Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison d'Arenberg.
Pierre d’Arenberg
Image illustrative de l'article Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg
Fonctions
Membre de la Chambre des pairs
Élection 5 novembre 1827
Législature Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Biographie
Nom de naissance Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès
Lieu de décès Bruxelles

Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg ( - Paris - Bruxelles), prince d'Arenberg, 1er duc (français) d'Arenberg, était un aristocrate, militaire et homme politique français, d'origine allemande des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les enfants du duc Louis-Engelbert d'Arenberg et de Pauline-Louise de Brancas (17551812) : Pierre d'Alcantara (1790-1877), 1er duc français d'Arenberg, Pauline (1774-1820), Prosper-Louis (1785-1861), 7e duc d'Arenberg. Miniature de 1791.

Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg était le quatrième fils de Louis-Engelbert (1750-1820), 6e duc d'Arenberg, comte de La Marck, et le frère du duc Louis-Prosper, qui fit au service de Napoléon les campagnes de Prusse (1806) et d'Espagne, et devint ensuite membre héréditaire du collège des princes à la diète principale de la Westphalie prussienne, puis membre de la première chambre du royaume de Hanovre.

Pierre d'Alcantara, prince d'Arenberg entra de bonne heure au service de la France. Il se distingua pendant les campagnes d'Espagne et suivit l'empereur Napoléon Ier, en Russie (1812), en qualité d'officier d'ordonnance, avec grade de lieutenant.

Reçu Membre de la Légion d'honneur le 29 décembre 1812, le prince d'Alcantara était également chevalier de l'Empire[1].

Après la chute de l'Empire, il se rallia à la Restauration française, et fut créé duc et pair de France par Charles X (ordonnance du 5 novembre 1827). Avant de prendre séance il lui fallut recevoir du roi des lettres de grande naturalisation (28 février 1828).

« Sa nomination, dit un biographe du temps, a excité quelques murmures. On a pensé généralement que beaucoup de Français avaient plus de droits à un tel honneur qu'un étranger peu connu. »

Auteur de la branche des ducs français d'Arenberg, il eut, de son mariage avec Alix de Talleyrand-Périgord, quatre enfants, et d'une relation hors mariage avec Charlette Bonnard, une fille.

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext Duc et pair de France (Restauration) ChLH.svg
Blason Vergy.svg
Armes du duc d'Arenberg

De gueules à trois fleurs de néflier d’or boutonnées du champ.[2]

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Il épousa, en premières noces, à Paris le 27 janvier 1829, Alix Marie Charlotte de Talleyrand-Périgord (4 novembre 1808 - Paris21 septembre 1842 - Paris), fille d'Augustin Marie Élie Charles de Talleyrand, duc de Périgord, prince de Chalais, grand d'Espagne de première classe, et de Marie Nicolette de Choiseul-Praslin.

Veuf, il convola en secondes noces, le 19 juin 1860 à Vienne (Autriche), avec Caroline Léopoldine Jeanne (27 mai 1801 - Vienne (Autriche)18 juin 1875 - Goritz), princesse de Kaunitz-Rietberg-Questenberg dame de l'ordre de la Croix étoilée et dame du palais de l'Impératrice d'Autriche, veuve d'Antoine Gundaccar, comte de Starhemberg (de). Il eut du premier lit quatre enfants, savoir :

