The House of the Rising Sun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The House of the Rising Sun est une chanson traditionnelle de folk américaine. Elle est aussi connue sous le nom de Rising Sun Blues. De nombreuses versions de la chanson existe, car elle a été reprise à de multiples fois. Johnny Hallyday l'a notamment adapté sous le titre Le Pénitencier.

Origine[modifier | modifier le code]

Comme plusieurs classique de la folk, The House of the Rising Sun a des auteurs incertains. Les musicologues disent qu'elle a une certaine ressemblance avec la ballade du 16ème siècle The Unfortunate Rake[1].

Versions[modifier | modifier le code]

Version de The Animals[modifier | modifier le code]

The House of the Rising Sun

Single de The Animals
Sortie 18 mai 1964
Durée 2:59, 4:29
Producteur Mickie Most

Singles de The Animals

Classement
Chart (1964) Peak
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[2] 5
Drapeau du Canada Canada (Hot 100)[3] 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[4] 9
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[5] 5
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[6] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot 100)[7] 1

Version de Frijid Pink[modifier | modifier le code]

The House of the Rising Sun

Single de Frijid Pink
Sortie mars 1970
Durée 4:44 (album) ; 3:23 (single)
Genre rock psychédélique
Producteur Michael Valvano
Label Parrot Records

Singles de Frijid Pink

Certification
Région Certification Ventes/Streams
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA) Disque d'or Or[8] 1 000 000

*Ventes selon la certification
^Mise en rayon selon la certification
xNon précisé par la certification

Autres versions[modifier | modifier le code]

En 1973, Jody Miller reprend le titre qui se classe 41e dans le Billboard Adult Contemporary[9]. En septembre 1981, Dolly Parton sort une reprise de la chanson. Elle est extraite de son album 9 to 5 and Odd Jobs. La version de Parton atteint la 77e place du Billboard Hot 100[10]. En 1987, le groupe polonais Kult reprend la chanson alors intitulé Dom wschodzącego słońca pour son premier album[réf. nécessaire]. En 2017, Krokus sort l'album Big rocks dans lequel on trouve le morceaux[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]