Saint-Pryvé Saint-Hilaire Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
St-Pryvé St-Hilaire FC
Logo du St-Pryvé St-Hilaire FC
Généralités
Nom complet Saint-Pryvé Saint-Hilaire Football Club
Fondation (17 ans et 7 mois)
Statut professionnel Jamais
Couleurs Bleu
Stade Stade du Grand Clos
(1 800 places)
Siège Place de la salle des fêtes
45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin
Championnat actuel National 2 (D4, ex-CFA)
Président Drapeau : France J-P Augis et J-B Legroux
Entraîneur Drapeau : France Baptiste Ridira
Site web saintpryvefoot.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
National 2 2017-2018
0

Le Saint-Pryvé Saint-Hilaire FC est un club français de football fondé en 2000 et basé à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin (Loiret).

Le SPSHFC démarre au second échelon régional. Sous les ordres de Fabien Croze, le club connaît quatre montées en trois saisons et découvre le niveau national (CFA 2) en 2005-2006. L'équipe améliore son classement petit à petit et obtient sa promotion en CFA en 2010. Après une seule saison, le club retrouve la cinquième division où il se maintient chaque année jusqu'en 2017. Lors de l'exercice 2016-2017, les Loiretains remporte leur poule et monte en D4, renommé National 2.

L'équipe fanion joue ses matchs au stade du Grand Clos, et évolue en bleu à domicile. Celle-ci est entraînée par Baptiste Ridira depuis 2016 et participe au championnat de National 2 pour la saison 2017-2018.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Au terme de la saison 1998-1999, le Saint-Pryvé CFC est promu en Promotion de Ligue (4e division régionale).

Croissance rapide (2000-2005)[modifier | modifier le code]

Carte montrant les positions de Saint-Hilaire et Saint Pryvé.

Le Saint-Pryvé Saint-Hilaire FC naît en mai 2000. Il est issu de la fusion de l'« Union Sportive de Saint Hilaire » (créée en 1966) et du « Saint Pryvé Country Football Club » (1984)[1],[2].

Le club connaît une progression rapide avec trois promotions en cinq ans[2].

Montée jusqu'en CFA (2005-2011)[modifier | modifier le code]

En 2005-2006, pour sa première saison en CFA 2, l'équipe toujours entraînée par Croze se maintient rapidement avec une sixième place finale. L'exercice suivant est plus laborieux avec un seul point d'avance sur le barragiste en fin de championnat. Le groupe se reprend la saison suivante avec une seconde place du groupe F avec la seconde meilleure attaque. Les Loiretains sont cependant à douze points du premier, seul promu. Fabien Croze quitte le club à la fin de cet saison 2007-2008. Arrivé en 2005 comme joueur, Vincent Bordot cumule avec la fonction d'entraîneur en 2008-2009. L'équipe obtient la huitième position, à sept points du premier relégable et avec la seconde meilleure attaque.

En 2009, Reynald Pedros devient entraîneur de l'équipe première du SPSHFC. Il fait monter le club en CFA en juin 2010 en tant que meilleur deuxième, avec la meilleure attaque de sa poule. Mais l'équipe redescend aussitôt un an après, à deux points du maintien.

Maintient en CFA 2 (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Le club a alors du mal à repartir après un passage difficile devant la DNCG[note 1],[3]. Le grand attaquant Miguel Mussard est alors un joueur important de l'effectif. Lors du championnat de CFA 2 2011-2012, le club évolue dans une « poule parisienne » de CFA 2 et demande à changer à l'intersaison. « Saint-Pryvé » bascule alors dans le groupe Est avec de lointains déplacements en Alsace.

En mai 2012, le contrat de trois ans de Reynald Pedros n'est pas reconduit et le jeune Mickaël Ferreira prend l'équipe en main[4]. L’équipe accueille de nombreux joueurs ayant évolué à l’échelon supérieur[5]. Après trois matchs durant l'exercice 2012-2013, l'équipe pointe en 3e position (deux succès, un nul)[6]. Pour sa première saison à la tête de l'équipe, Ferreira veut assurer le maintien le plus rapidement possible puis le meilleur possible avec pour but de pérenniser l’équipe fanion au niveau CFA 2[7]. Il fait même mieux : les Loirétains finissent premiers ex-æquo avec Vesoul, mais une différence de but particulière moins bonne que celle de leur alter-ego les prive d’accession[5].

