Carmen Ejogo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carmen Ejogo
Naissance (43 ans)
Londres (Angleterre)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni britannique
Profession Actrice
Animatrice de télévision
Films notables Selma
American Nightmare 2
Les Animaux fantastiques
Séries notables Zero Hour

Carmen Ejogo, née le 22 octobre en 1973 à Londres, est une actrice et chanteuse britannique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Née d'un père nigérian, chef d'entreprise, Charles Ejogo et d'une mère écossaise, guide touristique, Elizabeth Douglas. Elle a un frère plus jeune, né en 1976, qui se nomme également, Charles Ejogo, il est juriste. Elle fréquente l'école primaire catholique de l'oratoire à Chelsea, jusqu'en 1984. Elle poursuit sa formation à l'école Godolphin et Latymer.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été brièvement mariée à l'artiste trip-hop, Tricky. De 2000 à 2014, elle est mariée à l'acteur Jeffrey Wright, qu'elle a rencontré sur le tournage du téléfilm du réseau HBO, Boycott. Ils ont eu deux enfants, un fils, Elijah et une fille, Juno[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1986-1999)[modifier | modifier le code]

Après une brève première incursion dans le cinéma par le film musical britannique Absolute Beginners avec David Bowie, elle commence sa carrière dans le milieu de divertissement en tant que présentatrice de l'émission de télévision pour enfants, Saturday Disney, entre 1993 et 1995. Une émission populaire, notamment récompensée par les Logie Awards, une cérémonie de récompenses australienne dont les prix sont remis suite aux votes des lecteurs du magazine TV Week.

En 1996, elle intègre le casting de la mini série de science fiction dramatique Cold Lazarus, acclamée par les critiques[3], elle réitère l'expérience, deux ans plus tard, en 1998, pour le drame Colour Blind, basé sur l’œuvre de Catherine Cookson. Entre temps, elle décroche un rôle dans le film policier Le Flic de San Francisco, popularisé par Eddie Murphy, qui rencontre un franc succès lors de sa sortie en salles[4]. Elle alterne ensuite cinéma indépendant et production plus exposée, elle joue le second rôle dans le thriller indépendant I Want You, porté par l'actrice Rachel Weisz et rejoint Uma Thurman, Ralph Fiennes et Sean Connery pour le film d'action Chapeau melon et bottes de cuir, adaptation de la célèbre série télévisée éponyme.

Percée progressive (2000-2001)[modifier | modifier le code]

En 2000, elle fait partie de la distribution du film musical britannique Peines d'amour perdues qui est présenté le 14 février 2000 hors compétition à la Berlinale 2000[5], et sort en Belgique le 14 juin 2000 et sur les écrans français le 24 janvier 2001. La même année, elle joue le rôle titre dans son premier téléfilm Sally Hemings: An American Scandal. Cette fiction historique raconte la relation controversée d'une durée de trente huit ans entre Thomas Jefferson et son esclave. La prestation de Carmen est saluée par la critique, elle reçoit une nomination lors des Black Reel Awards dans la catégorie Meilleure actrice.

En 2001, elle incarne Coretta Scott King, l'épouse du pasteur et militant pour l'émancipation des noirs américains, Martin Luther King, pour les besoins du téléfilm applaudi par la critique[6] Boycott, diffusé sur le réseau HBO. Une fois encore, la prestation de Carmen est appréciée, elle décroche une nomination au titre de Meilleure actrice dans un téléfilm ou une mini série dramatique, lors de la cérémonie des NAACP Image Awards, qui récompense, chaque année, les professionnels de la communauté afro-américaine. Au cinéma, elle signe une intervention dans le drame Perfume qui suit le quotidien de mannequins à l'approche d'un important défilé, mais le projet passe inaperçu. Puis on la retrouve dans la comédie Escrocs avec Martin Lawrence et Danny DeVito.

Second rôle reconnue (2004/2009)[modifier | modifier le code]

En 2004, après une courte pause dans sa carrière, elle réapparaît en décrochant un rôle secondaire dans le film dramatique Noël qui met en vedette Susan Sarandon, Paul Walker et Penélope Cruz. Le film suit le parcours de cinq personnes dont le destin va se croiser pendant la nuit de Noël.

En 2005, elle rejoint le téléfilm Lackawanna Blues accompagnée, entre autres, par Sharon Epatha Merkerson, Terrence Howard et Liev Schreiber. Produit par l'oscarisée Halle Berry, ce drame remporte la ferveur des critiques et se retrouve nommé à de nombreuses cérémonies de récompenses[7]. En plus de recevoir une nouvelle nomination aux Image Award, Carmen Ejogo remporte le Black Reel Awards de la meilleure actrice dans un second rôle à la télévision[8].

