Mont-Saint-Hilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mont-Saint-Hilaire
Mont-Saint-Hilaire
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Montérégie
Subdivision régionale La Vallée-du-Richelieu
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Yves Corriveau
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Hilairemontais, Hilairemontaise
Population 18 585 hab. ()
Densité 408 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 44″ nord, 73° 11′ 30″ ouest
Superficie 4 550 ha = 45,5 km2
Divers
Fuseau horaire UTC-5
Code géographique 2457035
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Mont-Saint-Hilaire
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Mont-Saint-Hilaire
Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal
Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Mont-Saint-Hilaire
Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal
Voir sur la carte topographique de Montréal
City locator 14.svg
Mont-Saint-Hilaire
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Mont-Saint-Hilaire est une ville du Québec (Canada), située dans la municipalité régionale de comté de la Vallée-du-Richelieu, dans la région administrative de la Montérégie[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville a été nommée ainsi en l'honneur d'Hilaire de Poitiers, docteur de l'Église[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Mont-Saint-Hilaire est séparée de la ville voisine de Belœil par la rivière Richelieu. Par ailleurs, Mont-Saint-Hilaire est située au pied du mont Saint-Hilaire.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Mont Saint-Hilaire[modifier | modifier le code]

Le mont Saint-Hilaire est âgé de 124 millions d'années et compte parmi les neuf collines montérégiennes. Il contient plus de 600 espèces de plante et plus de 10 000 spécimens de minéraux.

Réserve de biosphère[modifier | modifier le code]

En 1978, le Mont Saint-Hilaire est reconnu par l'Unesco comme la première réserve de biosphère du Canada. D'une surface de 11 km2, elle comprend notamment l'un des derniers vestiges de la forêt feuillue ancienne du Québec et abrite de nombreuses espèces rares et en voie de disparition. Sa forêt n'a jamais été exploitée[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bivouac du col. Wetherall à St-Hilaire de Rouville, 1840

Jean-Baptiste de Rouville est le premier seigneur de la région en 1694. Il y a formation d'un village dans la montagne en 1745. La première chapelle est construite en 1798, près de la rivière Richelieu. Près de vingt ans plus tard, en 1822, un bac permet de passer de Belœil à Mont-Saint-Hilaire. Le pont du chemin de fer, qui relie Belœil et Saint-Hilaire, est construit en 1848 par la Saint-Lawrence and Atlantic Railway. La famille Campbell, propriétaire de la montagne après celle des Rouville, vend la montagne à un officier anglais : le Brigadier Andrew Hamilton Gault, il protège la montagne pendant 45 ans. Ensuite Gault lègue la montagne à l'université McGill avant de décéder, en 1958.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
12 26713 06414 27015 72018 20018 585

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[6]

Mont-Saint-Hilaire
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Michel Gilbert Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Yves Corriveau Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville accueille 3 écoles primaires : Au-fil-de-l'eau (659 élèves), de l'Aquarelle (354 élèves) et de la Pommeraie (383 élèves). On y retrouve aussi 2 écoles secondaires, dont Ozias-Leduc, recevant 1480 élèves[7]et le collège Saint-Hilaire, une école secondaire privée qui reçoit des élèves de la région[8].

Culture[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Manoir Rouville-Campbell
  • Maison des cultures amérindiennes
  • Manoir Rouville-Campbell
  • Église Saint-Hilaire (décorée par Ozias Leduc)
  • Monument aux Patriotes, dans le parc des Patriotes, en face du Manoir Rouville-Campbell sur le chemin des Patriotes.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Donat Daigle, homme politique, né à Mont-Saint-Hilaire;
  • Jordi Bonet, peintre, céramiste, muraliste et sculpteur a habité à Saint-Hilaire;
  • Paul-Émile Borduas, peintre québécois, auteur et principal signataire de Refus global est aussi né à Saint-Hilaire;
  • Ozias Leduc, un des peintres les plus importants du Québec, est né à Mont-Saint-Hilaire.
  • Arsène Bessette, écrivain, est né à Mont-Saint-Hilaire.
  • Ernest Choquette, écrivain et politicien, est né à Mont-Saint-Hilaire.
  • Guy Delahaye, poète et psychiatre né à Mont-Saint-Hilaire.
  • Yan England, acteur, animateur de télévision, scénariste, producteur et réalisateur de courts métrages québécois né à Mont-Saint-Hilaire.
  • Yvan Adam, peintre et affichiste, est né à Saint-Hilaire en 1955.
  • Louis Boileau-Domingue, gardien de but (Arizona Coyotes), né à St-Hilaire en 1992.
  • Laurent Duvernay-Tardif, médecin et joueur de football dans la NFL.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]