NGC 3978

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 3978
Image illustrative de l’article NGC 3978
La galaxie spirale intermédiaire NGC 3978
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 11h 56m 10,3s[1]
Déclinaison (δ) 60° 31′ 21″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,7[2]
13,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,72 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,7 × 1,5[2]
Décalage vers le rouge 0,033283 ± 0,000110[1]
Angle de position 27°[2]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 9 978 ± 33 km/s [4]
Distance 139 ± 10 Mpc (∼453 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SABbc?[1] SBbc[2],[6] SABb[7]
Dimensions 225 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 37502
UGC 6910
MCG 10-17-105
CGCG 292-47
IRAS 11535+6047 [2]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 3978 est une très vaste galaxie spirale intermédiaire éloignée et située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 453 millions d'années-lumière. NGC 3978 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.

Les avis diffèrent sur la classification de NGC 3978, spirale intermédiaire intermédiaire selon les bases de données HyperLeda et NASA/IPAC,spirale intermédiaire barrée selon le professeur Seligman et par Wolfgang Steinicke. On voit à peine une barre sur l'image obtenue des données de l'étude SDSS. La classification de spirale intermédiaire intermédiaire semble mieux convenir à cette galaxie.

La classe de luminosité de NGC 3978 est II-III et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé[1].

Selon la base de données Simbad, NGC 3978 est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés[9].

Selon Vaucouleurs et Corwin, NGC 3975 et NGC 3978 forment une paire de galaxies[10].

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 139,875 ± 18,256 Mpc (∼456 millions d'a.l.) [11], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Supernova[modifier | modifier le code]

Deux supernovas ont été découvertes dans NGC 3978 : SN 2003cq et SN 2008I.

SN 1946A[modifier | modifier le code]

La supernova SN 2003cq a été découverte le 30 mars par l'astronome amateur britannique Ron Arbour[12]. Cette supernova était de type Ia.[13]

SN 2008I[modifier | modifier le code]

La supernova SN 2008I a été découverte le 2 janvier par P. Thrasher, W. Li, et A. V. Filippenko dans le cadre du programme LOSS (Lick Observatory Supernova Search) de l'Observatoire de Lick.[14] Cette supernova était de type II[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3978 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3900 à 3999 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 3978 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. (en) « Simbad, NGC 3978 -- LINER-type Active Galaxy Nucleus » (consulté le )
  10. (en) de Vaucouleurs, G., de Vaucouleurs, A., and Corwin, H.G., Second Reference Catalogue of Bright Galaxies, Austin, University of Texas Press, , 387 p. (lire en ligne), page 291
  11. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  12. (en) « Ron Arbour, South Wonston (near Winchester, England), United Kingdom » (consulté le )
  13. (en) « Bright Supernovae - 2003 » (consulté le )
  14. (en) « Electronic Telegram No. 1210 » (consulté le )
  15. (en) « Bright Supernovae - 2008 » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3970  •  NGC 3971  •  NGC 3972  •  NGC 3973  •  NGC 3974  •  NGC 3975  •  NGC 3976  •  NGC 3977  •  NGC 3978  •  NGC 3979  •  NGC 3980  •  NGC 3981  •  NGC 3982  •  NGC 3983  •  NGC 3984  •  NGC 3985  •  NGC 3986