Les Jardins-de-Napierville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Napierville (homonymie).
Les Jardins-de-Napierville
Situation au Québec
Situation au Québec
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Montérégie
Statut municipal Municipalité régionale de comté
Chef-lieu Saint-Michel
Constitution 1er février 1982
Démographie
Population 27 452 hab. (2017)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 58″ nord, 73° 33′ 13″ ouest
Superficie 80 247 ha = 802,47 km2
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 450 ou 579
Code géographique 680
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Les Jardins-de-Napierville

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte topographique du Canada
City locator 14.svg
Les Jardins-de-Napierville
Liens
Site web mrcjardinsdenapierville.ca

Les Jardins-de-Napierville sont une municipalité régionale de comté (MRC) du Québec (Canada) dans la région de la Montérégie. Son chef-lieu est Saint-Michel[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Découpage de la MRC des Jardins-de-Napierville, en rouge Saint-Michel, le chef-lieu.
Poste frontalier à Saint-Bernard-de-Lacolle.
Église Saint-Rémi.

La municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville se trouve dans l'est du pays du Suroît à la frontière avec les États-Unis. Elle est est bornée par la MRC de Roussillon au nord, celle du Haut-Richelieu à l'est, le comté de Clinton dans l'état américain de État de New York au sud, ainsi que par les MRC du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry à l'ouest[3].

La superficie totale est de 804,55 km2, dont 802,47 km2 terrestres[2]. La qualité des sols et les conditions climatiques favorables lui valent le surnom de jardin horticole du Québec. La zone agricole couvre 97,7 % du territoire[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des Français, le territoire des Jardins-de-Napierville sert de passage aux Amérindiens entre les sites des actuelles villes de New York et de Montréal, une élévation naturelle de terrain y permettant le portage tout au long de l'année[5]. En 1733, le gouverneur de la Nouvelle-France Charles de Beauharnois et l'intendant Gilles Hocquart concèdent une seigneurie sur la rive gauche du Richelieu correspondant à l'actuelle ville de Napierville et ses environs à Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry, militaire et ingénieur, qui lui donne son nom[6]. En 1750, le Jacques-Pierre de Taffanel de La Jonquière et l'intendant François Bigot concèdent à Jean-Baptiste Leber de Senneville la seigneurie de La Salle, dont le territoire correspond à Saint-Rémi et ses environs[7]. Ces seigneuries relèvent de l'administration du gouvernement de Montréal[8].

La MRC est nommée en l'honneur de Napier Christie Burton, lieutenant général de l'armée anglaise mort en 1835 ; le nom Les Jardins provient de la pratique abondante de l'horticulture dans ce coin de pays.

Politique[modifier | modifier le code]

Le préfet de la MRC est élu parmi et par les maires des municipalités meémbres. Le préfet actuel (2017) est Paul Viau, maire du canton de Hemmingford. Le préfet suppléant est Clément Lemieux, maire de Sainte-Clotilde[2]. Le territoire de la MRC fait partie des circonscriptions de Huntingdon et de Sanguinet pour la représentation à l'Assemblée nationale du Québec[9] et de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes du Canada[10].

Municipalités[modifier | modifier le code]

La MRC se compose de 11 municipalités.

Collectivités locales des Jardins-de-Napierville[11]
Code Nom Statut Date de constitution Maire / préfet Superficie (km2) Population 2017 Densité (hab./km2)
Total Eau Terre
68005 Saint-Bernard-de-Lacolle Paroisse 1855-07-01 Robert Duteau 113,64 0,29 113,35 1 456 13
68010 Hemmingford Village 1878-01-01 Drew Somerville 1,08 - 1,08 820 759
68015 Hemmingford Canton 1855-01-07 Paul Viau 157,31 0,43 156,88 1 779 11
68020 Sainte-Clotilde Municipalité 1885-04-02 Clément Lemieux 78,46 0,38 78,08 1 878 24
68025 Saint-Patrice-de-Sherrington Municipalité 1855-01-07 Daniel Lussier 92,44 0,08 92,36 1 988 22
68030 Napierville Municipalité 1873-01-01 Chantale Pelletier 4,49 - 4,49 3 591 800
68035 Saint-Cyprien-de-Napierville Municipalité 1855-01-07 Normand Lefebvre 98,01 0,15 97,86 1 872 19
68040 Saint-Jacques-le-Mineur Municipalité 1855-01-07 Lise Sauriol 67,68 0,27 67,41 1 586 24
68045 Saint-Édouard Municipalité 1855-01-07 Ronald Lécuyer 52,51 0,01 52,50 1 328 25
68050 Saint-Michel Municipalité 1855-01-07 Jean-Guy Hamelin 60,12 0,26 59,86 3 026 51
68055 Saint-Rémi Ville 1975-09-20 Sylvie Gagnon-Breton 78,80 0,20 78,60 8 128 103
680 Les Jardins-de-Napierville MRC 1982-01-01 Paul Viau 804,54 2,07 802,47 27 452 34

Société[modifier | modifier le code]

Écoles secondaires de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries : École Louis-Cyr à Napierville, École Pierre-Bédard à Saint-Rémi.

Personnalités

Notes et références[modifier | modifier le code]

Signes conventionnels : - Néant ou non significatif . Non disponible ...Calcul sans objet x Confidentiel
Note : Les totaux peuvent être légèrement différents des sommes des composantes en raison des arrondissements.

  1. Les informations de la fiche proviennent de MAMOT, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Les Jardins-de-Napierville », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 680,‎ (lire en ligne), sauf exceptions suivantes :
    a. Coordonnées géographiques : RNC, Ressources naturelles Canada, « Le Haut-Saint-Laurent », Toponymes, Gouvernement du Canada, no EKTUW,‎ (lire en ligne).
    b. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 8 août 2017), carte 1/15 000.
  2. a, b et c MAMOT, « Les Jardins-de-Napierville », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 680,‎ (lire en ligne).
  3. MAMOT, 16 - Montérégie, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), carte.
  4. « MRC Jadrins-de-Napierville », (consulté le 6 juin 2013).
  5. Pierre Couture, « Historique », Saint-Cyprien-de-Napierville,‎ (lire en ligne).
  6. CTQ, Commission de toponymie du Québec, « Seigneurie de Léry », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 119029,‎ (lire en ligne).
  7. CTQ, « Seigneurie de La Salle », Banque de noms de lieux du Québec, Gouvernement du Québec, no 119030,‎ (lire en ligne).
  8. « Léry (seigneurie) », Mémoire du Québec,‎ (lire en ligne).
  9. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », sur Directeur général des élections du Québec (consulté le 20 juin 2013).
  10. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).
  11. MAMOT, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Les Jardins-de-Napierville », Répertoire des municipalités, Gouvernement du Québec, no 680,‎ (lire en ligne), Collectivités locales : no 68005 - Saint-Bernard-de-Lacolle, no 68010 - Hemmingford VL, no 68015 - Hemmingford CT, no 68020 - Sainte-Clotilde, no 68025 - Saint-Patrice-de-Sherrington, no 68030 - Napierville, no 68035 - Saint-Cyprien-de-Napierville, no 68040 - Saint-Jacques-le-Mineur, no 68045 - Saint-Édouard, no 68050 - Saint-Michel, no 68055 - Saint-Rémi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]