En 2013-2014, les joueurs de Mickaël Ferreira échouent cette fois-ci aux portes du CFA lors de la dernière journée[8]. Leader avant d'affronter la réserve du SCO d'Angers, les joueurs s'inclinent 4-3, après avoir mené 3-0, et terminent à la 3e place[9].

En juin 2014, Laurent Piquemal, président depuis la création du club en 2000, démissionne et laisse sa place à deux coprésidents : Jean-Pierre Augis et Jean-Bernard Legroux. Le club pryvatain est alors le deuxième du département après l'US Orléans (promu en Ligue 2)[8]. La saison 2014-2015 voit le club terminé à la 2e place insuffisant pour l'accession en CFA.

Pour la saison 2015-2016, le budget est revu à la hausse pour jouer la montée mais l'équipe ne se maintient qu'à la dernière journée[10].

Lors de l'exercice suivant, avec une enveloppe réduite de 30% et un des plus petits budgets de sa poule[10], l'équipe remporte son groupe avec la meilleure attaque de tous les groupes de CFA 2 confondus. Le club est promu dans le nouveau National 2 (ex-CFA) pour la saison 2017-2018, pour la première fois depuis sept ans.

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Championnats[modifier | modifier le code]

Au point de vue national, le SPSHFC ne participe presque qu'au championnat de cinquième division. La seule exception est la saison 2010-2011 que le club passe en CFA (D4). Le bilan est largement positif avec 137 victoires en 312 matchs (44 %) dû au fait que l'équipe joue la plupart du temps la montée (six podiums en onze saisons). En 2017, le club est promu en quatrième division, renommée National 2, pour la seconde fois de son histoire.

Bilan sportif du club en division nationale[11] Maj : fin 2016-2017
Championnat Saisons J V N D Bp Bc
Championnat de France 0 - - - - - -
Championnat de France D2 0 - - - - - -
Championnat de France D3 0 - - - - - -
Championnat de France D4 1 32 11 3 18 40 53
National 2 (depuis 2017) 0 - - - - - -
CFA (1998-2017) 1 32 11 3 18 40 53
Championnat de France D5 11 312 137 82 93 492 381

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Photographie d'une coupe argentée, gravée avec une statuette sur le sommet.
Trophée de la Coupe de France

Le club participe à la Coupe de France, créée en 1917 et organisée par la Fédération française de football. Sa meilleure performance est un trente-deuxième de finale atteint lors de l'édition 2005-2006.

En 2013-2014, ce n'est que la troisième fois que Saint-Pryvé atteint le 7e tour de la compétition. Il y a le mauvais souvenir de 2008-2009 avec le traquenard et la sévère défaite à Orly (4-1). Mais il y a surtout l'aventure vécue en 2005-2006, l'exploit face à Cherbourg (2-1, National) puis le 32e de finale contre Sannois (0-6, National)[12].

Bilan sportif du SPSHFC en Coupe de France (MàJ : fin de saison 2016-2017)
Coupe V F 1/2 1/4 1/8 1/16 1/32 8e t. 7e t.
Coupe de France - - - - - - 1 1 3

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Promotion en division supérieure
Relégation en division inférieure

Structures du club[modifier | modifier le code]

Identité et image[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

US St-Hilaire
(1966-2000)
 
St-Pryvé CFC
(1984-2000)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
St-Pryvé St-Hilaire FC
(depuis 2000)
 
 

En 2000, l'« Union Sportive de Saint Hilaire » (créée en 1966) et le « Saint Pryvé Country Football Club » (1984) fusionnent pour donner le « Saint-Pryvé Saint-Hilaire Football Club ».

Depuis 2000, le logotype du club est un cercle blanc dans lequel on peut voir un cours d'eau représentant la Loire en fond. Dans ce rond, le nom du club est inscrit en bleu roi. Au centre, un footballeur est dessiné en train de taper dans un ballon de football.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Historique des couleurs[modifier | modifier le code]

Les couleurs du club sont, depuis sa création, le bleu. Les équipes sont équipées totalement de cette couleur quand elles jouent à domicile.

À l'extérieur, les équipes du SPSHFC jouent en vert.

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Actuel domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Actuel extérieur

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut du club et des joueurs[modifier | modifier le code]

Le club est fondée en 2000 en tant que club sportif, régi par la loi sur les associations établie en 1901. Il est affilié sous le no 48861 à la Fédération française de football[note 2]. Il appartient de plus à la Ligue du Centre de football et au district du Loiret[13].

