Nicole Scherzinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Scherzinger
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicole Scherzinger en 2012.
Informations générales
Nom de naissance Nicole Prascovia Elikolani Valiente Scherzinger
Naissance (39 ans)
Honolulu, Hawaï, États-Unis
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, R&B, dance
Années actives 2001 - Présent
Labels Cheyenne Polydor (2001-2002)
A&M / Interscope Records (2004-2013)
RCA Records (depuis 2014)[1]
Site officiel nicolescherzingermusic.com (en)

Nicole Prascovia Elikolani Valiente Scherzinger, née le , est une chanteuse américaine d'origine hawaïenne (Honolulu).

Elle débute et se fait remarquer suite à sa participation au télé-crochet musical Popstars mais c'est grâce au girl groupe The Pussycat Dolls qu'elle acquiert à la notoriété. Elle est aussi danseuse, parolière et actrice.

Elle a sorti trois albums solo : Her Name Is Nicole (2006), Killer Love (2011) et Big Fat Lies (2014).

Elle remporte la saison 10 de Dancing with the Stars avec son partenaire Derek Hough.

Depuis 2011, elle intervient, de manière régulière, en tant que juge de l'émission The X Factor.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Nicole Scherzinger naît à Honolulu dans l'État d'Hawaï le [2], d'un père philippin et d'une mère ukraino-hawaïenne[3]. Elle a une sœur Keala.

Enfant, elle est attirée par le monde du spectacle et assiste à de nombreuses représentations que donne sa famille.

Adolescente, elle suit des cours d'arts du spectacle. À l'âge de 14 ans, elle participe à sa première pièce, dans l'Actors Theatre of Louisville(Kentucky). À la Wright State University de Dayton (Ohio) lui sont enseignés le théâtre et la danse. Elle décroche des rôles tout en gagnant sa vie en tant que mannequin[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

1999-2010 : Révélation musicale : de Popstars aux Pussycat Dolls[modifier | modifier le code]

En tournée avec les Pussycat Dolls, en 2006

En 1999, Nicole apprend que le groupe Days Of The New recherche une chanteuse. Elle enregistre alors des maquettes avec Travis Meeks (en). Peu après, le producteur du groupe, Scott Litt, la fait venir à Los Angeles : elle y enregistre le deuxième album avec eux, puis tout le groupe part en tournée[5],[6]. La série de concerts terminée, elle se met à travailler à sa musique.

Elle se présente en 2001 au concours Popstars à Chicago dans le but de former un girls band et remporte la compétition[6]. Eden's Crush fait sensation. Le groupe passe un peu plus d'un an ensemble et se produit sur scène avec *NSYNC et Jessica Simpson[5]. Dans le même temps, elle décroche des rôles mineurs dans des films comme Chasing Papi avec Sofía Vergara et Roselyn Sánchez ou encore la comédie L'amour n'a pas de prix avec Christina Milian. Elle apparaît également, à la télévision, pour des petits rôles, dans des séries télévisées comme Sabrina, l'apprentie sorcière, deux épisodes de Ma famille d'abord dans laquelle elle séduit Damon Wayans puis un épisode d'Half and Half.

Elle apprend en 2003, que Robin Antin cherche des chanteuses pour former un groupe de filles. Jimmy Lovine et Ron Fair, deux célébrités de l'industrie américaine de la musique, sont impliqués dans le projet pour rechercher les perles rares. Elle passe faire un show a cappella, sa prestation impression les producteurs, puis elle se voit confier le rôle de chanteuse principale des Pussycat Dolls, c'est ainsi qu'elle intègre le groupe, de 2005 à 2010[5].

Photographiée en 2007.

Elle sort trois albums à succès avec ce groupe[6] : PCD en 2005, Doll Domination en 2008 et Doll Domination 2.0 en 2009.

Son premier album solo Her Name is Nicole doit sortir le mais est repoussé de nombreuses fois. Whatever U like en collaboration avec le rappeur T.I. est le premier single US alors que Baby Love a été choisi comme premier single pour l'Europe. Whatever U Like a été un flop aux États-Unis, puis vint Baby Love feat. Will.i.am qui ne séduit pas non plus le public européen[7]. La maison de disque prend alors la décision d'annuler l'album. La majorité des morceaux que Nicole avait enregistré seule est alors réattribué au second opus des Pussycat Dolls, Doll Domination[8],[9],[10].

En 2009, elle fait une apparition dans le premier épisode de Big Time Rush, puis, le 5 avril de cette même année, elle interprète America the Beautiful à Wrestlemania XXV, un grand show de catch aux États-Unis, devant plus de 75 000 spectateurs. Le 2 octobre 2009, elle participe à un concert du guitariste Slash (ex-Guns N'Roses) à Las Vegas. Quelques jours après, Nicole confirme qu'elle participera à une chanson de son premier album intitulé Slash, sorti en avril 2010[11]. Le titre de cette chanson est Baby Can't Drive interprétée en duo avec Alice Cooper et qui compte également la participation de Flea et Steven Adler.