  1. Marie Nicolette Augustine (15 novembre 1830 - Maffliers11 juin 1905 - Westerloo), princesse d'Arenberg, mariée, le 8 octobre 1849, avec Charles Antoine Ghislain de Mérode-Westerloo (nl) (1er août 1824 - Everberg6 avril 1892 - Bruxelles), comte de Mérode, 4e prince de Grimbergen, 7e prince de Rubempré, marquis de Westerloo, grand d'Espagne de première classe, Ministre d'État et président du Sénat de Belgique, dont postérité ;
  2. Ernest Marie Pierre d'Alcantara (23 juillet 183315 mars 1837), prince d'Arenberg ;
  3. Louis Charles Marie (15 septembre 1837 - Parisassassiné le 7 mai 1870 - Saint-Pétersbourg), prince d'Arenberg ;
  4. Auguste Louis Albéric (15 septembre 1837 - Paris24 janvier 1924), jumeau du précédent, prince d'Arenberg, 2e Duc (français) d'Arenberg, président de la Compagnie de Suez (1896-1913), marié, le 18 juin 1868 à Paris, avec Jeanne (20 mars 1850 - Paris24 mars 1891 - Paris), fille de Charles (9 février 181427 octobre 1888 - Paris), 2e comte Greffulhe, banquier, pair de France, dont :
    1. Alix Jeanne Marie (dite « Lily »)) (15 avril 1869 - Paris7 décembre 1924 - Paris), mariée, le 2 juin 1888, avec Pierre Adolphe (15 juin 1859 - Paris12 mars 1940 - Chaumont), marquis de Laguiche, polytechnicien (X 1879), officier d'artillerie, général de division, commandeur de la Légion d'honneur, dont postérité ;
    2. Charles Louis Pierre (14 août 1871 - Menetou-Salon3 août 1919 - Paris VIIIe), marié avec Emma Antoinette Hélène Louise de Gramont de Lesparre (3 octobre 1883 - Baillon1er octobre 1958 - Hay-les-Roses), fille d'Armand de Gramont (30 janvier 1854 - Turin1er juin 1931 - Paris VIIIe), duc de Lesparre et d'Hélène Duchesne de Gillevoisin de Conegliano (11 juin 1858 - Paris26 janvier 1917 - Paris), , dont :
      1. Charles-Auguste Armand (27 mai 1905 - Paris11 juin 1967 - Paris), 3e Duc (français) d'Arenberg, chevalier de la Légion d'honneur[3], marié, le 29 décembre 1960 à Paris, Margaret (Peggy) Wright Bedford (18 octobre 1932 - New York16 octobre 1977 - Saclay (Essonne)), dont :
        1. Pierre-Frédérick Henri (né le 7 octobre 1961 - Berne), 4e duc (français) d'Arenberg, mariée en 1995 (Philippines), avec Marie Christine Kraffe de Laubarède dont il eut une fille. Divorcé, il épousa, le 11 octobre 1997 à Bourges, Silvia de Castellane (née le 13 juin 1963 - Neuilly), dont il eut deux autres filles :
          1. Aliénor ;
          2. Lydia Athenaïs Margaret (née le 26 octobre 1998 - Genève) ;
          3. Dorothée-Anastasja Elise (née le 27 juillet 2000 - Saanen) ;
      2. Armand Louis Hélie (14 avril 1906 - Paris26 janvier 1985 - Paris), chevalier de l'ordre de Malte, marié, le 9 août 1941 à Paris, Gabrielle (née le 8 septembre 1920 - Biarritz), fille de Charles de Lambertye, marquis de Gerbevilliers, dont :
        1. Marie-Virtudes Loraine (Mirabelle) (née le 9 juin 1947 - Paris), mariée, le 21 avril 1967 à Paris (divorcés le 27 juin 1983), avec Louis-Jean Loppin (11 octobre 1943 - Paris1996), comte de Montmort, dont postérité, puis, le 14 octobre 1983 à Neuilly-sur-Seine, avec Georges Hervet (né le 5 juin 1924 - Bourges), dont postérité ;
        2. Charles-Louis (né le 20 février 1949 - Neuilly). D'une première relation, il eut un fils. Marié, le 25 octobre 1975 à Saint-Cirq-Lapopie (Lot), avec Philomène Toulouse (née le 9 janvier 1939 - Saint-Cirq-Lapopie), il eut une fille. Divorcé, il épousa, en 2005, Diane d'Harcourt (née en 1954). Postérité :
          1. Alban Severin ;
          2. Marie Gabrielle Charlotte (née le 2 août 1977 - Paris) ;
      3. Jeanne Hélène (3 août 1909 - Paris13 août 1964 - Larmor-Baden, Morbihan), marié, le 10 juillet 1933, avec Jean-Louis (18981936), marquis de Cossé-Brissac ;
    3. Louise Marie Charlotte (23 novembre 1872 - Menetou-Salon24 octobre 1958 - Paris), mariée, le 3 août 1892, avec Louis (1868-1948), marquis de Vogüé, dont postérité ;
    4. Ernest Hélie Charles Marie (3 mars 1886 - Paris21 mai 1915 - Château de Combreux), marié, le 1er juin 1908, avec Thérèse de La Rochefoucauld, fille d'Alexandre Jules Paul Philippe François de La Rochefoucauld (18541930), 3e duc d'Estissac.

Il eut une relation hors mariage, en 1835, avec Charlette Bonnard (2 novembre 1814 - Alligny-en-Morvan30 novembre 1895 - Alligny-en-Morvan), et d'où est issue une fille : Louise Pierrette Bonnard (6 juillet 1836 - Alligny-en-Morvan22 novembre 1901 - Alligny-en-Morvan), dont postérité.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Chronologies[modifier | modifier le code]