En 2006, elle intègre la distribution principale de la série télévisée Kidnapped avec Timothy Hutton et Dana Delany. Cette série se concentre sur tous les protagonistes d'un enlèvement : les auteurs, la famille de la personne kidnappée ainsi que les policiers chargés de l'enquête. À l'origine, chaque saison de Kidnapped devait mettre en scène un enlèvement différent, mais en raison de mauvaises audiences, et ce, malgré l’engouement des critiques, saluant notamment un récit superbement construit, NBC a arrêté la série à la fin de la première saison[9].

Carmen Ejogo revient ensuite au cinéma, en 2007, dans un second rôle pour le thriller À vif. Elle retrouve Terrence Howard et le film met en vedette Jodie Foster. Le film entre directement à la première position du box office lors de sa sortie en salles[10]. À la télévision, elle fait confiance au réalisateur Spike Lee pour le téléfilm M.O.N.Y. qui retrace le parcours d'un homme moyen qui se retrouve soudainement au poste de Maire de New York.

En 2008, après une apparition en tant que guest star dans un épisode de la série policière New York, police judiciaire, elle continue de jouer les seconds rôles aux côtés des acteurs les plus en vues du moment, pour le thriller policier Le Prix de la loyauté avec Colin Farrell et Edward Norton. Le film divise la critique[11] mais réussit à être rentabilisé grâce à ses performances à l'international[12].

En 2009, elle rejoint la comédie dramatique Away We Go avec Maya Rudolph, John Krasinski et Catherine O'Hara. Le film est avant tout acclamé par la profession[13] et la critique[14] bien plus qu'il ne séduit au box office[15].

Perte de vitesse (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Après une nouvelle pause, Carmen Ejogo fait son come-back, en 2011, à la télévision. Elle retente le pari d'intégrer le casting principal d'une série pour Chaos produite par Brett Ratner et avec Freddy Rodríguez. Mais la série est un échec cuisant et se retrouve rapidement déprogrammée par le réseau CBS[16].

En 2012, elle figure au casting de deux productions. La première Sparkle, est un drame musical mettant en vedette les chanteuses Jordin Sparks et la diva Whitney Houston. Doté d'un faible budget de 14 millions de dollars, le film réalise de jolis scores au box office[17] et séduit également la profession. Il est notamment nommé au titre de Meilleur Film lors de la cérémonie des BET Awards[18]. Le second est le thriller Alex Cross, l'adaptation du roman La Lame du boucher de James Patterson, paru en 2006. Au casting, le français Jean Reno, Tyler Perry, Rachel Nichols et Matthew Fox. Le film divise la profession[19] et ne rencontre pas le succès escompté[20].

Retour à la télévision en 2013, pour la série télévisée Zero Hour. La série suit le quotidien d'un rédacteur en chef de magazine (joué par Anthony Edwards, popularisé par le show médical Urgences) dont le but est de démontrer que tout événement à une explication rationnel, qu'il s'agisse de mythes, légendes ou conspirations. Mais une fois de plus, les audiences insuffisantes conduisent le réseau ABC à interrompre la diffusion et à l'annulation du show[21].

Retour au succès critique (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Carmen Ejogo renonce un temps à la télévision et intègre le casting du film d'action American Nightmare 2 qui fait suite à American Nightmare, du même réalisateur, sorti en 2013. Côté spectateurs, le film est un important succès au box office[22] rapportant plus de 111 millions de dollars pour un budget estimé à moins de 10 millions de dollars. La profession salue également cette suite qui renouvelle le franc succès du premier opus[23], par plusieurs nominations lors de cérémonies de remises de prix[24]. Cette seconde purge est par exemple nommée dans la catégorie Film thriller préféré lors des People's Choice Awards et le réalisateur remporte la catégorie Meilleure suite d'un film d'horreur lors des iHorrorAwards.

