John Elkann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elkann.
John Elkann
Description de cette image, également commentée ci-après
John Elkann à Wall Street en 2014.
Nom de naissance John Jacob Philip Elkann
Naissance (41 ans)
New York, NY, États-Unis
Nationalité Italienne
Profession
Activité principale
Autres activités
Formation
Conjoint
Lavinia Borromeo
Descendants

Leone Elkann Oceano Elkann

Vita Elkann
Famille
Agnelli-Elkann
Giovanni Agnelli (grand-père)
Alain Elkann (père)
Margherita Agnelli (mère)
Lapo Elkann (frère)

John Elkann (né le [1] à New York) est un chef d'entreprise italien, petit-fils de Gianni Agnelli, héritier du constructeur automobile Fiat Chrysler Automobiles, qui possède, notamment, les marques Alfa Romeo, Fiat, Lancia, Maserati et Ferrari et Chrysler[2], Jeep, Dodge et Ram. Il revêt actuellement la fonction de président du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et de PDG d’Exor[3], la société d’investissements contrôlée par la famille Agnelli. Exor est l’une des plus grandes sociétés d’investissements européennes. Exor contrôle également l’équipe de football turinoise de Serie A, le club mythique Juventus F.C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né à New York, John Elkann est le fils aîné de Alain Elkann, journaliste et écrivain juif français et Bené Roma, et de sa femme italienne Margherita Agnelli. Ses parents divorcent en 1981 et se remarient tous les deux. Les grands-parents maternels d'Elkann étaient le chef d'entreprise Gianni Agnelli et la mondaine italienne Marella Agnelli (née Donna Marella Caracciolo di Castagneto). Son arrière-grand-oncle paternel était le banquier Ettore Ovazza.

Il a un frère, Lapo, et une sœur, Ginevra, ainsi que cinq demi-frères et demi-sœurs issus du deuxième mariage de sa mère, désormais Margherita Agnelli de Pahlen, avec Serge de Pahlen. Ses jeunes demi-frères et demi-sœurs s'appellent : Maria (née en 1983), Pierre (né en 1986), les jumelles Sophie et Anna (nées en 1988) et Tatiana (née en 1990).

Elkann suit ses études primaires au Royaume-Uni et au Brésil, avant que sa famille s'installe à Paris (France), où il obtient son baccalauréat scientifique au lycée Victor-Duruy en 1994[4]. Un peu plus tard, la même année, il s'installe en Italie pour suivre les cours de l'École polytechnique de Turin où il est diplômé en ingénierie en 2000. Sa jeunesse internationale lui permet de parler couramment quatre langues.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tout en poursuivant ses études en ingénierie, Elkann acquiert de l'expérience professionnelle dans le cadre de plusieurs stages : une usine de phares à Birmingham, Angleterre (1996), une ligne de production à Tychy, Pologne (1997), une concession automobile à Lille, France (1998) et dans le « Corporate Initiative Group » de General Electric où il prépare sa thèse sur les enchères en ligne (1999). En décembre 1997, Elkann est choisi par son grand-père Gianni Agnelli pour prendre la place de l'héritier Giovanni Alberto Agnelli, le fils du frère cadet de Gianni, Umberto, décédé à l'âge de 33. Il est nommé au conseil d’administration de Fiat à l'âge de 21 ans. En l'an 2000, après avoir obtenu son diplôme en ingénierie à l'École polytechnique de Turin, il rejoint le programme d'audit du groupe General Electric. Il quitte General Electric deux ans plus tard.

En 2003, il rejoint IFIL (maintenant Exor) et travaille sur le redressement du groupe Fiat.

Elkann a joué un rôle clé dans la nomination de l'actuel P.D.G. de FCA, Sergio Marchionne, en mai 2004.

À la mort de son grand-père Gianni Agnelli en 2003, et de son grand-oncle Umberto Agnelli en 2004, Elkann est nommé au poste de vice-président du conseil d’administration de Fiat et vice-président de la commandite familiale, Giovanni Agnelli B.V., qui contrôle Exor[4]. En 2010, il est nommé président de Fiat S.p.A. (désormais Fiat Chrysler Automobiles)[1], succédant à Luca Cordero di Montezemolo, et président de la société Giovanni Agnelli B.V., en remplacement de Gianluigi Gabetti. En février 2011, il est nommé P.D.G. d'Exor N.V..

Il est également président de Partner Re, Editrice La Stampa, membre du conseil d'administration de Ferrari et The Economist Group.

De plus, il joue un rôle actif auprès de nombreuses organisations à but non lucratif et de groupes de réflexion engagés dans le débat géopolitique mondial. En effet, il est notamment vice-président de l'Italian Aspen Institute, de la Fondation Giovanni Agnelli et du MOMA.

En 2013, il a été considéré par Fortune comme l'un des dirigeants de moins de 40 ans les plus influents au monde.

Il participe à la réunion du Groupe Bilderberg de 2014, 2015, 2016 et 2017[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elkann a été baptisé et élevé dans une famille catholique. Elkann s'est marié avec Lavinia Borromeo (née Lavinia Ida Borromeo-Arese le 10 mars 1977 à Milan, Italie), membre de la Famille Borromeo qui fait partie de la grande aristocratie italienne. Ils se sont mariés lors d'une cérémonie catholique romaine dans la Cappella Bianca sur l'Isola Madre, l'une des îles Borromées du lac Majeur. La réception, qui a lieu sur l’île voisine, l’Isola Bella, met en scène un gâteau au chocolat de 5 mètres de long représentant l’usine de construction automobile Lingotto de Turin et une licorne, symbole héraldique de la famille Borromeo. La liste d’invités compte Henry Kissinger, Mario Monti, Michel Platini, Valentino Garavani, Carla Bruni et Elle Macpherson. Leur premier enfant, un petit garçon appelé Leone, naît en août 2006. Le 12 novembre 2007, Lavinia Elkann donne le jour à leur deuxième fils, Oceano. Le 24 janvier 2012 est née leur fille, Vita.

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Exor N.V. : Président-directeur général
  • Fiat Chrysler Automobiles : Président
  • Giovanni Agnelli B.V. : Président/Commandité
  • PartnerRe : Président
  • Italiana Editrice S.p.A. : Président

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro - Sociétés étrangères : John Elkann à la tête de l'empire Agnelli
  2. The New York Times : Government Sells Stake In Chrysler
  3. « AFP: Italie: à 32 ans, John Elkann prend mardi les rênes de l'empire des Agnelli »
  4. a et b « John Elkann à la tête de l'empire Agnelli », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  5. (it) « Gli italiani al vertice del Bilderberg: dalla galassia Fiat a Letta e Tremonti », Repubblica.it,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Charlie Skelton, « Bilderberg conference 2014: eating our politicians for breakfast », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  7. « Le groupe de Bilderberg: opacité, secrets et fantasmes », Challenges,‎ (lire en ligne)
  8. « Alain Juppé présent au mystérieux sommet du groupe Bilderberg », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  9. (it) « Bilderberg 2016: gli italiani presenti | Wall Street Italia », Wall Street Italia,‎ (lire en ligne)
  10. (de) « Mit Qigong-Matte und Sonnenbrille zu Bilderberg | So cool geht Milliardär heute », BILD.de, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  11. « Gruppo Bilderberg a Dresda, tra gli italiani anche Lilli Gruber e John Elkann », Rainews,‎ (lire en ligne)
  12. « Anche Bilderberg contro Trump? », Trend Online,‎ nil (lire en ligne)
  13. (it) « Bilderberg 2017: gli italiani invitati | Wall Street Italia », Wall Street Italia,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]