Parallèlement, elle devient membre du jury de l'émission The Sing-Off diffusée sur le réseau NBC.

depuis 2010 : Carrière solo, télé-crochets et télévision[modifier | modifier le code]

Lors des auditions pour The X Factor dans le New Jersey, en 2011.

En 2010, des rumeurs de séparation des Pussycat Dolls commencent à êtres publiées dans la presse. Durant l'été, Jessica Sutta, Ashley Roberts, Melody Thornton et Kimberly Wyatt quittent officiellement le groupe. Nicole annonce à Robin Antin son départ du groupe quelques semaines après le départ des autres, ne souhaitant pas rester malgré la ferme intention de Robin Antin d'embaucher de nouveaux membres[12].

Entre mars et mai 2010, elle participe et remporte la saison 10 de Dancing with the Stars avec son partenaire de danse Derek Hough. L'émission est diffusée sur ABC depuis 2005, et elle a dû affronter comme autres célébrités Pamela Anderson, Shannen Doherty ou encore Buzz Aldrin. Elle profite de cette visibilité pour montrer et partager une autre facette de sa personnalité, souhaitant se détacher de l'image de "la fille des Pussycat Dolls"[9].

Entre temps, elle rencontre le succès avec une ballade pop, Heartbeat, une chanson d'Enrique Iglesias présente sur l'album Euphoria sorti le 5 juillet 2010[13].

La fin officielle du groupe l'encourage enfin à dévoiler ses premiers solo : notamment l'album Killer Love, avec le label Interscope en 2011, certifié disque d'or[7], dont le premier single Poison (produit par le célèbre RedOne[14]) s'est vendu à plus de 220.000 exemplaires. De cet ère est également issu le morceau pop Don't Hold Your Breath[13], certifié disque de platine en Australie, vendu à plus de 430.000 exemplaires au Royaume-Uni et à près de 90.000 exemplaires aux États-Unis[7]. Elle renouvellera un succès similaire, avec le titre estivale Right There en duo avec le rappeur 50 Cent.

En tournée pour l'album Killer Love.

A la rentrée 2011 elle fait partie du jury de la première saison de la version américaine de The X Factor diffusé sur la FOX, en remplacement de Cheryl Cole qui n'a pas convaincu aux premières auditions. Cheryl Cole avait été membre du jury de la version anglaise entre 2008 et 2010, après avoir remporté la version anglaise de Popstars en 2002, tandis que Nicole Scherzinger en avait remporté la version américaine en 2001 et avait auparavant participé en tant que juge invitée à la version anglaise de la 7e saison de The X-Factor. Elle n'est pas reconduite pour la saison 2 de la version américaine, tout comme Paula Abdul, elles sont remplacées par Britney Spears et Demi Lovato.

En décembre 2011, elle livre une performance acclamée par les critiques au Royal Variety en chantant de l'opéra[15].

À partir d'août 2012, elle est à nouveau juge invitée dans la version anglaise de la 9e saison de The X-Factor, avant d'être engagée pour remplacer Kelly Rowland au poste du juge[16]. Elle participe à la révélation, au grand public, du chanteur James Arthur. La même année, elle décroche un rôle mineur de méchante dans le blockbuster Men in Black 3 donnant la réplique à Jemaine Clement, ce qui lui vaut une citation pour un Teen Choice Awards.

En 2013, elle sort un single pop intitulé Boomerang annonciateur d'un troisième album. Finalement, le titre ne bénéficie pas d'une importante commercialisation[17] et se vend uniquement en Angleterre et en Irlande[7]. Cette même année, elle continue d'enchaîner les collaborations sur plusieurs titres notamment Far Away from Home avec will.i.am, Missing You avec Alex Gaudino[18] ainsi que Io Ti Penso Amore avec David Garrett et enfin Memory avec Il Divo[19].

Pochette du premier extrait de l'album Big Fat Lie, Your Love.

En 2014, est finalement sélectionné le titre estival Your Love comme introduction à son troisième album solo nommé Big Fat Lie, chez RCA Records[20]. Un second single sera commercialisé intitulé Electric Blue qui lui permet de retrouver le rappeur T.I.[21]. Cet album est cependant un échec commercial en dépit d'une réception critique plutot favorable[7],[22],[23],[24].

Entre temps, elle joue son propre rôle dans un épisode de la série télévisée Mixology et séduit la critique dans la comédie musicale Cats. Une prestation qui lui vaut une citation pour le Laurence Olivier Awards de la meilleure actrice dans un second rôle[25]. Cette récompense majeure est un équivalent britannique des Molières français ou des Tony Awards américains.