En 2015, elle joue l'un des premiers rôles dans le drame Selma d'Ava DuVernay. Pour ce film, directement inspiré des événements ayant eu lieu dans la ville de Selma (Alabama) en 1965, concernant le mouvement des droits civiques américains, Carmen Ejogo incarne à nouveau Coretta Scott King, la femme de Martin Luther King, près de 15 ans après l'avoir incarné dans le téléfilm Boycott. Le film est l'un des plus importants succès de l'année. En plus de triompher côté box office[25], il est largement plébiscité par la critique[26],[27]. Carmen Ejogo est élue Meilleure actrice dans un second rôle par l'association de critiques de cinéma chargée de promouvoir les professionnels Afro-Américains de l'industrie cinématographique, Black Film Critics Circle. Elle est détentrice du même titre lors des NAACP Image Awards et remporte son second Black Reel Awards. La production est également nommée lors des Oscars du cinéma 2015.

Forte de cette nouvelle visibilité, elle enchaîne en étant la tête d'affiche du drame biographique Born to Be Blue avec Ethan Hawke qui raconte l'histoire du musicien Chet Baker. Bien que cette fois ci le succès au box office ne soit pas réellement au rendez vous, le film étant sorti dans un nombre de salles restreint[28], il reçoit néanmoins les éloges de la part des critiques[29],[30]. La performance de Carmen est reconnue à titre personnelle par une nomination dans la catégorie Meilleure actrice lors de la cérémonie des Canadian Screen Awards de 2017.

Confirmation commerciale (2016-présent)[modifier | modifier le code]

Continuant sur sa lancée, elle s'engage sur la série dérivée de la saga Harry Potter, Les Animaux fantastiques. J. K. Rowling, signe ici son premier scénario cinématographique et décrit cette nouvelle saga comme une « extension du monde des sorciers » pour les personnes ayant eu connaissance de la saga Harry Potter et non un préquel. Ce blockbuster fantastique remporte tous les suffrages, en plus d'un colossal résultat au box office[31], la critique est quasi unanime[32] et le film est nommé et récompensé à de nombreuses reprises lors de prestigieuses cérémonies[33]. C'est d'ailleurs le seul film adapté du monde des sorciers de J. K. Rowling à avoir reçu un Oscar du cinéma (Meilleurs costumes). Fin mars 2017, à la fin de son exploitation, le film arrive à la 60e place du box-office historique mondial et dépasse même les résultats obtenu par Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban en 2004.

En 2017, elle participe au court métrage de science-fiction, Prologue: Last Supper avec Demián Bichir, Michael Fassbender et James Franco, qui annonce la sortie d'Alien: Covenant, pour le 10 mai 2017. Il s'agit du sixième film de l'univers d'Alien et du troisième réalisé par Ridley Scott. Il s'agit d'une suite directe à Prometheus, ainsi que d'une préquelle au film Alien. La première bande annonce est dévoilée le 24 décembre 2016 sur la plateforme YouTube, et a fait près de 1 million de vues dans ses premières heures de diffusion[34]. Pour ce film, Carmen Ejogo retrouve sa partenaire des Animaux Fantastiques Katherine Waterston et incarne une biologiste, femme du personnage joué par Billy Crudup. Le film est un succès au box office et génère plus de 230 millions de dollars de recettes[35] et il est également validé par la critique[36].

Elle rejoint également la distribution du film d'horreur apocalyptique It Comes at Night, sortie en France le 21 juin et qui suit un père de famille, campé par Joel Edgerton, qui se voit dans l’obligation d’accueillir une famille dans sa maison dans la forêt, alors qu'un virus semble avoir mis à mal la civilisation telle qu’on la connaît[37]. Les retours sont positifs, la critique plébiscite le long métrage[38],[39].

Musique[modifier | modifier le code]

Carmen Ejogo est également impliquée dans l'industrie de la musique. Elle a notamment collaboré avec plusieurs artistes dans les années 1990. Elle a présenté son propre show, The Carmen Ejogo Video Show, sur la chaîne Power Station de BSB.

Elle est également auteur et interprète du morceau "Candles" du DJ Alex Reece, apparaissant également dans le clip vidéo et figure dans les crédits de production.

Elle a également prêté sa voix pour des duos avec son ex mari, Tricky. Elle est présente sur la bande originale du film Love's Labor's Lost (2000) ainsi que sur celle du film musical Sparkle (2012) ou elle interprète quatre chansons.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[1].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Cold Lazarus (mini série) : Blinda (4 épisodes)
  • 1998 : Colour Blind (mini série) : Rose-Angela Patterson (2 épisodes)
  • 2006-2007 : Kidnapped : Turner (personnage principal - saison 1, 13 épisodes)
  • 2008 : New York, police judiciaire : April Lannen (saison 18, épisode 14)
  • 2011 : Chaos : Fay Carson (personnage principal - saison 1, 13 épisodes)
  • 2013 : Zero Hour : Rebecca 'Beck' Riley (personnage principal - saison 1, 13 épisodes)
  • 2018 : The Girlfriend Experience : Bria Jones (personnage principal - saison 2, 14 épisodes)

