Rencontres internationales de Lure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rencontres internationales de Lure
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique association loi de 1901
Fondation
Fondation 1952
Fondateur Maximilien Vox, Jean Garcia, Robert Ranc, Jean Giono, Lucien Jacques
Identité
Siège Lurs
Structure Association Loi 1901
Personnages clés Maximilen Vox, Jean Garcia, Gérard Blanchard
Président Adeline Goyet
Secrétaire général Frank Adebiaye, Anna-George Lopez
Trésorier Céline Chenu, Laure Dubuc
Site web Rencontres internationales de Lure

Les Rencontres Internationales de Lure ont été créées en 1952 à Lurs-en-Provence à l'initiative de Maximilien Vox, en compagnie de Jean Garcia, Robert Ranc, Jean Giono et Lucien Jacques.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Maximilien Vox, alors éditeur à Paris, fut conduit à Lurs par Jean Giono. Frappé par la beauté exceptionnelle de ce site perché sur un éperon rocheux situé entre la Durance et la montagne de Lure et, malgré un village en état de délabrement fort avancé, Maximilien Vox eut alors l'idée d'y faire venir tous ses amis typographes, éditeurs, photographes, etc. pour réfléchir sur leurs professions loin des agitations de la capitale. Jean Giono lui assura alors : Vous allez réussir parce que vous parlerez métier !

Premières réunions[modifier | modifier le code]

Les premières Rencontres débutèrent donc en 1953 sous la dénomination École de Lure ou École de la montagne de Lure ou encore Entretiens de Lurs.

Au départ simple réunion d'amis, les Rencontres s'enrichirent rapidement de participants étrangers et se constituèrent en association loi de 1901, le 15 avril 1957, sous la dénomination Association des Compagnons de Lure. Le siège social était fixé dans les locaux de Pierre Lamaison, 13 rue de Grenelle à Paris.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Le règlement intérieur précisait dans son article premier : Le Rendez-vous de Lure est une Retraite Graphique Internationale, organisée annuellement par l'Association des Compagnons de Lure, dans les maisons de la Fondation Monod-Vox à Lurs (Basses-Alpes).

Les Compagnons de Lure souscrivent au serment rédigé par Maximilien Vox en 1953 :

« Par le Verbe incarné, par l'Alpha et par l'Oméga, par la montagne de Lure, je fais vœu de mépriser le lucre, de renoncer la gloriole, et de servir l'esprit. »

— Maximilien Vox, 1953

Expansion internationale[modifier | modifier le code]

En 1955, les Compagnons sont au nombre de 40 dont 10 étrangers ; en 1956, ils sont 65 : français, suisses, anglais, italiens… Pour la première fois, le programme se développe à partir d'un thème proposé par Maximilien Vox : L'alphabet est-il complet ? Les exposés sont suivis d'interminables discussions, les après-midi consacrés à de longues promenades dans la campagne. Peu à peu, le programme, toujours articulé à partir d'un thème, se structure en conférences et discussions, parfois très animées.

Modus vivendi[modifier | modifier le code]

John Dreyfus résumera en 1970 ce qui fait la valeur des Rencontres :

« C'est un capital de s'éloigner de son travail quotidien (téléphone et courrier) pour avoir la liberté de discuter les choses à fond. Et quand je dis les choses, je ne veux pas dire simplement les empattements ou les autres détails, mais l'esprit dans lequel nous entreprenons notre activité typographique, graphique ou littéraire. »

— John Dreyfus, 1970

Les Rencontres aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les Rencontres Internationales de Lure tiennent toujours leur principale manifestation à Lurs, chaque année, la dernière semaine complète du mois d'août.

Réunis à La Chancellerie, bâtiment offert à l'association par Maximilien Vox en plein cœur du village de Lurs, les Compagnons découvrent, se confrontent et discutent sur les problématiques de la typographie, de la création de caractères, de la mise en page, des nouvelles technologies et, plus généralement, de tout ce qui fera l'avenir de leur métier dans les cinq ou dix ans à venir.

En 1972 Cyril de La Patellière présente son alphabet créé. La maquette de ses affiches pour les Rencontres se trouvent au "Centre Jean Giono" à Manosque.

Fidèles à leur tradition, ces Rencontres mêlent les professionnels les plus éminents, les maîtres de leur discipline, des professionnels moins renommés mais à la recherche de l'excellence et les jeunes générations déjà en exercice ou encore aux études. Sous l'impulsion de Gérard Blanchard, l'association s'est ouverte progressivement à tous, des années 1970 à 2010. Elle est aujourd'hui paritaire, représentant l'évolution des métiers du livre et de la typographie.

Un numéro de la revue Graphê (numéro 52) est consacré en juin 2012 aux Rencontres de Lure. Elles éditent également la revue interdisciplinaire annuelle Après / Avant [1].

Buts et finalités[modifier | modifier le code]

L'apport des Rencontres tel que défini par l'éditeur Michel Brient en 1962 est toujours d'actualité :

« À Lurs, symbole de vie, rien n'est définitif. Cette Rencontre est une confrontation et il appartient à chacun d'y apporter beaucoup pour y retirer ce qu'il en espère. S'il est quelque détracteur, nous lui disons qu'il est bon que chaque année, sur une colline de Haute Provence, des hommes viennent quelques jours, de tous les coins de France et du monde, pour confronter leurs idées sur un métier qu'ils aiment, et aussi prendre conscience de leurs tâches, si modestes soient-elles, de leurs positions, par conséquent de leurs responsabilités, dans les courants qui entraînent notre civilisation vers son destin[H 1],[H 2]. »

— Michel Brient, 1962

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine Mazerand (auteur) et Gérard Blanchard (collaborateur), Le graphisme en français : Aux rencontres internationales de Lurs-en-Provence 1955-1970, Paris, Association des compagnons de Lure, , 170 p. (présentation en ligne)
  • Fernand Baudin, Dossier Vox, Andenne, Belgique, Rémy Magernans, année ???, ??? p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baudin ???, p. ???
  2. Mazerand 1973, p. ???

Liens externes[modifier | modifier le code]