Les joueurs ont soit un statut de joueur amateur, soit de semi-professionnel sous contrat fédéral.

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2013-2014, le budget du club est de 350 000 €[12].

En 2015-2016, l'équipe dirigeante axe le projet sur la montée, en augmentant sensiblement le budget mais le club se sauve lors de la dernière journée. La saison suivante, il est diminué de 30 % (500 000 €, un des plus petits du groupe)[10] et le club obtient la montée en National 2. Pour 2016-2017, il est prévu à 600 000 euros[14]. À l'été 2017, le club entend aussi être « raisonnable » en n'augmentant pas le budget d'une « façon énorme », même si « une subvention un peu plus importante » du conseil départemental est attendue et que « la fédération de football augmente sa dotation de 16 000 € à 55 000 € l'année prochaine » annonce le coprésident du club, Jean-Pierre Augis. Très fier de ses « champions », le maire Thierry Cousin explique ne pas pouvoir augmenter significativement la subvention accordée aujourd'hui. Déjà parmi les plus petites villes représentées en CFA 2, le club garde son rôle de petit poucet et laisse la porte ouverte à d'éventuels nouveaux partenaires pour se renforcer financièrement[15].

Budget du St-Pryvé St-Hilaire FC (en k€)
Saison 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018
Division CFA 2 National 2
Budget 350 500 600

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le club dispose de trois enceintes accueillant les matchs de ses différentes équipes. Deux à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin (stade du Grand Clos et stade de Soulaire) et un à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin (stade du Patis)[16].

L'équipe fanion évolue au stade du Grand Clos. Pour la Coupe de France 2005-2006, faute de terrain homologué, l'équipe est contrainte de s'exiler à Fleury-les-Aubrais[17]. En 2017, la montée en National 2 implique quelques investissements afin de respecter les exigences du 4e échelon français (une infirmerie à remettre aux normes et un parking à modifier). Propriétaire du stade, la ville veut investir dans la limite de ses moyens[15].

Comme presque chaque club à échelle régional ou plus, le club est support d'une section football scolaire. L’objectif de la section sportive est d’amener des jeunes footballeurs à une pratique compétitive de club, au plus haut niveau possible, selon leurs envies et qualités, conjuguée à une réussite scolaire. Depuis septembre 2008, le club de Saint-Pryvé Saint-Hilaire est support d’une classe football 6e/5e au Collège Charles Rivière d’Olivet. En septembre 2010, la classe football s’agrandit à la suite de l’ouverture de sa seconde promotion sur une classe de 4e/3e. Les élèves s’entraînent chaque semaine deux à trois fois. Les séances sont un complètement idéal à leur entraînement en club et permettent aux jeunes de se concentrer sur leur parcours scolaire[18].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

En juin 2014, Laurent Piquemal démissionne de son poste. Il est remplacé par deux co-présidents : Jean-Pierre Augis et Jean-Bernard Legroux[19]. Jean-PierreAugis déclare que « la démission de Laurent fait suite à un désaccord avec deux autres dirigeants, dont moi, sur des sujets pas forcément liés au foot. C'est un choix personnel qu'il a fait. Cela fait 14 ans qu'on travaillait ensemble, cela s'est fait dans des conditions tout à fait normales ». Jean-Pierre Augis tient également à rassurer les supporters pryvatains : « Cela ne change rien aux objectifs du club. On reste sur la même ligne »[8].

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Liste des entraîneurs du club
Période Nom
2000-2001  ?
2001-2008 Drapeau : France Fabien Croze
2008-2009 Drapeau : France Vincent Bordot
2009-2012 Drapeau : France Reynald Pedros
2012-2016 Drapeau : France Mickaël Ferreira
Depuis 2016 Drapeau : France Baptiste Ridira

Avant la fusion, Sylvain Bied entraîne l'équipe première de 1997 à 1999[20].

Fabien Croze est entraîneur de l'équipe première de 2001 à 2008. Il est auparavant gardien de but à Clermont-Ferrand en troisième division notamment puis coach de la réserve de l'USO (DH) et d'Amilly (PH à DH)[21],[22]. Avec lui, l'équipe se hisse de la PH au CFA 2[23]. Il se fait un nom en plaçant le club sur la carte de France du football[24]. Croze prend l'équipe au troisième échelon de la Ligue du Centre (PH). Il obtient deux montées lors des deux premières saisons, en DHR puis Division d'honneur. Deux saisons dans l'élite régional lui suffisent pour hisser le club au niveau national avec une promotion en CFA 2 en 2005. Il maintient ensuite trois saisons le club et le quitte après une seconde place en 2007-2008.

