Ladislas Mandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ladislas Mandel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParadouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Ladislas Mandel, né le ( à Oradea en Roumanie et mort le au Paradou, en France, est un créateur de caractères français, d'origine hongroise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé en France en 1936, Ladislas Mandel fait des études à l'École régionale des beaux-arts de Rouen et à l'Académie Ranson. Créateur de caractères typographiques, il collabore avec Adrian Frutiger, puis devient, en 1955, chef d'atelier chez Deberny et Peignot, où il prend la succession de Frutiger en 1963. Il adapte de nombreuses polices pour le passage du plomb à la photocomposition.

En 1968, il devient directeur chez Lumitype où il crée des alphabets pour divers systèmes d'écriture : cyrillique, hébreu, arabe, grec.

Installé à son compte après 1977, il dessine notamment les caractères Clottes et Galfra des annuaires téléphoniques français en 1985. En 1983, le ministère de la Culture lui commande le Messidor, un caractère traditionnel destiné à la réédition de l'œuvre complet de Victor Hugo.

Il participe à la naissance de l'Atelier national de recherche typographique et enseigne à l'université Paris 8.

Caractères[modifier | modifier le code]

  • Antique Presse (1964)
  • Aurélia (Lumitype, 1967)
  • Clottes (1986)
  • Colorado (1998)
  • Edgware (1974)
  • Galfra (1975)
  • Lettar (1975)
  • Linéale (1987)
  • Lusitania (1987)
  • Messidor (1985)
  • Nordica (1985)
  • Sofia (1987)
  • Univad (1974)

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Ladislas Mandel, Écritures, miroir des hommes et des sociétés, Perrousseaux/Adverbum, , 239 p. (ISBN 978-2-911220-03-6).
  • Ladislas Mandel, Du pouvoir de l'écriture, Perrousseaux/Adverbum, (ISBN 978-2-911220-10-4).

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Le Messidor : nouveau caractère français », Communication et langages, no 65,‎ , p. 43-52 (DOI 10.3406/colan.1985.1718, lire en ligne).
  • « Pour un renouveau de la typographie française », dans L’Écriture télématique années zéro, Paris, coll. « Les cahiers de Lure », .
  • « L’écriture typographique: vers une prise de conscience », Communication et langages, no 77,‎ , p. 5-30 (DOI 10.3406/colan.1988.1051, lire en ligne).
  • Claude Collin (Propos recueillis en février 2004), « Ladislas Mandel dans les rangs des FTP-MOI », Guerres mondiales et conflits contemporains, no 234,‎ , p. 97-117 (DOI 10.3917/gmcc.234.0097).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Porchez, « Ladislas Mandel », Disparitions, Le Monde,
  • Olivier Nineuil, « Ladislas Mandel, explorateur de la typo française », Étapes graphiques, no 55,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  • Raphaël de Courville, Ladislas Mandel, l’homme derrière la lettre, (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]