Fiat-Polski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Polski Fiat)
Aller à : navigation, rechercher
Une Fiat-Polski 125

Fiat Polski aussi connu sous le nom FSO (Fabryka Samochodow Osobowych, trad : industrie d'automobiles particulières) était le premier et le principal constructeur d'automobiles et véhicules utilitaires polonais qui fut fondé en 1934.

L'histoire de PZinz - Fiat Polski et FSO[modifier | modifier le code]

Création de Fiat-Polski dans le contexte polonais[modifier | modifier le code]

Les sociétés Fiat SpA et Meyer, sa société de représentation en Pologne et Russie, sont autorisées à créer au début de l'année 1920 la société "Polski Fiat"[1]. Peu de temps après, Fiat SpA rachète la société Meyer ce qui lui permet de détenir 90% du capital de Polski Fiat. (Rappel intéressant, à cette époque la Pologne, nouvel Etat indépendant, disposait de pas moins de 3 monnaies officielles. Ce n'est qu'en 1924 que le ministre de l'économie Wladyslaw Grabski unifia les trois monnaies et créera une monnaie unique : le zloty.)

À cette époque, la Pologne comme beaucoup de pays européens, connait une grave crise économique et en 1931, le "Département Technique du Ministère et des affaires Militaires", est à la recherche urgente de constructeurs automobiles étrangers disposés à céder leur technologie pour produire leurs modèles en Pologne. L'armée polonaise voulait motoriser ses troupes mais il lui fallait absolument trouver à l'étranger les constructeurs pouvant apporter la technologie. Le développement des véhicules de l'armée était le monopole de Panstwowe Zaklady Inzynierii - PZinz (usine et cabinet d'ingénierie national) dépendant du Ministère de la Défense.

Un appel à candidatures est lancé et des négociations débutent avec Renault qui refuse les conditions imposées, l'offre de Citroën est jugée insuffisante, Skoda n'a pas répondu et c'est finalement Fiat qui, après de longues études, négociations et tests sur les matériels, est retenu avec une offre de 1.200.000 US dollars et des conditions plus favorables pour la Pologne.

Le 21 septembre 1931, la société "Panstwowe Zaklady Inzynierii" - PZinz (usine et bureau d'ingénierie national) dépendant du Ministère de la Défense dont le siège est à Varsovie, et plus important constructeur de véhicules militaires du pays et FIAT SpA signent un accord technique et financier qui permet la création de la nouvelle société "Polski Fiat S.A." avec le droit exclusif de produire et d'apporter toute modification aux produits fabriqués par la société italienne depuis le jour de la signature jusqu'au 1er janvier 1942.

Fiat dût alors construire et équiper en machines-outils une nopuvelle usine de voitures et de camions pour une production totale arbitrairement arrêtée à 3.000 exemplaires par an, soit 10 unités quotidiennes. De plus, Fiat a dû assurer la formation du personnel polonais et livrer le premier lot de pièces de rechange. Les cadres et agents de maîtrise de la nouvelle société furent formés directement chez Fiat à Turin.

L'accord portait sur des modèles très différents :

ainsi que sur la fourniture des manuels de production et d'entretien, pour l'usine comme pour les utilisateurs. De plus, il fallut créer un réseau de distribution et d'entretien avec des garagistes compétents et outillés.

Conformément au contrat signé, après seulement 20 mois, les véhicules sortant de l'usine polonaise étaient produits avec des composants locaux dont le taux d'intégration était de 95%, compris le moteur Fiat "F 108" rebadgé "PZ 117" portant la marque Polski Fiat.

Le modèle de base fabriqué en Pologne était la Fiat 508 Balilla, berline fiable et robuste, équipée d'un moteur 4 cylindres de 995 cm3 développant 24 HP. L'usine fut équipée de l'outillage Fiat nécessaire et la fabrication démarra en 1934.

Peu de temps plus tard, un modèle de voiture supérieur fut également fabriqué, la Fiat Polski 518 clone de la Fiat 518 Ardita, équipée d'un moteur de 1 900 cm3 développant 45 HP.

En plus des deux types de voitures déjà fabriqués, un certain nombre de toutes nouvelles Fiat 1500 furent également assemblées avec des pièces importées d'Italie.