Après une carrière de joueur, Vincent Bordot, titulaire du DEF depuis 2008 épouse le métier d'entraîneur une fois sa carrière de joueur achevée. Il occupe d'abord des fonctions chez les jeunes dans les clubs du Mans FC (1995-1999), Tours FC (2000-2001) et Paris FC (2001-2003 puis 2004-2005) notamment. C'est à Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, où il arrive en 2005 et devient entraîneur-joueur de l'équipe première (2007-2009), qu'il se fait un nom. Durant son passage dans le Loiret, il passe son Diplôme d'Entraîneur de Football (DEF). Bordot déclare en 2011 : « J'étais très attaché à ce club. Mais les allers-retours quotidiens en train depuis Montreuil (où il réside) n'étaient plus gérables. J'ai fait un choix de vie »[25].

En 2009, Reynald Pedros devient entraîneur de l'équipe première du SPSHFC. L'ex-idole nantaise fait monter le club en CFA dès la saison 2009-2010, avant de redescendre aussitôt. En mai 2012, son contrat de trois ans n'est pas reconduit, d'un commun accord avec le président Laurent Piquemal. Son successeur est Mickaël Ferreira[4].

En 2012, à seulement 29 ans, Mickaël Ferreira est alors l’entraineur des U19 et responsable des jeunes au club pryvatain. Joueur au club jusqu'en 2009, il est passionné très tôt par l'entraînement et déjà titulaire du diplôme d'entraîneur de football (DEF). Son président Laurent Piquemal dit alors de lui : « Il faut bien commencer un jour, non ? On connaît "Micka", lui maîtrise les rouages du club et les jeunes sur lesquels on veut s'appuyer »[26].

En 2016, Baptiste Ridira est celui choisi pour succéder à Ferreira. Yann Lachuer ou l'entraîneur de l'équipe réserve font partie des postulants mais c'est le conseiller technique au District du Loiret depuis 2008 qui est choisi. Le co-président Augis décalre alors : « C'est un garçon que l'on connaît bien, qui habite Saint-Pryvé, qui a des membres de sa famille dirigeants chez nous et qui a tous ses diplômes »[27]. Au terme de la première saison, l'équipe est sacrée championne de CFA 2 Groupe B. Pour sa première expérience avec une équipe senior, Ridira est élu meilleur entraîneur par les coachs de la poule[28].

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.   (05/10/2017).

Arnold Abelinti joue deux saisons en trois ans dans le club, inscrivant 28 buts en 49 matchs de CFA 2. En 2016, il quitte le club et devient international guyanais.

  • Drapeau : France Vincent Becard (depuis 2006)
  • Drapeau : France Thomas Bonnefoi (2007-2013)
  • Drapeau : France Vincent Bordot (2005-2009)
  • Drapeau : Mali Makan Camara (depuis 2009)
  • Drapeau : France Cédrik Chagot (2004-2007)
  • Drapeau : France Aurélien Deparday (2007-2011)
  • Drapeau : France Ibrahim Diarra (2009-2013)
  • Drapeau : France Aurélien Dubois (depuis 2006)
  • Drapeau : France Hassan Essalhi (depuis 2003)
  • Drapeau : France Teddy Garcin (depuis 2009)
  • Drapeau : France Jimmy Jouin (2006-2009)
  • Drapeau : France Majid Mengouchi (depuis 2010)
  • Drapeau : France Fabien Moulin (depuis 2009)
  • Drapeau : France Miguel Mussard (2007-2011)
  • Drapeau : France Christophe Pardessus (depuis 2010)
  • Drapeau : France Nelson Fernandes (2010-2013)
  • Drapeau : France Jérémy Robinet (depuis 2009)
  • Drapeau : France David Soubieux (depuis 2011)

Le club dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Rivalités locales[modifier | modifier le code]

Localisation des rivaux locaux

À l'échelle des deux villes qu'il représente, le SPSHFC est le seul club de football présent Il ne possède donc pas d'adversaire avec lequel se jouerait le titre honorifique de plus forte équipe de la ville. De par sa situation très proche d'Orléans, le SPSHFC est amené à jouer plusieurs derbys face aux équipes orléanaises comme l'US Orléans, SMOC St-Jean-de-Bray, Saran ou encore FCO St-Jean-le-Blanc. Pour autant, l'équipe première du SPSHFC étant montée rapidement dans les divisions nationales et n'ayant même jamais connu les joutes départementales, ces rencontres ont plutôt lieu avec les équipes réserves ou jeunes.

