NGC 3950

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 3950
Image illustrative de l’article NGC 3950
La galaxie elliptique NGC 3950
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 11h 53m 41,4s[1]
Déclinaison (δ) 47° 53′ 04″ [1]
Magnitude apparente (V) 15,7[2]
16,7 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,02 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 0,3 × 0,3[2]
Décalage vers le rouge 0,074602 ± 0,000187[1]
Angle de position N/A[2]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 22 365 ± 56 km/s [4]
Distance 312 ± 22 Mpc (∼1,02 milliard d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E0[1] E1[6] E?[2] E[7]
Dimensions 89 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Lawrence Parsons[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 37294
MGC 8-22-30 [2]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 3950 est une très lointaine galaxie elliptique située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 1,0 milliard d'années-lumière. NGC 3950 a été découvert par l'astronome irlandais Lawrence Parsons en 1875.

Dans un article publié en 1990,[9] on a cru que NGC 3950 pouvait être d'une galaxie naine situé dans le champ de vision (field of view (FOV)[1]). C'était avant que l'on mesure son décalage vers le rouge en 2005 dans le cadre de l'étude SDSS.[10] Avec un diamètre approchant les 90 kal, cette galaxie n'est définitivement pas une galaxie naine.

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 316,000 Mpc (∼1,03 milliard d'a.l.) [11]. L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3950 (consulté le 5 avril 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3900 à 3999 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 5 avril 2020)
  7. (en) « NGC 3950 sur HyperLeda » (consulté le 5 avril 2020)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. B. Binggeli, M. Tarenghi et A. Sandage, « The abundance and morphological segregation of dwarf galaxies in the field », Astronomy and Astrophysics, vol. 228 #1,‎ , p. 42-60 (Bibcode 1990A&A...228...42B)
  10. (en) « SDSS Data Release 4, Getting redshift catalogs and all spectra and corresponding imaging data » (consulté le 5 avril 2020)
  11. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 5 avril 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3942  •  NGC 3943  •  NGC 3944  •  NGC 3945  •  NGC 3946  •  NGC 3947  •  NGC 3948  •  NGC 3949  •  NGC 3950  •  NGC 3951  •  NGC 3952  •  NGC 3953  •  NGC 3954  •  NGC 3955  •  NGC 3956  •  NGC 3957  •  NGC 3958