Soloire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Soloire
(Rouzille)
Illustration
La Soloire en Charente.
Caractéristiques
Longueur 34,9 km [1]
Bassin 220 km2 [1]
Bassin collecteur Charente
Régime pluvial océanique
Cours
Source vallée du Puits de Luchet
· Localisation Neuvicq-le-Château (Charente-Maritime)
· Altitude 85 m
· Coordonnées 45° 49′ 35″ N, 0° 10′ 16″ O
Confluence Port de l'Échassier, Saint-Trojan
· Localisation Boutiers-Saint-Trojan, Saint-Brice
· Altitude m
· Coordonnées 45° 41′ 44″ N, 0° 17′ 52″ O
Se jette dans la Charente
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Sonnoire, Tourtrat, Muellon
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Charente-Maritime, Charente
Principales localités Cognac

Sources : Sandre, Géoportail, Banque Hydro

La Soloire est une rivière du sud-ouest de la France et un affluent de la Charente. Elle arrose les départements de la Charente et de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine), au nord-est de Cognac.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Soloire prend sa source en Charente-Maritime, à Neuvicq-le-Château[N 1]. Sa longueur est de 34,9 km[1]. Elle a une très faible pente : 2,2 m/km, car elle parcourt le Pays bas.

Article connexe : Géologie de la Charente.

Une grande partie de la Soloire et de ses affluents sont des ruisseaux intermittents. Son cours n'est permanent qu'entre Nercillac et son confluent avec la Charente.

La partie de la Soloire en amont de Bréville s'appelle la Rouzille, long ruisseau considéré par le Sandre comme sa branche mère[1]. En aval du confluent avec la Sonnoire, qui est un ruisseau permanent prenant sa source à Sonnac (Charente-Maritime) et le Ru qui descend de Brie-sous-Matha, elle prend le nom de Soloire[N 2].

La Rouzille coule vers l'ouest, passe à Siecq, et contourne Sonnac par le nord avant d'obliquer au sud puis à l'est vers Bréville. La Soloire coule ensuite vers le sud.

Les affluents de la Soloire sont :

  • la Sonnoire
  • le Ru
  • le Malémont
  • le Ruisseau du Capitaine
  • le Thidet
  • le Tourtrat
  • le Muellon

Elle se jette dans la Charente à Saint-Trojan, commune de Boutiers-Saint-Trojan, juste en amont de Cognac et en limite avec la commune de Saint-Brice, près du Port de l'Échassier[2].

Villes et bourgs traversés[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Zone Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le linéaire de la Soloire fait partie du site Natura 2000 de la vallée de la Charente entre Angoulême et Cognac.

La présence du vison d'Europe a été attestée par la prise d'un mâle (relâché en parfaite santé) début 2009.

La fritillaire pintade affectionne les parties les plus humides de ses berges.

Moulins[modifier | modifier le code]

  • sur le Malémont, commune de Macqueville, le moulin de Malémont attesté en 1146[3]
  • sur la Sonnoire, commune de Sonnac, le moulin du Maine et le moulin de Gadeville
  • sur le ru de Brie
    • moulin Durand et moulin Mercier commune de Brie
    • moulin de la Coudre commune de Bréville
  • sur la Soloire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si on considère que la Sonnoire est le nom de la partie amont de la Soloire, la Soloire prend alors sa source à Sonnac.
  2. La carte de Cassini l'appelle Sonnoire tout le long de son cours, entre Sonnac et Saint-Trojan.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Soloire (R31-0400) », consultée le 8 mai 2012
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Jean-François Noël, un inventaire des anciens moulins du canton de Matha, Le Subiet N° 248, Mai-Juin 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Système d'information sur l'eau du bassin Adour Garonne, « La Soloire », (consulté le 8 mai 2012)