Philippe Millot (graphiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Millot.

Philippe Millot est un designer graphique, né en 1968 à Kampala en Ouganda[1], enseignant à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École nationale supérieure d'art de Nancy, Philippe Millot est l'élève de Peter Keller, Rudi Meyer et Jean Widmer à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il intégrera ensuite les cours de l'Atelier national de recherche typographique (ANRT)[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

À la sortie de l'ANRT, il est appelé par Alain Snyers pour enseigner la typographie à l'École supérieure d'art et de design d'Amiens. Il commence son activité de designer graphique indépendant en 1992 et l'un de ses premiers commanditaires est Radio France, pour lequel il réalise catalogue, affiches et identité visuelle de 1992 à 2000[3]. De 2000 à 2006, il participe à l'ANRT. Depuis 2000, il est membre de l'Alliance graphique internationale et signe ses créations « SPMillot »[4].

Dès 1999, il devient enseignant à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris[2] au sein du département design graphique et multimédia[5].

En 2009, Philippe Millot effectue une résidence d'un an à la villa Médicis à Rome[6],[7].

En 2012, le Centre national des arts plastiques acquiert un ensemble de 93 objets (ouvrages finaux et maquettes) produits par Philippe Millot[1],[8].

Les éditions Cent pages[modifier | modifier le code]

La rencontre de Philippe Millot et d'Olivier Gadet, directeur des Éditions Cent Pages, a eu lieu au sein de l'Association pour la diffusion de la pensée française pour laquelle ils ont conçu une série bibliographique destinée aux instituts français à l'étranger, puis Philippe Millot conçoit l'intégralité des ouvrages publiés aux Éditions Cent Pages depuis 2002, lorsqu'il a fallu refaire le catalogue entier après l'incendie de l'entrepôt de son distributeur Les Belles Lettres.

Caractère et style[modifier | modifier le code]

Philippe Millot affirme dans l'entretien publié dans la Typographie du livre français que son travail est fortement influencé par les graphistes français des club de livres des années 1950-1970 (Pierre Faucheux, Robert Massin, Jacques Daniel, Jacques Darches ou Jeannine Fricker…)

Principaux commanditaires[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Catherine de Smet, « Dessiner des livres », in Pour une critique du design graphique, éditions B42, 2012

Revue[modifier | modifier le code]

  • Philippe Millot, Relire et relié, Marielouise, Paris, F7, 2006
  • Colin Caradec, « Préposé aux chevaux vapeur », The Shelf journal no 1, 2012
  • Catherine de Smet, « Ce que disent les livres », Étapes magazine, 2004

Internet[modifier | modifier le code]

  • Ich&Kar, Pif, SpMillot, Conversations, vol.1, Minimix, 2003
  • Salutpublic, « Tranché » sur le blog 2 ou 3 choses que je sais d'elle, 2011
  • Salutpublic, « L'Érudit et le Dessinateur » sur le blog 2 ou 3 choses que je sais d'elle, 2011

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2006 : La Force de l'art, Grand Palais, Paris.
  • 2007-2010 : Ping Pong, Échange visuel, André Baldinger, Philippe Millot, École régionale des Beaux-Arts de Besançon, Galerie de l’Espanade de l’École Supérieure d’Art de Metz, Galerie hkb, Bern (Suisse).
  • 2012 : Rouges-gorges et Cosaques, galerie Standard, Rennes.
  • 2014 : L'Essai, “Essayer encore, rater encore, rater mieux”, Made in Town, Paris[9]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Ist International Typographic Awards, certificate of excellence, 1996, Londres[10]
  • Concours des plus beaux livres français, lauréat en 2007, 2008, Paris[11]
  • Concours des plus beaux livres du monde, médaille de bronze, 2007, 2008, Leipzig[11]
  • Prix de La Nuit du livre, 2008, Paris[12]
  • Club des directeurs artistiques, 1er prix hors média, 2001, 2008, Paris[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.cnap.fr/philippe-millot
  2. a et b Olivier Bessard-Banquy, Christophe Kechroud-Gibassier, Marc Arabyan et Gérard Berréby, La Typographie du livre français, Presses universitaires de Bordeaux.
  3. [1]
  4. Catherine de Smet, « Ce que disent les livres, notes sur le travail de Philippe Millot », Étapes(spécial livres), no 115], décembre 2004 (en ligne).
  5. ensad.fr.
  6. salutpublic.be.
  7. rencontres-et-images.blogspot.fr.
  8. cnap.fr.
  9. made-in-town.com.
  10. awards.istd.org.uk.
  11. a et b lesplusbeauxlivres.fr.
  12. lanuitdulivre.com.
  13. leclubdesad.org.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]