17. « ADA HEGERBERG COURONNÉE EN JANVIER », sur fff.fr, (consulté le )
  18. « D1 ARKEMA : TABITHA CHAWINGA (PSG) A ÉTÉ ÉLUE JOUEUSE DU MOIS DE FÉVRIER », sur Foot National, (consulté le )
  19. « CHAWINGA CONSERVE SA COURONNE EN MARS », sur fff.fr, (consulté le )
  20. Sébastien Duret, « #D1Arkema - Les lauréates des trophées du championnat », sur footofeminin.fr, (consulté le )
  21. « Mbappé, Roy, Chawinga... tous les lauréats de la 32e cérémonie des trophées UNFP », sur lequipe.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]