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[8].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Black Reel Awards 2001 : Meilleure actrice - Network/Cable pour Sally Hemings: An American Scandal
  • NAACP Image Awards 2002 : Meilleure actrice dans un téléfilm ou une mini série dramatique pour Boycott
  • NAACP Image Awards 2006 : Meilleure actrice dans un téléfilm ou une mini série dramatique pour Lackawanna Blues
  • San Diego Film Critics Society Awards 2014 : Meilleure distribution pour Selma
  • Village Voice Film Poll 2014 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Selma
  • Washington D.C. Area Film Critics Association 2014 : Meilleure distribution pour Selma
  • Film Independent's Spirit Awards 2015 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Selma
  • Georgia Film Critics Association 2015 : Meilleure distribution pour Selma
  • Online Film & Television Association 2015 : Meilleure actrice pour Selma
  • Canadian Screen Awards 2017 : Meilleure actrice pour Born to Be Blue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Carmen Ejogo - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  2. (en) « Carmen Ejogo Wiki, Husband, Divorce, Boyfriend and Ethnicity », sur http://wikipicky.com/,
  3. (en) « Cold Lazarus », sur http://www.imdb.com/
  4. « Box Office - Le flic de San Francisco », sur http://www.jpbox-office.com
  5. (de) « Berlinale Archive - Programme 2000 », sur https://www.berlinale.de/
  6. (en) « Review Boycott (2000) », sur https://www.rottentomatoes.com/
  7. (en) « Lackawanna Blues (2005 TV Movie) - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/t
  8. a et b (en) « Carmen Ejogo - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  9. « L'encyclopédie des séries TV - Kidnapped », sur http://www.toutelatele.com/
  10. (en) « Box Office - The Brave One (2007) », sur http://www.boxofficemojo.com/
  11. (en) « Review Pride & Glory (2008) », sur https://www.rottentomatoes.com
  12. « Box Office - Pride & Glory (2008) », sur http://www.jpbox-office.com/
  13. (en) « Away We Go - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  14. (en) « Review Away We Go (2009) », sur https://www.rottentomatoes.com
  15. « Box Office - Away We Go (2009) », sur http://www.jpbox-office.com
  16. « CBS déprogramme Chaos, FX récupère Running Wilde », sur http://www.a-suivre.org/,
  17. (en) « Box Office - Sparkle (2012) », sur http://www.boxofficemojo.com/
  18. (en) « Sparkle (2012) - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  19. (en) « Alex Cross (2012) - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com
  20. (en) « Box Office - Alex Cross », sur http://www.boxofficemojo.com
  21. « ABC annule Zero Hour après 3 épisodes. », sur http://www.a-suivre.org/,
  22. « American Nightmare 2 : Anarchy - Box Office », sur http://www.jpbox-office.com/
  23. « The Purge - Box Office », sur http://www.jpbox-office.com/
  24. (en) « The Purge 2 - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  25. « Box Office - Selma (2015) », sur http://www.jpbox-office.com/
  26. (en) « Selma - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  27. (en) « Review - Selma (2015) », sur https://www.rottentomatoes.com/
  28. (en) « Box Office - Born to be blue », sur http://www.boxofficemojo.com/
  29. (en) « Review - Born to be blue (2016) », sur https://www.rottentomatoes.com/
  30. (en) « Born to be blue (2015) - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com
  31. (en) « Box Office - Fantastic Beasts and Where To Find Them », sur http://www.boxofficemojo.com/
  32. (en) « Review - Les animaux fantastiques », sur https://www.rottentomatoes.com/
  33. (en) « Les animaux fantastiques - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/
  34. (en) Karen Butler, « Katherine Waterston, Michael Fassbender appear in first 'Alien: Covenant' trailer », sur http://www.upi.com/,
  35. (en) « Box Office - Alien: Covenant », sur Box Office Mojo
  36. (en) « Review Alien: Covenant », sur Rotten Tomatoes
  37. Arthur Cios, « Trailer : It Comes at Night, un film d’horreur aussi subtil que flippant », sur http://www.konbini.com/,
  38. (en) « Review : It comes at night », sur Rotten Tomatoes
  39. Emmanuelle Spadacenta, « IT COMES AT NIGHT : chronique », sur cinema teaser,

Liens externes[modifier | modifier le code]