Plus tard, d'autres voitures comme les Fiat 1100 et Fiat 500 Topolino furent assemblées dans une nouvelle usine construite par Fiat pour sa filiale polonaise Fiat Central Service de Varsovie, rue Sapiezynska.

Toutes les automobiles fabriquées par Fiat PZinz étaient estampillées Fiat Polski.


La Fiat Polski 508 fut la première voiture polonaise à être assemblée par milliers sur une chaine mécanisée. Sa production dépassait les 2 000 exemplaires annuels. D'autres variantes de carrosserie étaient disponibles chez des carrossiers locaux.

La demande augmentait régulièrement passant de 1 500 en 1934 à 14 000 en 1938, il fut même prévu une production de 30 000 exemplaires pour 1940. Les versions militaires des modèles civils furent naturellement fabriquées sur les mêmes bases Fiat 508, 518 et 621.

Après des années de crise et d'attente, les polonais allaient enfin pouvoir goûter aux joies du transport individuel, mais c'était sans compter la préparation de la Seconde Guerre mondiale et l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie qui mit un terme à l'essor de son industrie.

La fabrication des usines Fiat Polski s'arrêta brutalement en septembre 1939 et l'on considère que globalement 10 000 véhicules ont été fabriqués à cette époque, avant la guerre. Beaucoup de ces véhicules furent réquisitionnés par les troupes allemandes mais les polonais réussirent à en cacher avant l'invasion et les ressortirent après la guerre. Dans les années 1960, il n'était pas rare de rencontrer de très beaux spécimen en parfait état sur les routes du pays.

Cette aventure de Fiat en terre de Pologne ne fut pas veine car, en 1965, le Gouvernement polonais choisira la Fiat 125 comme voiture porte drapeau de la Pologne pour assurer la motorisation de masse du pays. Ainsi, Fiat put restructurer l'antique usine de Varsovie pour y fabriquer la variante polonaise de la Fiat 125, la Fiat Polski 125P.

En 1965 un nouveau contrat de licence fut en effet signé entre FIAT et le Gouvernement Polonais pour permettre au constructeur d'État FSO de construire, sous licence Fiat, des modèles de sa gamme et de pouvoir aussi utiliser les composants Fiat pour développer d'autres modèles.

La première voiture construite à la suite de cet accord fut la Fiat Polski 125P, à partir de 1967. Cette automobile était la copie de la Fiat 125 dont la production allait s'arrêter en Italie peu de temps après, remplacée par la Fiat 132.

Modifiée et adaptée au fur et à mesure, la Fiat Polski 125P, sera produite en plusieurs variantes : berline, break et pick-up. Des carrossiers spécialisés la transformeront aussi en ambulance.

À partir de 1980, alors que le contrat de licence avait expiré et à la demande de Fiat Auto Italie, le logo Fiat Polski disparait au profit du retour de FSO sur la calandre des voitures.

La fabrication de la Fiat Polski 125P ou FSO 125P se poursuivra jusqu'en 1991 avec 1.444.791 exemplaires sortis des chaines polonaises.

Les productions Fiat Polski - FSO[modifier | modifier le code]

Fabrication sous licence Fiat des modèles suivants rebadgés Fiat Polski :

- années 1930 - 1939


- années 1967 - 1991


- années 1978 - 2001

FSM - Fiat Poland[modifier | modifier le code]

Une Fiat-Polski 126 (1973)

Lorsque Fiat voulu fabriquer sa nouvelle Fiat 126 en Pologne au début des années 1970, il fut décidé, avec le gouvernement polonais, de créer une nouvelle entité baptisée FSM (automobiles) pour cela et dans laquelle Fiat serait actionnaire minoritaire.

La nouvelle usine ouvrit ses portes le 6 juin 1973 pour la présentation de la Fiat 126P, qui aura beaucoup de succès en Pologne, avec plus de 3 300 000 d'exemplaires construits.

Les voitures Fiat 126P et Fiat Cinquecento ont été fabriquées par Fiat Auto en Pologne dans sa filiale FSM (automobiles)

Fiat Auto Poland[modifier | modifier le code]

La société mixte FSM - Fiat Poland a été entièrement privatisée le 28 mai 1992 et est devenue Fiat Auto Poland.

Fiat Auto Poland a produit :

Références[modifier | modifier le code]