NGC 3894

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 3894
Image illustrative de l’article NGC 3894
La galaxie elliptique NGC 3894
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 11h 48m 50,3s[1]
Déclinaison (δ) 59° 24′ 56″ [1]
Magnitude apparente (V) 11,6[2]
12,6 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,29 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,8 × 1,7[2]
Décalage vers le rouge 0,010751 ± 0,000063[1]
Angle de position 20°[2]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 3 223 ± 19 km/s [4]
Distance 45,0 ± 3,3 Mpc (∼147 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E4-5[1] E4[2],[6] E[7]
Dimensions 120 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 36889
UGC 6779
MGC 10-17-78
CGCG 292-33
KCPG 303A [2]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 3894 est une galaxie elliptique située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 147 millions d'années-lumière. NGC 3894 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.

NGC 3894 est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés. C'est aussi une radiogalaxie à spectre continu (Flat-Spectrum Radio Source) qui présente un jet d'onde radio. Efin, la base de données NASA/IPAC qualifie cette galaxie de WLRG, ce qui signifie Weak-Lined Radio Galaxy[1].

Selon la base de données Simbad, NGC 3894 est une galaxie active contenant un blazar[9].

Deux mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 46,900 ± 1,838 Mpc (∼153 millions d'a.l.) [10], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Groupe de NGC 3963[modifier | modifier le code]

La galaxie NGC 3894 fait partie d'un groupe de galaxies qui compte au moins huit membres, le groupe de NGC 3963. Sept galaxies de ce groupe sont indiquées dans un article publié par A.M. Garcia en 1993, soit NGC 3770, NGC 3809, NGC 3894, NGC 3895, NGC 3958, NGC 3963 et UGC 6732[11].

Abraham Mahtessian mentionne aussi ce groupe dans un article publié en 1998 en y ajoutant la galaxie NGC 3835A désignée comme 1144+6034 pour CGCG 1144,6+6034. Dans cet article, UGC 6732 est désigné comme 1142+5915 pour CGCG 1142,8+5915[12].

NGC 3894 et NGC 3895 sont à peu près à la même distance de la Voie lactée, soit respectivement à 45,0 Mpc et 44,1 Mpc. Comme elles sont côte à côte sur la sphère céleste, elles forment sans doute une paire de galaxie. Cependant, l'image obtenue des données de l'étude SDSS ne montre pas de signes évidents de déformation indiquant des galaxies en interaction gravitationnelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3894 (consulté le 26 mars 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3800 à 3899 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 26 mars 2020)
  7. (en) « NGC 3894 sur HyperLeda » (consulté le 26 mars 2020)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. (en) « Simbad, NGC 3984 -- Blazar » (consulté le 22 juin 2020)
  10. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 26 mars 2020)
  11. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  12. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3886  •  NGC 3887  •  NGC 3888  •  NGC 3889  •  NGC 3890  •  NGC 3891  •  NGC 3892  •  NGC 3893  •  NGC 3894  •  NGC 3895  •  NGC 3896  •  NGC 3897  •  NGC 3898  •  NGC 3899  •  NGC 3900  •  NGC 3901  •  NGC 3902