Saint-Mathias-sur-Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Mathias-sur-Richelieu
Saint-Mathias-sur-Richelieu
Cimetière de l'église Saint-Mathias
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Subdivision régionale Rouville
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jocelyne G. Deswarte
2017-2021
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Mathiassois, Mathiassoise
Population 4 531 hab.[1] (2016)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 00″ nord, 73° 16′ 00″ ouest
Superficie 4 720 ha = 47,20 km2
Divers
Code géographique 24 55065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte topographique de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu
Liens
Site web http://www.st-mathias.org/

Saint-Mathias-sur-Richelieu est une municipalité du Québec située dans la MRC de Rouville en Montérégie[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Mathias-sur-Richelieu est ainsi baptisée en mémoire de l'apôtre Mathias[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Rouville

Saint-Mathias-sur-Richelieu est située à l'extrémité ouest de la MRC de Rouville, à l'est de la rivière Richelieu où se trouve le Bassin de Chambly. Son artère principale est le « Chemin des Patriotes » (Route 133).

Elle est traversée par la rivière des Hurons.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Basile-le-Grand McMasterville,
Otterburn Park
Mont-Saint-Hilaire Rose des vents
Carignan N Saint-Jean-Baptiste
O    Saint-Mathias-sur-Richelieu    E
S
Chambly Richelieu Marieville

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque de la Nouvelle-France, le lieu était dénommé "Pointe-à-Olivier".

« À l'époque de la fondation de la paroisse de L'Immaculée-Conception-de-la-Pointe-à-Olivier en 1739, le territoire était identifié sous le nom de "Pointe-à-Olivier", depuis environ 1700. Le peu de dévotion qui animait les paroissiens à l'endroit de saint Olivier entraîne, en 1809, le remplacement de cet hagionyme par Saint-Mathias, choix de monseigneur Plessis. Sur le plan municipal, la municipalité de Saint-Mathias-de-Chambly voit le jour en 1845. Abolie en 1847, cette municipalité se verra substituer celle de Saint-Mathias en 1855, que les Mathiassois transforment en Saint-Mathias-sur-Richelieu en 1988[3]. »

Le , le commandant du fort Chambly, le capitaine Claude Hertel de Beaulac, mourut à Pointe-à-Olivier.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
3 5534 0144 1494 5064 6184 531

Administration[modifier | modifier le code]

Attraits[modifier | modifier le code]

Outre le Parc des Voiles et sa marina, l'église Saint-Mathias est la principale attraction touristique de la municipalité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Mathias-sur-Richelieu », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 21 mars 2011)
  3. a et b « Saint-Mathias-sur-Richelieu », sur Commission de toponymie du Québec

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]