En 2016, elle donne de la voix pour le film d'animation à succès Vaiana : La Légende du bout du monde puis, elle collabore à nouveau avec Will.i.am pour le titre Mona Lisa Smile ainsi qu'avec son groupe The Black Eyed Peas pour le morceau #WHEREISTHELOVE. La même année, elle participe au titre décalé Papi de et avec Todrick Hall et fait son retour en tant que coach de The X Factor (Royaume-Uni)[26].

En 2017, elle joue un second rôle dans le téléfilm Dirty Dancing aux côtés d'Abigail Breslin, il s'agit de l'adaptation télévisuelle du film culte Dirty Dancing, de 1987. Elle incarne le personnage de Penny, joué à l'origine par Cynthia Rhodes[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

De à , Nicole Sherzinger a été en couple avec le chanteur et musicien américain Nick Hexum[28].

De 2006 à 2007, elle a fréquente l'acteur américain Talan Torriero[29]. De mars à octobre 2007, elle a été en couple avec l'acteur américain Dane Cook[30].

En , Nicole Scherzinger commence à fréquenter le pilote automobile britannique Lewis Hamilton, qu'elle a rencontré l'année précédente lors des MTV Europe Music Awards[31],[32]. Après une première rupture en [33], ils se réconcilient le mois suivant[34]. Une nouvelle rupture survient en [35],[36], mais le couple se reforme au mois de [37],[38],[39]. Après une troisième séparation en [40], le couple se reforme en [41],[42].

Elle a crée sa propre ligne de vêtements en partenariat avec l'entreprise Missguided. Elle est également égérie de la marque Proactiv +[43].

En 2013, elle se fait remarquer pour son engagement dans de nombreuses organisations à but caritatif et solidaire. Elle est notamment nommée ambassadrice des Special Olympics. Elle affirme publiquement se sentir proche du combat mené par cet organisme car l"une de ses proches est atteinte de trisomie[43].

Le 4 février 2015, Nicole Scherzinger et Lewis Hamilton annoncent leur séparation définitive, le pilote de F1 ayant refusé d'épouser la chanteuse[44],[45].

En juin 2015, elle a eu une liaison avec le joueur de football suisse Pajtim Kasami[46]. Depuis novembre 2015, elle est en couple avec le joueur de tennis bulgare Grigor Dimitrov[47].

Les tabloïds lui ont également prêté des liaisons avec : l'acteur américain Nick Cannon[48] et le chanteur et musicien britannique Ed Sheeran en août 2015[49].

Discographie[modifier | modifier le code]

Source[50],[51],[52],[53],[54] :

Albums avec les Pussycat Dolls[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie des Pussycat Dolls.

Album solo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Nicole Scherzinger.

Singles avec Les Pussycat Dolls[modifier | modifier le code]

Singles solo[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Whatever U Like avec T.I (1er single aux États-Unis)
  • 2007 : Baby Love avec Will.i.am (1er single en Europe et 2e single aux États-Unis)
  • 2007 : Super Villain (3e single prévu mais remplacé par Puakenikeni, produit par Akon. Puakenikeni est sélectionné par vote sur le site officiel de la chanteuse)
  • 2009 : Hotel Room Service avec Pitbull
  • 2010 : Nobody Can Change Me
  • 2010 : Poison (produit par RedOne)
  • 2010 : GoldenEye (pour les besoins du jeu vidéo GoldenEye 007 sortie en novembre 2010 sur Wii, elle reprend donc le tube chanté par Tina Turner en 1995)
  • 2011 : Don't Hold Your Breath
  • 2011 : Right There avec 50 Cent
  • 2011 : Wet
  • 2011 : Try With Me
  • 2013 : Boomerang
  • 2014 : Your Love
  • 2014 : On The Rocks
  • 2014 : Big Fat Lies
  • 2014 : Run (1er single aux États-Unis)
  • 2014 : Bang
  • 2015 : Electric Blue

