Tâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tâtre
(Tartre)
Illustration
Le Tâtre au pied du bourg du Tâtre
Carte.
Cours du Tâtre
Caractéristiques
Longueur 20,1 km [1]
Bassin 46 km2 [1]
Bassin collecteur Charente
Régime pluvial océanique
Cours
Source au lieu-dit "chez Lutard"
· Localisation Touvérac
· Altitude 140 m
· Coordonnées 45° 23′ 05″ N, 0° 10′ 50″ O
Confluence le Trèfle
· Localisation Allas-Champagne
· Altitude 41 m
· Coordonnées 45° 27′ 49″ N, 0° 20′ 48″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Charente, Charente-Maritime
Arrondissements Cognac, Jonzac
Cantons Baignes-Sainte-Radegonde, Barbezieux-Saint-Hilaire, Jonzac, Archiac
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Principales localités Baignes-Sainte-Radegonde

Sources : SANDRE, Géoportail, SIE Adour Garonne

Le Tâtre est un ruisseau du sud-ouest de la France, arrosant les départements de la Charente et de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). C'est un affluent en rive gauche du Trèfle, c'est-à-dire un sous-affluent de la Charente par la Seugne.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 20,1 kilomètres[1], le Tâtre prend sa source dans la commune de Touvérac, dans le département de la Charente, à 140 mètres d'altitude, entre les lieux-dits Font Gravelle, chez Lutard et les Champs Tardon, et à moins d'un kilomètre à l'est de la source du Trèfle, sa rivière confluente[2].

L'étang de Saint-Maigrin au petit matin
L'étang de Saint-Maigrin au petit matin

Le Tâtre coule globalement du sud-est vers le nord-ouest en suivant le relief et, en limite du département de la Charente-Maritime, il traverse l'étang de Saint-Maigrin ainsi que le gué de Lonzac.

Il conflue dans la commune d'Allas-Champagne, en Charente-Maritime, à 41 mètres d'altitude, entre les lieux-dits chez Pommeraud, chez Nocent et chez Caron[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de Charente et Charente-Maritime, le Tâtre traverse onze communes[1] et quatre cantons :

Soit en termes de cantons, le Tâtre prend source dans le canton de Baignes-Sainte-Radegonde, traverse les canton de Barbezieux-Saint-Hilaire, canton de Jonzac, conflue dans le canton d'Archiac, le tout dans les deux arrondissement de Cognac et arrondissement de Jonzac.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Tâtre a seize tronçons affluents référencés[1] dont cinq bras.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Écologie[modifier | modifier le code]

Une station qualité est implantée sur la commune d'Allas-Champagne[3]

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le ruisseau le Tâtre a donné son hydronyme à la commune du Tâtre qui appartient au canton de Baignes-Sainte-Radegonde, dans le département de la Charente.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Trasta, non daté, aquam Trasti vers 1215[4].

La signification du nom du ruisseau est liée directement à son lieu de source, cette dernière naissant sur les hauteurs d'un tertre. Ce site d'origine gallo-romaine proviendrait d'une expression latine termitem limitis[Information douteuse] c'est-à-dire « une butte ou un monticule portant une borne marquant une limite de territoire »[5].

Il est d'ailleurs appelé Tartre sur la commune de Saint-Maigrin[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Tâtre (R5070500) », consultée le 12 mai 2012
  2. a b et c « Le Tâtre » sur Géoportail (consulté le 11 mars 2011).
  3. Système d'information sur l'eau du bassin Adour Garonne, « Le Tâtre », (consulté le 12 mai 2012)
  4. Jacques Duguet, Noms de lieux des Charentes, éd. Bonneton, , 232 p. (ISBN 2-86253-185-5, présentation en ligne), p. 59
  5. Jean-Marie Cassagne et Stéphane Séguin, Origine des noms de villes et de villages de la Charente, éditions Bordessoules, Saint-Jean-d'Angély, 1999, p.279