Paul Bonneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonneau.

Paul Bonneau

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Paul Bonneau.

Nom de naissance Paul Alfred Bonneau
Naissance
Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne)
Décès (à 76 ans)
Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)
Activité principale Chef d'orchestre
Style Chanson française
Musique de film
Opérette
Revue
Activités annexes Compositeur
Lieux d'activité Berlin
Bruxelles
Genève
Londres
Munich
Paris
Rome
Stuttgart
Années d'activité 1944-1982
Collaborations Henri Betti
André Hornez
Jack Ledru
Francis Lopez
Jacques Plante
Maurice Vandair
Formation Conservatoire national de musique et d'art dramatique de Paris
Maîtres Henri Büsser
Jean Gallon
Noël Gallon
Distinctions honorifiques Prix Maurice-Yvain (1983)

Paul Bonneau est un chef d’orchestre et un compositeur français né le à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) et mort le à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Moret-sur-Loing en 1918, Paul Bonneau fait ses études musicales au Conservatoire de Paris dans la même classe qu’Henri Betti, Léo Chauliac, Henri Dutilleux, Louiguy, Pierre Spiers et Raymond Trouard. Il y obtient les premiers prix d'harmonie en 1937 dans la classe de Jean Gallon, de fugue en 1942 dans la classe de Noël Gallon et de composition en 1945 dans la classe d’Henri Büsser.

En 1939, il est sous-chef de musique de l'Armée. En 1945, il est reçu ex aequo chef de musique à la Garde Républicaine. Il devient ensuite chef d'orchestre de musique symphonique légère à la radio nationale, fonction qu'il occupera pendant une trentaine d'années. Sa première émission à la radio date du . Pendant les 30 années qui ont suivi, Paul Bonneau a dirigé 638 séances d'enregistrement de musique symphonique légère, ce qui correspond à plus de 1 500 concerts diffusés sur les antennes de la radiodiffusion nationale.

En 1960, avec l'accord de la RTF, il fonde le groupement vocal Les Djinns qui interpréta et enregistra 88 titres.

De 1942 à sa disparition, Paul Bonneau a écrit plus de 500 000 mesures d'orchestre. Il a collaboré comme compositeur, ou comme co-compositeur à 51 grands films français, et à de nombreux courts-métrages. Il a composé des œuvres sérieuses; citons : Ouverture pour un Drame, Concerto pour saxophone et orchestre, Un Français à New York. Il est également le compositeur de suites de musique symphonique légère, de nombreuses pièces pour orchestre ; il a mis en musique 10 fables de Jean de La Fontaine, et composé de nombreuses mélodies légères et chansons. On lui doit aussi un nombre important d'arrangements pour orchestre et d'accompagnements de chant pour les variétés.

En opérette, il a été l'adaptateur musical et le compositeur des ballets de 11 créations au théâtre du Châtelet. Il a également adapté des airs de Jacques Offenbach pour l'opérette Folies Parisiennes d'Offenbach (1976). En collaboration avec Jack Ledru, il est le compositeur de La Parisienne créée au Grand Théâtre de Tours le 19 février 1982.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Paul Bonneau s’est marié avec la pianiste Jacqueline Robin le 22 janvier 1940 à Évreux dont il divorce en 1959. Le couple a eu un enfant.

Opérettes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Revue[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Articles de Jean-Claude Fournier dans la revue Opérette, no 43 et 97.

Liens externes[modifier | modifier le code]