Rien ne s'oppose à la nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rien ne s'oppose à la nuit
Auteur Delphine de Vigan
Pays France
Genre Roman
Éditeur Jean-Claude Lattès
Date de parution
Nombre de pages 400
ISBN 2709635798

Rien ne s'oppose à la nuit est un roman de Delphine de Vigan paru le aux éditions Jean-Claude Lattès.

Résumé[modifier | modifier le code]

Delphine de Vigan, à la suite du suicide de sa mère, écrit sur celle-ci dans un roman en plusieurs parties : tout d'abord, l'enfance de Lucile (le nom de sa mère); ensuite, sa vie d'adulte (qui débute réellement à la naissance de Delphine). Elle alterne le récit par des chapitres où elle conte la vie de Lucile et d'autres où elle décrit ses propres recherches et son désarroi pour tenter d'achever ce projet qui l'obsède. L'auteur nous fait découvrir la bipolarité de sa mère, ainsi que les bouleversants drames familiaux qu'a vécus celle-ci.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le titre du livre reprend des paroles de la chanson Osez Joséphine (1991) d'Alain Bashung, écrite avec Jean Fauque.

Dans la préface de son ouvrage Vivre avec un maniaco-depressif (2016), Christian Gay en conseille la lecture comme un regard différent des récits centrés sur la maladie[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'ouvrage a été récompensé par le prix du roman Fnac, le prix Renaudot des lycéens et le prix France Télévisions (2011), ainsi que le grand prix « roman » des lectrices de Elle (2012).

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Gay, Vivre avec un maniaco-dépressif, éditions Pluriel, , 209 p. (ISBN 978-2-818-50511-3), p. XVI

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]