NGC 3842

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3842
Image illustrative de l’article NGC 3842
La galaxie elliptique NGC 3842
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 11h 44m 02,1s[1]
Déclinaison (δ) 19° 56′ 59″ [1]
Magnitude apparente (V) 11,8[2]
12,8 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,2 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,4 × 1,0[2]
Décalage vers le rouge 0,021068 ± 0,000031[1]
Angle de position [2]

Localisation dans la constellation : Lion

(Voir situation dans la constellation : Lion)
Leo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 316 ± 9 km/s[3]
Distance 88,2 ± 6,2 Mpc (∼288 millions d'a.l.)[4]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E[1],[2],[5] E3[6]
Dimensions 117 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 36487
UGC 6704
MCG 3-30-72
ZWG 97.95 [2]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 3842 est une galaxie elliptique située dans la constellation du Lion à environ 288 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 3842 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

De nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 99,637 ± 13,203 Mpc (∼325 millions d'a.l.) [8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [4].

Trou noir supermassif[modifier | modifier le code]

Une équipe d'astronmes formée de Nicholas J. McConnell, Chung-Pei Ma, Karl Gebhardt, Shelley A.Wright, Jeremy D. Murphy, Tod R. Lauer, James R. Graham et Douglas O. Richstone a rapporté dans la revue Nature du mois de décembre 2011 la découverte d'un immense trou noir supermassif. Sa masse serait de 9,7 x 109 (masses solaires), le plus gros trou noir détecté à ce moment[9].

Groupe de NGC 3842[modifier | modifier le code]

Les galaxies du groupe de NGC 3842

NGC 3842 est la galaxie la plus brillante d'un groupe qui porte son nom. Le groupe de NGC 3842 compte au moins 16 galaxies. Les autres galaxies du groupe sont NGC 3805, NGC 3837, NGC 3860, NGC 3862, NGC 3883, NGC 3884, NGC 3919, NGC 3929, NGC 3937, NGC 3940, NGC 3947, NGC 3954, UGC 6697 et UGC 6725 respectivement noté 1141+2015 et 1142+2044 pour les galaxies CGCG 1141.2+2015 et CGCG 1142.5+2044. La 16e galaxie de la liste de l'article publié par Abraham Mahtessian en 1998[10] est noté 1134+2015 et elle ne figure pas dans les bases de données NASA/IPAC et Simbad. Il se pourrait que 1134+2015 soit la galaxie SDSS J114348.22+195830.7 qui est au nord et très rapproché de UGC 6697. La vitesse radiale de cette galaxie naine est en effet de 6790 km/s[11] et elle appartient définitivement au groupe de NGC 3862.

La galaxie naine au nord de UGC 6697 fait partie du groupe de NGC 3842

La galaxie au nord de NGC 3862 est IC 2955. Le décalage vers le rouge de cette galaxie[12] est exactement le même que celui de NGC 3862. IC 2955 et NGC 3862 forme donc une paire de galaxie fort probablement en interaction gravitationnelle. De même, la galaxie à l'ouest de NGC 3937 est IC 2968 et son décalage vers le rouge est de 0,022055 ce qui correspond à une distance de 92,3 Mpc, presque la même que celle de NGC 3937. IC 2968 et NGC 3937 forment donc aussi une paire de galaxies. Mais étrangement, IC 2955 et IC 2968 n'apparaissent pas dans la liste de Mahtessian. Un oubli?

Comme plusieurs des galaxies voisines, NGC 3842 et les galaxies du groupe de NGC 3842 font partie de l'amas de galaxies du Lion (Abell 1367)[6]. C'est d'ailleurs la galaxie la plus brillante de cet amas (BrClG pour brightest cluster galaxy)[1],[13].

Note : la galaxie NGC 3860 dans la liste de Mahtessian ne fait pas vraiment partie du groupe de NGC 3842. Elle fait plutôt partie du groupe de NGC 3861. Voir la page de NGC 3860 pour plus des informations plus détaillées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3842 (consulté le 14 mars 2020)
  2. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 14 mars 2020)
  3. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  4. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  5. (en) « NGC 3842 sur HyperLeda »
  6. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 14 mars 2020)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 15 mars 2020)
  9. (en) « Letter, Nature décembre 2011, Two ten-billion-solar-mass black holes at the centres of giant elliptical galaxies » (consulté le 15 mars 2020)
  10. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)
  11. (en) « SDSS J114348.22+195830.7 sur la base de données NASA/IPAC » (consulté le 2 mars 2020)
  12. (en) « IC 2955 sur NASA/IPAC » (consulté le 20 mars 2020)
  13. J.G. Godwin et J.V. Peach, « Photometry of the cluster of galaxies A 1367. », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 200,‎ , p. 733-746 (DOI 10.1093/mnras/200.3.733, Bibcode 1982MNRAS.200..733G, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3834  •  NGC 3835  •  NGC 3836  •  NGC 3837  •  NGC 3838  •  NGC 3839  •  NGC 3840  •  NGC 3841  •  NGC 3842  •  NGC 3843  •  NGC 3844  •  NGC 3845  •  NGC 3846  •  NGC 3847  •  NGC 3848  •  NGC 3849  •  NGC 3850