Duos et collaborations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[55].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert Copsey, « Nicole Scherzinger signs new record deal, confirms album release », Digital Spy,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Nicole Scherzinger is back on X Factor TONIGHT - here's the lowdown », The Sun,‎ (lire en ligne)
  3. « La biographie de Nicole Scherzinger avec Gala.fr », sur Gala
  4. (en) « Nicole Scherzinger Biography », sur IMDb
  5. a, b et c « Nicole Scherzinger - Toute l'actu ! », sur Pure people
  6. a, b et c « Nicole Scherzinger : biographie », sur Télé-Loisirs.fr
  7. a, b, c, d et e « Nicole Scherzinger - Les Chiffres de ventes », sur Charts in France
  8. « Nicole Scherzinger balance sur les Pussycat Dolls : "Je chantais 95 % des chansons toute seule" ! », sur Public,
  9. a et b « Nicole Scherzinger en interview », sur Charts in France,
  10. Julien Goncalves, « Nicole Scherzinger : "J'étais la voix des Pussycat Dolls à 95%" », sur Charts in France,
  11. Nicole Scherzinger confirme sa présence sur l'album de Slash, Blabbermouth, 13 octobre 2009.
  12. Thierry Cadet, « Nicole Scherzinger de nouveau en solo : écoutez ! », sur Charts in France,
  13. a et b Jonathan Hamard, « Nicole Scherzinger dévoile "Don't Hold Your Breath" », sur Charts in France,
  14. Jonathan Hamard, « Nicole Scherzinger produite par RedOne », sur Charts in France,
  15. (en) « Sing for Me! Four Phantoms Seduce The X Factor’s Nicole Scherzinger at London’s Royal Variety Performance », sur Broadway.com,
  16. http://www.ninapeople.com/nicole-scherzinger-dans-la-version-british-de-x-factor-a59519.html
  17. Julien Goncalves, « UK : Nicole Scherzinger et Hurts boycottés par BBC Radio 1 », sur Charts in France,
  18. Julien Goncalves, « Nicole Scherzinger donne de la voix sur le single "Missing You" d'Alex Gaudino », sur Charts in France,
  19. Julien Goncalves, « Nicole Scherzinger reprend "Memory" avec Il Divo pour l'album "A Musical Affair" », sur Charts in France,
  20. Julien Goncalves, « Clip de "Your Love" : Nicole Scherzinger sexy et amoureuse sous le soleil de Malibu », sur Charts in France,
  21. « Nicole Scherzinger avec T.I. sur Electric Blue », sur Purebreak Musique Mag,
  22. (en) Ed Potton, « Nicole Scherzinger: Big Fat Lie », sur The Times,
  23. (en) Theo Watt, « Nicole Scherzinger 'Big Fat Lie' - First Listen! », sur MTV,
  24. (en) Lewis Corner, « Nicole Scherzinger: Big Fat Lie album review - Not quite so Schamazing », sur Digital Spy,
  25. (en) Hannah Furness, « National Theatre suffers Olivier Awards embarrassment as it picks up fewest nominations in 40 years », sur The Telegraph,
  26. Yohann Ruelle, « "X Factor" : Nicole Scherzinger de retour dans le jury du télé-crochet britannique », sur Charts in France,
  27. « Nicole Scherzinger au casting du remake de "Dirty Dancing" », sur rtbf.be,
  28. « Nick Hexum and Nicole Scherzinger », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  29. « Nicole Scherzinger and Talan Torriero », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  30. « Nicole Scherzinger and Dane Cook », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  31. (en) Lewis Hamilton hand in hand with Pussycat Nicole
  32. (en) Lewis Hamilton Opens Up About Nicole Scherzinger Split
  33. (en) [1]
  34. (en) [2]
  35. Lewis Hamilton confirme sa rupture avec Nicole Scherzinger
  36. (en) [3]
  37. (en) [4]
  38. (en) [5]
  39. (en) Scherzinger And Lewis Hamilton Back Together
  40. (en) [6]
  41. (en) [7]
  42. (en) Nicole Scherzinger and Lewis Hamilton back together; fans of relationships go nuts
  43. a et b « NICOLE SCHERZINGER : 5 CHOSES QU’ELLE A ACCOMPLIES EN DEHORS DE LA MUSIQUE ! », sur Mtv,
  44. (en) http://www.telegraph.co.uk/news/celebritynews/11389031/Nicole-Scherzinger-splits-up-with-Lewis-Hamilton-over-marriage-row.html
  45. (en) Nicole Scherzinger, Lewis Hamilton Split After Engagement Rumors, Breakups
  46. « Pajtim Kasami and Nicole Scherzinger », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  47. « Grigor Dimitrov and Nicole Scherzinger », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  48. « Nick Cannon and Nicole Scherzinger », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  49. « Nicole Scherzinger and Ed Sheeran », sur Who's Dated Who? (consulté le 1er mars 2017)
  50. « La discographie de Nicole Scherzinger », sur all for music
  51. « Discographie de Nicole Scherzinger », sur musique ados
  52. « Albums Nicole Scherzinger - toute sa discographie », sur NRJ
  53. « Discographie de Nicole Scherzinger », sur Universal Music
  54. « Nicole Scherzinger », sur Charts In France
  55. (en) « Nicole Scherzinger - Awards », sur IMDb
  56. « Photos : Nicole Scherzinger : concours de glam avec Gillian Anderson aux Olivier Awards ! », sur Public,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]