Selma (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Selma.
Selma
Réalisation Ava DuVernay
Scénario Paul Webb
Acteurs principaux
Sociétés de production Cloud Eight Films
Harpo Films
Pathé
Plan B Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Durée 125 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Selma est un film américano-britannique réalisé par Ava DuVernay, sorti en salle en 2014. Il est directement inspiré des événements ayant eu lieu dans la ville de Selma (Alabama) en 1965, concernant le mouvement des droits civiques américains.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Selma est le récit des événements historiques ayant eu lieu dans la ville (puis sur la route entre Selma et Montgomery), qui ont été dénommés les Marches de Selma à Montgomery. Notamment, le film représente le rôle qu'a joué Martin Luther King (incarné à l'écran par David Oyelowo).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Brad Pitt, Nik Bower, Ava DuVernay, Paul Garnes, Cameron McCracken, Kiran Bhakta Joshi et Diarmuid McKeown

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur RS Doublage[1]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En , Variety rapporte que Paul Webb a écrit un scénario autour de Martin Luther King et Lyndon B. Johnson pour la société de production Celador de Christian Colson, et qui devrait être coproduit par la société de Brad Pitt, Plan B Entertainment[2]. En 2009, Lee Daniels entre en négociations pour mettre en scène le film[3]. Cependant, quelques mois plus tard, Lee Daniels signe avec Sony pour réaliser Le Majordome[4],[5],[6].

Ava DuVernay est ensuite choisie pour mettre en scène le film, alors que le projet était passé entre les mains de Steven Spielberg, Stephen Frears, Spike Lee ou encore Michael Mann[6]. L'animatrice Oprah Winfrey rejoint ensuite le projet comme productrice. Elle interprètera également un petit rôle.

Casting[modifier | modifier le code]

Lorsque Lee Daniels développait le film, un casting tout à fait différent était prévu : Hugh Jackman en shérif Jim Clark, Robert De Niro en gouverneur George Wallace, Liam Neeson en Président Lyndon B. Johnson, Cedric the Entertainer en Ralph Abernathy et Lenny Kravitz dans la peau d'Andrew Young. À cette époque, David Oyelowo était déjà le choix pour incarner Martin Luther King[6]. David Oyelowo s'est préparé plusieurs années avant au rôle : « Ce fut un périple qui dura sept ans. Tout ce temps m’a permis de m’immerger dans le rôle, de tout apprendre sur King, sur le mouvement pour les droits civiques et son impact sur l’histoire américaine. Je n’ai pas grandi avec Martin Luther King comme figure mythique, ce qui m’a permis de l’appréhender comme un être humain, un personnage autrement complexe. Pour autant, l’admiration que j’éprouvais envers lui n’a fait que croître à mesure que j’en apprenais davantage sur sa vie »[6]. Par ailleurs, l'acteur avait déjà tourné sous la direction d'Ava DuVernay dans Middle of Nowhere (2012). Comme pour Martin Luther King, l'ancien Président Lyndon B. Johnson est interprété à l'écran par un acteur britannique, Tom Wilkinson. Ce dernier explique : « J’avais un certain recul dans la mesure où je ne suis pas imprégné par les présidents américains. Lyndon Johnson a pris des décisions sur des sujets cruciaux mais c’était aussi un simple être humain. Aucun président ne devient un surhomme une fois élu. Ce sont juste des hommes qui agissent du mieux qu’ils peuvent dans un contexte incroyablement éprouvant »[6].

Carmen Ejogo incarne ici Coretta Scott King, la femme de Martin Luther King. Elle avait déjà tenu le même rôle dans le téléfilm Boycott (2001) de HBO[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu principalement dans l’État de l'Alabama (Selma, Montgomery, Atlanta, Marietta, Conyers, Acworth, Covington), notamment aux abords du célèbre Pont Edmund Pettus.Et en passant par la ville de Selma qui donna le nom au film.[6],[7]

Musique[modifier | modifier le code]

Selma
Music from the Motion Picture
Bande originale
Sortie [8]
Durée 44:07[8]
Genre musique de film, soul, R&B
Label Paramount

La musique originale est composée par Jason Moran. La bande originale contient des chansons non-inédites de soul et rhythm and blues d'artistes comme Otis Redding ou The Impressions. Le titre Glory a cependant été enregistré spécialement pour le film et interprété par Common (qui joue également dans le film) et John Legend. Glory obtient plusieurs prix dont l'Oscar de la meilleure chanson originale en 2015.

Liste des titres
No Titre Interprète(s) Durée
1. Glory Common & John Legend 4:32
2. Ole Man Trouble Otis Redding 2:37
3. I've Got the New World in My View Sister Gertrude Morgan 4:32
4. Keep on Pushing The Impressions 2:31
5. One Morning Soon Joyce Collins & Johnita Collins 3:08
6. Alabama Blues J.B. Lenoir 3:12
7. Walk with Me Martha Bass 2:48
8. The House of the Rising Sun Duane Eddy 2:44
9. Take My Hand, Precious Lord Ledisi 3:23
10. Yesterday Was Hard on All of Us Fink 5:02
11. Cager Lee Jason Moran 1:42
12. Final Speech Jason Moran 3:46
13. Bloody Sunday, Pts. 1-3 Jason Moran 4:10
44:07

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 18 février 2015.
  2. (en) Adam Dawtrey, « Screenwriting is the third career for Paul Webb », variety.com, (consulté le 3 juin 2014)
  3. (en) Ali Jaafar, « Lee Daniels on march to ‘Selma’ », variety.com, (consulté le 3 juin 2014)
  4. (en) Russ Fischer, « Lee Daniels Lines up ‘The Butler’; Will it Edge Out 'Selma'? », slashfilm.com, (consulté le 4 juin 2014)
  5. (en) Rob Smith, « Prince of Broadway – An Interview With Lee Daniels », blackfilm.com, (consulté le 4 juin 2014)
  6. a, b, c, d, e, f et g « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 16 mars 2015)
  7. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  8. a et b (en) « Selma (Music from the Motion Picture) », sur AllMusic.com (consulté le 16 mars 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]