NGC 3995

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 3995
Image illustrative de l’article NGC 3995
La galaxie spirale barrée NGC 3995
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 11h 57m 44,1s[1]
Déclinaison (δ) 32° 17′ 39″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,4[2]
12,7 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,32 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,6 × 0,9[2]
Décalage vers le rouge 0,010854 ± 0,000017[1]
Angle de position 33°[2]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 3 254 ± 5 km/s [4]
Distance 45,4 ± 3,2 Mpc (∼148 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SAm pec[1] SBm[2],[6] SABm[7]
Dimensions 112 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich d'Arrest[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 37624
UGC 6944
MCG 6-26-61
CGCG 186-75
Arp 313
VV 249
KUG 1155+325B
IRAS 11550+3234[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 3995 est une galaxie spirale barrée magellanique située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 148 millions d'années-lumière. NGC 3995 a été découvert par l'astronome allemand Heinrich d'Arrest en 1864.

Les avis diffèrent sur la classification de NGC 3995, spirale barrée selon le professeur Seligman et par Wolfgang Steinicke, intermédiaire selon la base de données HyperLeda et spirale ordinaire selon la base de données NASA/IPAC. Il semble bien y avoir une barre au centre de la galaxie sur l'image obtenue des données de l'étude SDSS. La classification de spirale barrée pourrait s'appliquer à cette galaxie, mais elle pourrait aussi être qualifiée de spirale intermédiaire. Par contre, il semble bien y avoir deux bras reliés à cette barre et la classification de spirale magellanique est douteuse.

La classe de luminosité de NGC 3995 est V et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. Cette galaxie pourrait aussi contenir plusieurs étoiles de type Wolf-Rayet (WR?)[1].

Selon la base de données Simbad, NGC 3995 est une radiogalaxie[9].

NGC 3991 et NGC 3995 sont deux galaxies en interaction gravitationnelle et elles figurent dans l'atlas des galaxies particulières de Halton Arp sous la cote Arp 313.[10] Halton Arp décrit ces celles-ci comme présentant des rubans linéaires de grumeaux brillants et des bras spiraux déformés. Il note aussi des émissions intenses en provenance de ces deux galaxies.

Groupe de NGC 3995[modifier | modifier le code]

NGC 3995 est la galaxie la plus brillante d'un groupe de galaxies qui porte son nom. Le groupe de NGC 3995 compte au moins 11 membres. Les autres membres du groupe sont NGC 3935, IC 2981*, NGC 3986, NGC 3991, NGC 3994, IC 2973, IC 2978, IC 2979, MCG 4-26-54 et UGC 6892[11].

  • La galaxie NGC 3966 de la liste de Garcia est PGC 37462. Cette galaxie est IC 2981 et non NGC 3966. En fait, les galaxies NGC 3966 et NGC 3986 sont une seule et même galaxie, soit PGC 37544. Un autre doublon du New General Catalogue

Les galaxies NGC 3986, NGC 3991, NGC 3994, NGC 3995 et IC 2979 (notée 1154+3225 une abréviation pour CGCG 1154.3+3225) apparaissent aussi dans une groupe décrit dans un article d'Abraham Mahtessian paru en 1998[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3995 (consulté le 12 avril 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3900 à 3999 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 12 avril 2020)
  7. (en) « NGC 3995 sur HyperLeda » (consulté le 12 avril 2020)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. (en) « Simbad, NGC 3995 -- Radio Galaxy » (consulté le 12 avril 2020)
  10. Arp Halton, « Atlas of Peculiar Galaxies », Astrophysical Journal Supplement, vol. 14,‎ , table 1, p14 (DOI 10.1086/190147, Bibcode 1966ApJS...14....1A, lire en ligne)
  11. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  12. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3987  •  NGC 3988  •  NGC 3989  •  NGC 3990  •  NGC 3991  •  NGC 3992  •  NGC 3993  •  NGC 3994  •  NGC 3995  •  NGC 3996  •  NGC 3997  •  NGC 3998  •  NGC 3999  •  NGC 4000  •  NGC 4001  •  NGC 4002  •  NGC 4003