The Eddy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Eddy

Titre original The Eddy
Genre Drame, Musical
Création Jack Thorne
Production Jack Thorne
Damien Chazelle
Alan Poul
Patrick Spence
Katie Swinden
Glen Ballard
Acteurs principaux André Holland
Amandla Stenberg
Leïla Bekhti
Joanna Kulig
Musique Glen Ballard
Randy Kerber
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 54 - 69 minutes
Diff. originale
Site web https://www.netflix.com/title/80197844

The Eddy est une mini-série américaine créée par Jack Thorne, sortie en 2020 sur Netflix[1],[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Auparavant adulé à New York, le pianiste Elliot Udo est à présent copropriétaire d’un club de jazz en faillite à Paris qu'il co-dirige avec Farid, dont les secrets vont avoir de sérieuses répercussions sur leur groupe de musique. La femme de Farid, Amira, soutient tant bien que mal le club. De son côté, Elliot entretient une relation amoureuse mouvementée avec Maja, la chanteuse principale de son groupe. Et quand sa fille de 16 ans, Julie, réapparaît soudainement dans sa vie, il doit surmonter ses faiblesses.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Elliot (réalisé par Damien Chazelle)
  2. Julie (réalisé par Damien Chazelle)
  3. Amira (réalisé par Houda Benyamina)
  4. Jude (réalisé par Houda Benyamina)
  5. Maja (réalisé par Laïla Marrakchi)
  6. Sim (réalisé par Laïla Marrakchi)
  7. Katarina (réalisé par Alan Poul)
  8. The Eddy (réalisé par Alan Poul)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Eddy sur Netflix : Leïla Bekhti et Tahar Rahim réunis au casting de la série de Damien Chazelle », sur Allociné (consulté le )
  2. « « The Eddy », la nouvelle série parisienne et mondiale de Netflix », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]