Le Loiret est le département le plus développé d'un point du vue footballistique de la région Centre-Val de Loire. Dans les équipes plus éloignées qu'Orléans, les Bleus affrontent le SC Malesherbes durant deux saison (2007 à 2009) de CFA 2. Lors de ses deux années en DH, le SPSHFC croise l'AS Gien, le FCO, Saran[29] et Malesherbes[30].

Monté en CFA 2, les Loiretains croisent à plusieurs reprises les équipes réserves de la Berrichonne de Châteauroux et du Tours FC ainsi que Blois Football 41 et le FC Chartres avant de monter en CFA. Après cette coupure d'un an, le SPSHFC retrouve ses même adversaires locaux hormis Blois mais avec l'Avoine OCC.

Supporters et affluences[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'équipe est, dans un premier temps, rétrogradé en Division d'honneur avant d'être réintégrée en CFA2 en juillet, avec droit qu'à deux recrues
  2. Le numéro complet est le 548861, le 5 correspond à une catégorisation

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche du Saint-Pryve / Saint-Hilaire FC sur footballenfrance.fr
  2. a, b et c Présentation du club sur le site officiel
  3. Entretien avec l’ancien joueur professionnel Reynald Pedros, entraîneur de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire dans Le Populaire, le 4 février 2012.
  4. a et b Reynald Pédros quitte Saint-Pryvé dans La République du Centre, le 4 mai 2012.
  5. a et b « À Saint-Pryvé Saint-Hilaire-Le Portel,une qualification relèverait de l’exploit », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 9 octobre 2017)
  6. L'Estac dans l'inconnu à St-Pryvé St-Hilaire sur lest-eclair.fr, le 22 septembre 2012.
  7. Mickaël Ferreira livre les objectifs de cette saison sur le site officiel, le 5 novembre 2012.
  8. a, b et c « Le président de Saint-Pryvé l’a annoncé mercredi soir », sur larep.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  9. Comment expliquer l'inexplicable à Saint-Pryvé ? dans La République du Centre, le 26 mai 2014.
  10. a, b et c « Jean-Pierre Augis, coprésident de Saint-Pryvé, avant la « finale » au Mans, samedi », sur lamontagne.fr, (consulté le 6 octobre 2017)
  11. « Saint-Pryvé Saint-Hilaire Football Club Statistiques », sur statfootballclubfrance.fr (consulté le 6 octobre 2017)
  12. a et b « Saint-Pryvé/Saint-Hilaire reçoit Le Portel », sur larep.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  13. « FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL > ST. PRYVE ST HILAIRE F.C. > INFOS PRATIQUES », sur fff.fr (consulté le 6 octobre 2017)
  14. « Un groupe de 26 joueurs en construction », sur leveil.fr, (consulté le 6 octobre 2017)
  15. a et b « Des investissements à prévoir au stade du Grand-Clos », sur larep.fr, (consulté le 6 octobre 2017)
  16. Installations sur le site officiel
  17. « Bonne continuation ! », sur leparisien.fr, (consulté le 9 octobre 2017)
  18. Section sportive sur le site officiel
  19. « Laurent Piquemal, président de Saint-Pryvé (CFA2), démissionne », sur larep.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  20. Fiche de Sylvain Bied sur footballdatabase.eu
  21. Fiche de Fabien Croze sur footballdatabase.eu
  22. Fabien Croze, superviseur pour l'Espanyol dans La République du Centre, le 1er août 2013.
  23. Croze a tourné la page dans La Nouvelle République, le 21 mai 2011.
  24. « Fabien Croze arrive sur le banc de Saint-Quentin », sur larep.fr, (consulté le 6 octobre 2017)
  25. « Bordot gagne ses galons », sur leparisien.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  26. Changement d’entraîneur en douceur à Saint-Pryvé pour la saison prochaine dans La République du Centre, le 5 avril 2012.
  27. « Baptiste Ridira sur le banc de Saint-Pryvé », sur larep.fr, (consulté le 6 octobre 2017)
  28. « Baptiste Ridira, meilleur entraîneur CFA2 Groupe B, l'interview », sur foot-national.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  29. « DH Centre 2004 », sur footballenfrance.fr (consulté le 9 octobre 2017)
  30. « DH Centre 2005 », sur footballenfrance.fr (consulté le 9 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]